Abandon de la PoW au profit de BABE/GRANDPA

L’idée que j’ai en tête depuis des années c’est d’implémenter une sous-toile spéciale «membres forgerons», et seuls les membres de cette sous-toile pourront s’inscrire parmi les autorités.

Petit point de vocabulaire, dans substrate ceux qui écrivent les blocs sont nommés «autorités», les validateurs désignent en réalité un groupe plus large, certains validateurs n’écrivent pas de blocs, ils se contentent de les valider.
Le terme validateur correspond plutôt à ce que l’on appelle « nœud miroir ».

Je propose donc que seuls les membres de la sous-toile forgeron puissent s’inscrire comme autorités pour une session. Je pense même qu’il faut exiger que chaque membre forgeron s’inscrive régulièrement à une session pour rester membre forgeron, afin que les membres forgerons inactif ne puisse pas rester membre forgerons.

Concernant les sanctions, je pense que le slashing d’une caution est une mauvaise idée, car ça oblige à déposer une caution, je préfère la privation de DU futurs, ou pas de sanction financière du tout.

En tous les cas, je pense qu’on doit d’abord s’appuyer sur des sanctions non-financières, je suis favorable à un système de points, un peu comme le permi à points, ou l’on perdrait le droit d’écrire des blocs pendant un certain temps si l’on perd trop de points.

On peut aussi faire varier le «poids» de chaque autorité dans BABE, une sanction intermédiaire peut donc être de faire baisser le poids des autorités qui agissent mal (ou qui sont trop souvent hors-ligne).

Le « poids » d’une autorité dans BABE influe sur le seuil que la VRF doit atteindre pour être éligible à l’écriture d’un bloc primaire. Par défaut il est le même pour toutes les autorités.

1 « J'aime »

Attention à ce point, car un sous-groupe pourrait réaliser une attaque en se concentrant sur des slots lointains afin de faire sortir les autres forgerons de la fenêtre.

Ceci dit la privation du droit de forger, ou limiter le poids d’un forgeron, implique une perte de rémunération aussi. Donc ça revient au même, j’y repensais suite à la réponse de @tuxmain. Ça me va aussi.

J’ai quand même des craintes quand la Ğ1 grossira et que les enjeux seront plus grand.

Je ne comprends pas cette phrase, que signifie « slot lointain » ? que signifie « fenêtre » ? Quel est l’attaque ?

Seulement si la rémunération des créateurs de bloc est protocolaire.

Moi aussi, mais je pense qu’on en est encore à des années lumières, et que quand ces questions se poseront ont aura plus de cerveau disponibles pour y réfléchir et continuer d’améliorer le protocole.

Point 1 : si j’ai correctement compris le fonctionnement de BABE, des « slots » d’une session peuvent être ignorés pour la simple et bonne raison qu’il peut ne pas y avoir d’autorité disponible. Du coup, il est possible de directement produire un bloc pour un slot « lointain », c’est-à-dire directement le dernier slot de la session en cours par exemple, ou pourquoi pas même le 1er slot de la session suivante, etc.

Or, toujours si j’ai bien suivi, en changeant de session on change aussi les autorités en prenant celles définies par les règles de la blockchain. Mais donc si les règles font disparaître des autorités qui seraient jugées « inactives », alors il faut se méfier de la définition de ce critère étant donné le point 1 qui permettrait de faire sortir des forgerons de force.

Non, car les autres validateurs attendront que leur horloge interne atteigne réellement ce slot (au rythme d’un slot toutes les 6 secondes), avant de vérifier ce bloc, et si entre-temps un bloc avec un slot inférieur arrive, alors le bloc sera considéré invalide.

Si c’est le cas, alors c’est bon. Malheureusement je n’ai jamais trouvé cette information.