Duniter et énergie électrique consommée en fonction du % CPU choisi

Hello à tous,

Après quelques mesures avec mon Wattmètre, voici une synthèse en deux tableaux de l’énergie électrique consommée de Duniter Desktop v 1.6.25 :
Tableau 1 :

Tableau 2 : en incluant le coût en euros-dette
argggg je suis nouvel utilisateur sur le forum et je peux poster qu’une image pour l’instant grrrr

Conclusion : Il est inutile de garder la valeur par défaut de 60% de CPU et encore + inutile de choisir une valeur au delà des 60% car le nombre de blocs calculés ne s’en trouve pas + grand.
Je tenais à vérifier cela par moi-même et c’est rassurant de voir que l’ADN Duniter est respecté. C’est bien la Sécurité du réseau qui prime sur la capacité de calculs de la machine et c’est très bien.

Perso, j’ai choisi 30% aujourd’hui car je compte le diminuer tous les ans en fonction du prix du kWh qui lui va ne faire qu’augmenter un peu + chaque année. Ainsi je garderai un coût annuel relativement stable.

2 « J'aime »

Tableau 2 : en incluant le coût en euros-dette

La durée de mesure est un peu juste, 2h. Aujourd’hui la fenêtre de calcul est de pratiquement 1j, à mon avis tu observerais mieux sur une telle durée l’impact du CPU.

Mais oui, 60% sur la Ğ1 n’est pas vraiment utile. Une valeur dynamique fonction de notre place dans la fenêtre de calcul serait plus opportune.

2 « J'aime »

autocensure des nœuds, un comportement vertueux. voila qui me plaît. n’est-il pas possible de le stimuler aussi avec remuniter ? la rémunération en fonction inverse de la difficulté?

est-il ne serait-ce que possible d’utiliser 60% d’un seul CPU ? je ne suis pas habitué à choisir autre chose que le nombre de threads je suis curieux de comprendre comment une appli peut ne consommer que 60%.

Oui exactement je referais les mesures dans quelques jours avec un pas de temps de 24h.

Entre temps, j’ai switché sur duniter serveur car la version desktop a déconné 3 fois (la fenêtre duniter desktop ne se lançait même pas) et impossible d’avoir la main en invite de commande avec cette version desktop ( j’ai désinstallé et resync 3 fois avec une attente de 19h à chaque fois, c’était pénible).

Du coup, je reposterais un tableau avec des mesures sur 24h (devrait pas y avoir de différence de conso entre la version desktop et la version serveur) et on verra du coup si les estimations du Tableau 2 vont correspondre ou pas avec la réalité des futures mesures.

3 « J'aime »

Complètement :+1:

relativement à ???

3 « J'aime »

Pour dépenser encore moins d’énergie, je suggère l’utilisation d’un serveur raspberry Pi ou équivalent : 3.6 W de conso max. Soit moins qu’une ampoule.
Qui dit mieux ?

4 « J'aime »

En effet, c’est LA meilleure solution du moment

Rappel : le Tableau 2 ne faisait qu’une estimation sur 24h ( j’ai simplement fais x12 des mesures de 2h).

Après mesures, voilà le Tableau 3 avec Les mesures de 24h :

Conclusion : les estimations de coût du Tableau 2 étaient bonnes puisque les mesures listées dans le Tableau 3 correspondent aux tranches de consommation estimées.

Je referais ce Tableau 3 avec la prochaine mise à jour majeure de Duniter

4 « J'aime »

Hello à tous,

Est-ce que vous pensez que c’est une bonne idée de refaire les relevés de conso avec duniter 1.7 ou bien vaut il mieux que j’attende la version 2 pour les refaire ?

Au RPi à 3.5 W il faut ajouter un disque dur entre 1 et 3 W et éventuellement un ventilo à 1 W qui tourne de temps en temps… On arrive tout de même à 8 W, avec les LEDs de la prise Ethernet de la box. Par contre ça fait des économies de chauffage en hiver (allez au hasard si il perd 1 W en chaleur, avec 1000 RPis on remplace un radiateur).

