De l'adaptation de la difficulté au proc


#1

J’ai remarqué que quand je me sers des raspi ça met des plombes à calculer, voire ça décroche, alors qu’avec mon ryzen 7 j’en calcule une blinde.

Je croyais qu’il y avait un bidule pour adapter la difficulté de calcul au processeur, afin de ne favoriser personne ? J’ai pas l’impression que ce soit hyper efficace.


#2

La difficulté personnalisée s’adapte à la vitesse à laquelle ton compte trouve des blocs.
Si tu alternes entre processeur puissant et processeur lent, tu auras une difficulté personnalisée trop grande pour ton Raspberry.

Par contre je ne sais pas quel délai il faut attendre sans trouver de bloc pour que cette difficulté commence à descendre.


#3

Merci pour l’explication :slight_smile:


#4

Dans les autres cryptomonnaies la preuve de travail donne toujours le bloc au plus fort
dans la monnaie libre elle le donne au plus fort de ceux qui ont une faible difficulté.
Par contre c’est un peu minoré dans les deux cas car si le noeud faible est plus proche d’un 0000 il pourra avoir le bloc même si le concurrent calcule plus vite mais n’est pas encore arrivé à un 00000.

Par contre ce qui est sûr, c’est que la mesure prouve que même la monnaie libre favorise la puissance de calcul. Reste à savoir s’il est possible de faire mieux et comment…


#5

Oui, tout à fait. Pour être “juste” et le moins énergivore possible, il faudrait que la puissance de calcul n’entre pas en compte, en fait. Ainsi un raspi pourrait calculer autant qu’un I7, et pauvres comme riches seraient à égalité. Il faudrait développer une symétrie spatiale et temporelle de la puissance de calcul :wink: