[CrowdFunding] Projet de financement participatif pour accélérer les développements

How to initiate a crowdfunding project, to speed up uCoin progression ?

Bonjour à tous,

Je suis motivé pour monter un projet de financement participatif pour accélérer le développement des outils uCoin. L’idée étant de travailler comme sur une projet ordinaire, avec des développeurs dédiés à plein temps.

Je vous sollicite donc pour avoir votre avis.

Voici mes interrogations sur le sujet :

  • Comme l’idée est d’avoir une majorité de dons. Ces dons serait alors reverser aux développeurs. Quelle serai la forme juridique à choisir ? Pour la réception des dons (Association, fondation ?), mais aussi pour les développeurs. Attention, s’ils sont en entreprise : TVA à 20%. Faut il qu’il devienne salarié de la structure ?
  • Si le projet est de travailler durablement sur ces questions de monnaie libres, pourquoi ne pas établir un modèle économique viables, sans qu’il soit bien sûr malhonnête. L’idée étant d’en vivre, tout simplement, sans quitter la transparence et l’ouverture (rester en open source, etc).
    Si un modèle économique compatible avec les 4 libertés des monnaie libre émergeait, nous pourrions aussi proposer (en plus des dons) un investissement dans cette structure : soit avec retour sans intéret d’ici X année, soit avec intéressement.
    je suis sûr qu’il y a un tas de gens qui cherchent des placement éthique, même s’il rapporte des choses plus tard en unité de monnaie libre.

Dans un premier temps, je penses à un montant comme 300k€ à 400k€. Ce premier lot pourrait permettre de fiabiliser les sacles, que sont le serveur et les applications “terminaux de paiement”, et d’initier des outils de “place de marché” (en adaptant si besoin des choses existantes).

J’espère que ma proposition ne vous heurtera pas. Elle a seulement pour ambition de permettre aux développeurs motivés de passer à plein temps sur le sujet, et ce le plus vite possible. L’idée étant d’accélérer la mutation que nous offre les monnaies libres, mais tout en professionnalisant la démarche.

Pourquoi pas un "fondation uCoin " ?
Un genre de startup des monnaies libres :wink:

Notre monde attends les monnaies libres. Faisont un pas de plus pour le lui offrir rapidement.

Bien à vous,
Benoit.

Dans quelle monnaie ?

Comme tu le sais, il existe déjà un Gratipay pour uCoin. Celui-ci reçoit ~10$/semaine depuis des mois (et je pense savoir qui sont les donneurs, toujours les mêmes depuis le début). Je dis ça juste pour planter le décor : manifestement, les gens intéressés sont en mesure de donner des $/€. Ils ne le font pas. Pourquoi en feraient-ils autrement dans le cadre d’un crowdfunding?

Viable pour quoi, pour obtenir des euros ? C’est justement ce qu’on ne veut plus faire ! Qui plus est, ça n’a pas de sens de vouloir faire du business avec uCoin, car comme je l’explique à chaque fois : uCoin n’est pas un business. Il le précède.

Sans lui, on se remet à utiliser des euros/dollars et donc on perpétue le cycle. Et en plus on n’est plus cohérents (faites ce que je dis, pas ce que je fais).

Et si l’on incorpore un business model dans uCoin, alors là c’est encore pire ! On prévoirait de se faire du beurre au sein même de l’outil, au détriment des autres. Pas terrible pour un outil assurant soit-disant une symétrie :confused:

Par contre, on peut très bien imaginer des services au-dessus de uCoin, payables en unités de monnaie libre justement. Mais tout cela ne vient qu’après !

Tu n’es pas sans savoir que plusieurs d’entre-nous sommes cadres, et qu’on ne peux pas lâcher notre emploi sans un délai quasi incompressible de 3 mois. Qui plus est, on n’a pas forcément envie de laisser tomber le client avec lequel on est du jour au lendemain.

