Duniter et énergie électrique consommée en fonction du % CPU choisi

duniter

#21

La compilation n’est pas ce qui chauffe le plus, le pire c’est les benches :yum:


#22

Mon frère avait proposé l’idée il y a bien longtemps à son entreprise mais le projet n’avait pas été accepté… Un autre français l’a fait depuis (attention info pub !):

https://www.qarnot.com/fr/radiateur-numerique-qh1/

Mais il y a de la place pour un projet vraiment libre avec logiciels libres.


#23

J’ai vraiment du mal à intégrer que, si l’énergie se conserve :

  • L’électricité transformée en énergie cinétique (un train par exemple), elle se transforme en quoi l’énergie cinétique ?
  • L’électricité transformée en chaleur (un radiateur par exemple), elle se transforme en quoi la chaleur ?

Qui serait capable de faire un diagramme du cycle de l’énergie selon un cas d’usage type comme un radiateur Duniter (car si l’énergie se conserve on ne doit pas avoir de cul de sac, mais un beau cercle du cycle de vie de l’énergie qui ne meurt jamais.) c’est beau c’que je dis :grin:


#24

Je suppose que toute l’énergie cinétique du train se disperse en chaleur avec les frottements, en vibrations, et lors du freinage en beaucoup de chaleur et en étincelles, tellement d’énergie que ça use les plaquettes de freins.

La chaleur de la maison, on en utilise une partie pour nos réactions chimiques, et beaucoup part dans l’air. Sinon tout ce qui est chaud produit de la lumière, donc si les radiateurs sont assez chauds tu peux éclairer chez toi. (c’est quoi la température pour faire émettre de la lumière visible à du diazote à pression d’une atmosphère ?)

Une partie de la chaleur du bureau part dans le thermomètre où elle est transformée en électricité pour faire tourner le ventilo qui va… ah non pardon c’est un relais. :smiley:


#25

Le ventilo émet lui-même de la chaleur, frottements au niveau du roulement à billes mais aussi frottements avec l’air, résistance électrique des bobines, etc.

L’énergie se cache sous des formes très diverses et il n’est pas toujours facile de comprendre comment se font les transferts, que ce soit d’une même énergie d’un corps à un autre ou d’une énergie vers une autre. Par ailleurs, toute énergie ne peut pas forcément se transformer en n’importe quelle autre directement. Juste quelques exemples au pif pour montrer la diversité :

  • énergie cinétique (mouvement d’une masse),
  • énergie électrique (mouvement d’électrons),
  • énergie magnétique (champ magnétique et ses éventuelles variations qui sont encore autre chose), liée très fortement à l’énergie électrique (dont à ses variations),
  • liaisons entre particules et atomes - là on rentre dans le vif du sujet et on explose les combinaisons possibles, interaction de la lumière avec les atomes, réactions chimiques, réactions atomiques, frottements, collisions qui font/défont des liaisons, etc.
  • énergie thermique (vibrations des atomes),
  • énergie de la matière (e=mc2), donc transformation de matière en masse et vice-versa (l’inverse est plus compliqué mais n’est pas impossible)…

Je crois que déjà avec ça, on a une bonne idée du bazar qu’est la conservation d’énergie. :stuck_out_tongue:


#26

Si vous voulez il y a de très bons forums de physique mais ce n’est pas vraiment la place ici. Je voulais juste faire une petite remarque, pas lancer un débat.


#27

Sur les conseils de Nono237, j’ai transféré la carte SD de mon rasp sur une carte M2 120GB pluguée en USB sur laquelle se fait maintenant le boot : ça marche ! Même service qu’un HDD en plus rapide et ne consommant presque rien. Coût : 30€, 20 pour la M2, 10 pour le boitier USB, et beaucoup plus durable qu’une carte SD !


#28

Par contre en terme de débit ça doit être bien lent, non ? Le raspi n’a que de l’USB2…


#29

Oui, c’est un poil plus lent, mais au moins la carte SD ne risque plus de me lâcher d’un coup. Et de toute façon, un raspi, c’est lent. C’est le choix du low-tech : tu produis peu mais tu consommes peu. Prochaine étape : le coupler à un mini panneau solaire pour être indépendant du réseau électrique, et plus tard construire avec d’autres paranos un réseau radio type mesh ou zeronet pour avoir notre propre réseau internet à débit lent, et y faire tourner notre blockchain :slight_smile: Le débit lent du Pi serait parfaitement adapté à un tel réseau.


#30

Bah au final SSD ou carte SD c’est à peu près la même techno en fait, c’est de la mémoire flash. Tout dépend du type me mémoire flash utilisé (SLC, MLD, TLC…). Bien sûr, il y a aussi la capacité du disque qui te permet éventuellement d’avoir une durée de vie augmentée. Mais des cartes SD 128 Go, ça existe aussi. :wink: Et si tu fais un fstrim régulièrement sur ton système de fichier, ça revient quasiment au même qu’un disque… Oui, les disques SSD lâchent d’un coup aussi