IOTA: Transaction sécurisés sans blockchain?

Salut les dev!
Je voulais savoir si certain d’entre vous connaissais cette techno ?

Ça semble très prometteur mais je ne suis pas suffisament technique pour savoir si c’est pertinent pour Duniter :wink:

Oui, on en parlait hier sur le chat.

En réalité, ils ont bien une “blockchain” au sens où il existe un enchaînement historisé de données : les transactions chaînées entre elles.

A la limite, ils n’ont pas la preuve de travail, ce qui laisse supposer qu’ils ont une latence de synchronisation plus forte que les 5-10 minutes des blockchains actuelles.

Quant à la partie monétaire de Iota, c’est un crédit mutuel initial à ses créateurs, donc pas intéressant du tout. Ou plutôt pas intéressant pour les nouveaux venus :slight_smile:

edit : je viens de voir qu’en plus, ils parlent aussi de sécuriser les transactions par une action de « résoudre un problème du type preuve de travail ». Et ce article pense blockchain = création monétaire. Bref, je suis vraiment dubitatif … :confused:

1 « J'aime »

Une blockchain peut stocker n’importe quoi dans ces blocs.
Par contre le système IOTA ne parle plus de blocs tels que nous les connaissons, mais uniquement de transactions.

Il ne gère donc que des objets “transaction”.

Mais s’il doivent ajouter des métadonnées “globales” à la chaîne, où vont-ils les stocker ?

Il vont finir par faire des objets “transaction” plein de métadonnées qui deviendront alors des… blocs.

1 « J'aime »

Ce que je me dit surtout c’est que le fonctionnement de Iota ne peut pas être compatible avec une toile de confiance type Duniter, car si il n’y a pas d’historique des transactions, on ne peu pas vérifier le nombre de pas entre chaque personne en fonction des transactions réalisés ?

edit: Ah moins, comme dit vtexier, que ces infos soient stocké dans des métadonnées …

L’idée de casser la linéarité d’une blockchain avec un graphe est finalement assez répandue. Il y a d’autres protocols dans le genre comme swirlds (whitepaper). C’est un peu la même idée que iota, mais au final, les transactions sont toutes ordonnées et de plus à partir d’un certain moment, on est sûr (c’est pas une probabilité) qu’une transaction fait bien partie de l’historique. D’ailleurs il n’y a pas directement de preuve par le travail mais en contrepartie il faut connaitre la liste des membres du réseau. Ce qui est cool c’est que c’est facile à implémenter, j’ai fait une petite démo (avec une visualisation pour voir l’évolution du graphe) dispo ici.