Oui je sais qu’avec un RPi ça consomme pas grand chose Pascal. Mais comme la majorité des membres font tourner leurs noeuds sur des ordinateurs portable (dont moi) je me suis dit que ça pourrait être bien de refaire les mesures non?
ça pourra aussi servir lors des RML :wink:

1 « J'aime »

Personnellement, je n’utilise pas de disque sur mes raspis, ils tournent très bien sur la carte SD depuis 2 ans. On verra, peut-être que je me prendrai une claque à terme.

1 « J'aime »

Mon Pi ML tourne pour l’instant sur carte et pas besoin de ventilo, je compte mettre sous peu un ssd 120GB en clé USB, ça consomme quasi rien et ça chauffe pas, je pense rester sous les 5W, je vérifierai.

1 « J'aime »

À moins de vivre dans un endroit plutôt frais, je conseille le ventilo. Sans on monte facilement à 75 degrés, ce qui est assez néfaste pour le processeur sur le long terme. De mon côté, je colle des radiateurs et je mets des ventilos 12V de récup, branchés directement sur le 5V du PI, ils tournent au ralenti et ne consomment quasiment rien tout en apportant un peu de ventilation, je monte jamais à plus de 60 degrés, ce qui devrait allonger la durée de vie du proc.

2 « J'aime »

S’il consomme 8W, ça fait plutôt 8W en chaleur (si on néglige la lumière produite par les LEDs qui s’échappe par la fenêtre). A moins bien sûr que de l’énergie ait mystérieusement disparu… Non ?

1 « J'aime »

Oui sûrement, après il y a aussi les vibrations du DD, le bruit électromagnétique, l’oxydation peut-être. Est-ce qu’on perd un peu d’énergie pour envoyer des données par fibre optique ou ADSL ?

Chez moi j’ai mis un ventilo d’ordi portable 5V 0.2A alimenté avec un transfo séparé (je préfère être prudent), contrôlé par GPIO avec un 4N35. Il se déclenche à 50°C et s’éteint à 47°C. J’avais mis avant un 12V de tour, plus puissant mais il faisait trop de bruit (il est dans le salon).

Ce que je veux dire, c’est que toute perte finit en chaleur. C’est la fatalité de l’entropie :slight_smile:
Donc de même pour les vibrations et compagnie. Le seul truc qu’on peut exclure sont les ondes électromagnétiques ou mécaniques qui se propagent en dehors de l’habitation. Tout le reste finit transformé en chaleur à l’intérieur, et donc contribue à chauffer le logement.
C’est pour ça que ça me paraît absurde de se chauffer avec de l’électricité alors qu’on sait faire tellement de choses avec elle avant qu’elle soit transformée en chaleur. L’informatique est d’ailleurs l’exemple qui s’y prête le mieux. Si j’éteins un chauffage 1000W pour le remplacer par deux ordinateurs 500W qui font des calculs, l’énergie dépensée est la même, la chaleur produite est la même, mais on a produit du calcul en plus.
Ce n’est pas tout à fait vrai, puisqu’il faut aussi prendre en compte les serveurs sur lesquels se connectent les ordinateurs, mais ceux-ci aussi peuvent être intégrés à des circuits de chaleur, comme par exemple pour chauffer de l’eau… Bref. À bas le chauffage électrique débile, vive le chauffage électrique intelligent :smiley:
(prendre du recul par rapport à ce que je dis, ce n’est pas entièrement sérieux)

6 « J'aime »

J’avais vu un article sur des radiateurs constitués d’un ordinateur qui fait des calculs pour une plateforme centralisée (la forme de la coque doit être plus optimisée pour chauffer l’air que sur un rack serveur j’imagine, et c’est plus design). On doit pouvoir faire pareil avec Boinc, Duniter… et une plateforme de compilation Rust à distance (Rust chauffe beaucoup).

2 « J'aime »