Le fait de vouloir rendre tout cela “professionnel” induira aussi qu’on ne travaillera plus pour réaliser l’outil, mais pour en vivre. C’est un biais subtil mais extrêmement structurant qui a de très grandes chances de nous faire complètement dévier de l’objectif initial.

Bref, même si je suis plutôt contre la professionnalisation, je suis plutôt pour l’idée des dons permettant de nous dégager du temps. Mais ça fait longtemps que c’est possible via Gratipay et que (quasiment) personne ne le fait.

Peut-être qu’il en serait autrement du crowdfunding. Mais il faut bien comprendre qu’il ne doit y avoir aucune contrepartie. Déjà pour la simple et bonne raison que tout ceci n’est qu’une expérimentation (qui nous dit qu’en fait uCoin sera viable ? peut-être qu’on se plante !), et en plus pour le biais professionnel mentionné précédemment.

Voilà pour mon avis :slight_smile:

1 « J'aime »

On utilise les euros pour vivre le temps de développer les outils, plus les retours (s’il y en a) sont en monnaie libre.
Par exemple, cela pourrait intéresser des gens qui ont des euros, et qu’il veulent investir dans une économie plus durable. Leur euros seraient en quelque sorte “convertis” en monnaie libre.

Imaginons par exemple une personne qui investie 50k€ dans un des outils et services uCoin. Par exemple pour mettre en place une plateforme de crowdfunding. Quand la plateforme marchera, la marge récupérée par la plateforme (qui peut être légitime, car un service est rendu et merite d’être payé) sert à alimenter, mettons les 5 premières années, ceux qui ont payer les développements initiaux (en euros).

Bon, ce n’est qu’un exemple… En fait je cherche une solution pour avancer le plus vite possible, en vivant malgré tout décemment (au moins avoir un toit et pouvoir manger des produits sains).

Echanger une valeur économique telle que l’€ (ou monnaie non-libre si on veut), ou toute autre valeur économique contre une quantité d’une monnaie libre constitue un échange économique réalisable par tout homme participant d’une monnaie libre. Encore faut-il donc que la monnaie libre pré-existe à cet échange, il est donc vain d’en parler avant son utilisation.

Imaginons qu’une telle plate-forme existe :smile:

  • En quelle monnaie serait réalisée une telle “marge” ?
  • Qui seraient les êtres humains détenteurs de cette plate-forme ?
  • Si l’on remplace le terme “plate-forme” par “gratipay”, qui est libre, et que la monnaie utilisée soit une monnaie libre uCoin, cela remplit-il les conditions de ce à quoi tu penses ?

Avancer vite n’est pas un gage de réussite (cf le Lièvre et la Tortue, ou encore mieux Achille et la Tortue)

Excellente définition d’un point de vue parfaitement relatif, qui ne saurait intéresser tous les hommes(t), pas plus que tous les hommes(t+dt).

En je n’ai pas du être clair alors, car c’est exactement ce dont je parle : des services au dessus de uCoin.
Pour le qu’après dont tu parles, ce n’est que ton point de vue. De mon côté en revanche, je décide d’avoir confiance dans la faisabilité des monnaies libres, et en particulier de uCoin. Je décide de croire en la réussite de la partie serveur.

Chacun fait comme il veut.
Ma démarche est ouverte pour proposer à chacun, s’il le souhaite, de s’investir plus, mais personne n’est obligé (comment pourrait il l’être : nous sommes libres).

A première vue, je pars du principe qu’il existera bien des monnaie libres. Je ne connais pas leur nom ni la valeur qu’elle auront, mais elle j’ai confiance qu’elle existeront. C’est donc un pari de les accepter comme un investissement. Pour moi, cela n’est pas plus fou que tout autre investissement sur une nouvelle valeur économique. Un modèle économique est donc envisageable, en pariant sur toutes les monnaies (en offrant les même services sur chacune d’elle), afin de pouvoir utiliser les gains au moins de celles qui marcheront (c’est à dire qui seront utilisées).
Après je n’oblige personne a être d’accord…
Il me semble qu’on pourra vivre d’ici 5 à 10 ans avec ces monnaies. Mais pas de soucis, j’assume entièrement d’avoir une raisonnement basé en partie sur la foi et l’intuition, et pas seulement sur la raison pure. Foi et raison.

