Le problème de la fin


#2

Le nombre de vivants est un flux, le nombre de morts en est un autre.
Une fois le nombre de morts relatif au nombre de naissances stabilisés, existe t’il un problème ?
Les enfants non certifiés dès la naissance poseront-il un problème inverse ?
La création de monnaie des morts “libres” n’est plus injectée dans l’économie contrairement à la monnaie des morts “dette” qui continue à générer des intérêts. Qui s’en préoccupait jusqu’à aujourd’hui d’ailleurs?


#3

Un compte est actif pendant 1 an sans renouvellement.

Ce n’est pas un problème que le solde reste dans la masse totale, car en relatif (au DU) ce solde décroît pour laisser place à celui des vivants. (de ce que j’ai compris de la TRM, à confirmer)


#4

C’est tout à fait ça :slight_smile:


#5

Si le départ est “annoncé”, en plus de son testament, le regretté fournira son fichier de révocation à son notaire ou à une personne de confiance de la communauté. A son départ, le fichier de révocation qui contient sa signature révoquera son statut de membre. Plus de DU.

Si le départ est soudain, il y a toujours le fichier de révocation qui peut être retrouvé par les proches, et utilisé, surtout s’ils font aussi partie de la communauté.
Sinon le statut de membre expirera au bout d’un an.
Pas de quoi déstabiliser une monnaie conçue pour plusieurs générations.

Le solde restera dans la masse monétaire. Et que dit la TRM sur l’avenir du solde des morts, en quantitatif, et en relatif ?
Tu peux simuler cela dans un tableur pour le comprendre.


#6

Et encore, le compte expirera au bout d’un après la mort si tant est que le défunt s’est renouvelé quelques heures avant de mourir ! S’il l’a fait 7 mois plus tôt, alors son compte ne produira que 5 mois de monnaie après sa mort.

Et après tout, on pourrait justifier cela par l’inertie du défunt : à sa mort, il faut bien nettoyer sa présence (maison, obsèques éventuelles, …), et donc le mort a pendant quelques temps après son décès un impact économique non nul, bien que sa volonté ne puisse plus s’exprimer.


#7

Il y a un autre point concernant la fin, c’est celle de la fin au bout des 2 ans, concernant l’individu qui n’a eu et ne reste qu’avec le minimum = 5 certifications, n’étant bien connu et ne restant bien connu que de 5 membres.

Etant donné qu’il faut attendre la fin de validité des certifications pour certifier de nouveau, dans ce cas il existe une problématique de la continuité de la propriété “être membre”. Même si l’individu venaît à être bien connu et certifié de 6, 7, 8, et même 9 membres, il y aura rupture de continuité.

Idéalement il serait bon de pouvoir gérer ce cas.


Renouvellement des certifications / ≥ 1.6.28 & 1.7.x
#8

Je ne comprends pas vraiment le problème que tu expose. Tu pourrais détailler ?


#9

Au bout des 2 ans les 5 certifications deviennent invalides. Le membre perd sa propriété d’être membre et ce n’est qu’après cette perte que les 5 peuvent le certifier de nouveau. Il y a donc perte de continuité (et donc de coproduction de la monnaie) le concernant.

Celui qui a 10 certifications étalées dans le temps n’aura pas de perte de continuité d’être membre par contre, il passera de 10 à 5, puis pourra remonter à 10 sans cesser sa coproduction.


Expirations du statut de membre
#10

Je suis d’accord, il faudrait pouvoir renouveler une certification avant la fin de celle-ci, comme on peut renouveler son identité avant son expiration d’un an.


#11

Ce n’est pas tout à fait vrai si l’on a 6 certifieurs, car les certifications expirent par rapport à leur date d’émission, et non pas par rapport à leur date d’inscription en blockchain.

Donc celui qui obtient l’une après l’autre ses 6 certifications pourra s’assurer une continuité de statut de membre.

Et bien sûr, il peut aussi tout simplement trouver 5 autres certifieurs pendant ses 2 années initiales dans la toile pour s’assurer une marge de manœuvre confortable.


#12

Oui, je pensais au cas où les 5 certifications avaient lieu le même jour (ou proches). Même avec 4 ou 3 proches, on aura rupture.

Mais même avec 5 étalées, le problème de la cinquième certification posera un problème de continuité à chaque moment d’expiration de l’une.

Il est vrai qu’une sixième permettra de passer le cap, mais avec des certificateurs très vigilants !


#13

Oui avec 5 c’est sûr il y a rupture. Je veux simplement dire qu’il est facile de contourner le problème au final, sans réaliser aucun développement ni changement dans le protocole.


#14

Oui c’est vrai, mieux vaut toutefois le savoir et communiquer dessus afin que le point soit bien compris notamment par les nouveaux entrants.


#15

Oui, d’ailleurs on va devoir très bientôt faire une campagne de rappel concernant l’adhésion à renouveler car le 08/03/2017 approche !

Et ensuite c’est le genre de chose à renouveler perpétuellement.


#16

Vis à vis de cette adhésion à renouveler à chaque anniversaire de rentrée dans la monnaie, un message d alerte est il prévu automatiquement ?


#17

Merci à vous pour ces interventions qui m’ont permis d’ôter certains doutes que je me suis posés !
Utiles à d’autres peut-être !
Dom


#18

L e système actuel est tellement injuste que l’idée de le prendre en référence c’est déjà lui donner de l’importance !:wink:


#19

@cgeek Tu ne pense pas que le renouvellement d’une certification avant son expiration pourrait être rajouté dans le nouveau protocole, comme le renouvellement de l’identité ?


#20

Bien sûr que ça peut être fait, mais le mieux est l’ennemi du bien comme tu sais. Toucher à un truc qui marche j’évite autant que possible, on a bien d’autres choses plus intéressantes à développer, tu ne trouves pas ?


#21

Je suis d’accord, mais ça me semble être une modification simple et qui lève une restriction “plutôt inutile”. Ça peut très bien s’inscrire dans les modifications du protocole 11.