Amélioration de mon modèle prédictif du nombre de membres


#21

Je viens de faire des lissage de l’évolution du nombre de membre sur 30 jour :
a cette échelle, l’accélération d’augmentation du nombre de membre est quasiment toujours positive ou nulle. Avec le minimum d’accélération des 30 derniers jours qui ne descend presque jamais (et de très peux) et idem pour le max.
en revanche, l’accélération de l’accélération semble osciller.

Bref, selon mes pronostique si joint : memberCountEvolution.flavor-DU.ods (111,8 Ko)
Nous devrions être environ 800 membres ± 50 au premier anniversaire de la Ğ1.
Nous devrions être environ 2600 membres ± 150 au 2nd anniversaire de la Ğ1.
Nous devrions être environ 5750 membres ± 250 au 3nd anniversaire de la Ğ1.
Et avoisiner les 10 000 membres au 4ème anniversaire de la Ğ1, soit en mars 2021

A part ça, le seuil des 1000 membres devrais être passé en Mai 2018
celui des 2000 en novembre 2018
2500 pour février 2019
5000 fin 2019


#22

Ceci dit, j’observe une baisse de cette augmentation du nombre de membres depuis 1 semaine ou deux. C’est peut-être l’effet “fêtes de fin d’année”.


#23

C’est ce que je pensais aussi.


#24

En fait, il semble qu’il n’y ait pas de baisse dans le nombre de nouvelles candidatures, mais plutôt dans les certifications, ce qui confirme ton hypothèse. Il serait intéressant d’avoir un outil permettant de tracer le nombre de nouvelles candidatures par jour.


#25

Oui, c’est une stat que je voulais ajouté, dans sur les noeuds ES. C’est très simple à faire (par exemple à partir de l’URL de l’API BMA /wot/pending).
Cela me permettrait aussi d’avoir des sauvegarde des demandes d’adhésion, par exemple en cas de RAZ de noeud…


#26

Oui, ce serait bien. Il faudrait aussi pouvoir récupérer les données dans un format texte.


#27

Est-ce que le fait d’habiter à l’extérieur de la France peut ralentir, voir même réduire, le processus pour devenir membre ?


#28

La position géographique relative n’est pas le seul critère, l’investissement personnel à se faire connaître joue un rôle capital.

Par exemple beaucoup de français n’arrivent pas à se faire certifier, car ils partent du principe que les membres les certifieront à la 1ère rencontre. Ce qui est faux, rencontrer une fois n’est pas suffisant pour connaître.