En monnaie libre. Peu importe si elle vient d’être crée ou non. La plateforme créé un (ou plusieurs) compte(s) sur chacune d’elle, dès qu’elle en détecte une nouvelle.

A définir (c’est l’objet de mon message), mais par exemple les membres d’une association ou d’une fondation. Le but étant de passer cette plateforme (open source) à terme en techno décentralisée. Entre temps, on aura mis à disposition un outil utile.
Le point difficile étant de rester transparent sur la répartition des marges reçues. Comme dans le cas de n’importe quelles richesses créées par une communauté. Cela est à gérer par les hommes eux-même.

Oui, gratipay est un système de paiement hebdomadaire qui pourrait faire l’affaire pour ceux qui souhaite faire des dons réguliers. En revanche, cela ne remplit pas les fonctions :

  • De “découverte/recherche” des projets qui acceptent telle ou telle monnaie libre (celles qu’utilise une personne) - un genre de filtre. Les filtres pourraient aussi être plus accessible (taxinomie plus large). Aujourd’hui c’est très “geek”.
  • Dons ponctuels
  • Investissement (avec attente de retour)
  • géolocalisation : pour les projet locaux, par exemple associé à la communauté de la monnaie, du village, etc.
  • une description plus “sexy” du projet : avec photos, vidéo, etc.

Gratipay n’est pas pour moi une plateforme de crowdfunding. C’est assez limité.

Bref, le but initial de mon message était d’être ouvert et transparent, et de ne rien faire avant d’avoir communiquer avec la communauté uCoin.
Ceux qui sont intéressés le disent, donnent leur idées, etc. Ceux qui ne vois pas l’intérêt de la démarche l’ignore, et voilou, tout le monde est content. ;o)
La démarche restera ouverte, de toutes les façons, à ceux qui changerait d’avis un jour.

La notion de richesse, étant parfaitement relative, et une “marge” dépendant de la nature de la monnaie dans laquelle elle est exprimée, constituant elle-aussi une mesure relative, sans avoir réalisé préalablement le référentiel relatif reposant sur une monnaie libre, ces notions restent inexprimables et inconcevables.

Tout comme il serait impossible de croire que l’on puisse entendre i² = - 1, quand on croit fermement que “tout carré d’un nombre est positif”.

Réaliser un référentiel ne consiste pas à le comprendre intellectuellement. Bien que nécessaire, c’est insuffisant.

Ce n’est pas une histoire d’avoir confiance ou pas, ce que j’exprimais. Tu as dit :

Or comment veux-tu vivre d’une monnaie libre (plus précisément : des biens/services proposés par ses utilisateurs) si elle n’existe pas encore ? Comment des personnes pourraient accepter une monnaie qui n’existe pas, en échange d’un de leur bien/service ? Donc la “marge” que tu vas faire est bien en euros, pas en monnaie libre.

Tu me diras “oui, mais au début seulement, car après on aura une monnaie libre”. Oui sauf que si on a une monnaie libre, alors l’étendue des possibilités de développement devient tellement gigantesque qu’il n’y a même plus lieu d’avoir besoin d’un modèle économique pour “en vivre”.

Les modèles économiques en euros ne sont pas les modèles économiques en monnaie libre (en tout cas, c’est ce que j’ai compris du champ de valeur de la TRM, entre autres). Je n’ai aucun doute sur le fait que, par exemple, les dons seront bien plus massifs en monnaie libre. Par ailleurs, on a aussi notre part de co-création monétaire. Les règles du jeu changent, les possibilités d’action aussi.

Tout ça pour dire que calquer les modèles économiques des monnaies privées pour produire uCoin ne me semble pas adapté.

1 « J'aime »