Noeud Raspberry pi toujours suffisant pour calculer?

Je me pose cette question car depuis un certain temps mon Raspberry Pi calcule très peux de blocs. Quand on regarde la fenêtre “Derniers Blocs” de Cesium on peut s’apercevoir que c’est souvent les mêmes noms/noeuds qui reviennent régulièrement, ayant des systèmes plus performants ou multiples comparés à un simple RPI.
Dans le futur, est-ce prévu de maintenir la possibilité à ceux détenant un RPI de continuer à calculer les blocs?

1 J'aime

Ce n’est pas “prévu” mais souhaité.

3 J'aimes

J’ai un odroid, qui est visiblement moins puissante qu’un rpi3, qui participe à la chaîne avec une moyenne de 4 blocs par jour. Ce n’est pas beaucoup, mais c’est déjà ça.

Intéressant car parfois j’ai des jours sans aucun blocs calculés et la moyenne est moins d’un bloc par jour.
Mon nœud sur Raspberry pi2 fonctionne pourtant.

Quelle est la version d’Odroid utilisée?

C’est un odroid u3.

@stephane C’est normal, depuis le 22 octobre la difficulté commune a considérablement augmentée, cela est principalement du a l’augmentation du nombre de membres calculant et au retour de @poka qui injecte une puissance de calcul colossale dans le réseau (bien supérieure à moi en tout cas) :

Afin de pallier a ce problème et permettre aux rpi de continuer a contribuer au réseau j’ai soumis a @cgeek une idée qui lui conviens et que je pourrais développer pour une future version de duniter :

Aujourd’hui le handicap est fixé selon un rapport a la médiane, je propose de le fixer selon un rapport au 2ème tiercile, cela donnerai un handicap beaucoup plus élevés aux membres qui sont en haut de la fenêtre courante, ils trouverais donc moins de blocs et la difficulté commune diminuerai un peu, donnant plus de chances aux machines peu puissantes :slight_smile:
L’idéal restant bien sûr de pouvoir abandonner la PoW un jours, si cela s’avérait techniquement faisable tout en restant conforme aux 4 libertés économiques (donc pas de preuve d’enjeu basée sur le solde) nous finirons par y venir.

1 J'aime

Oh pas tant que ça :slight_smile: :

image

Ça fluctue, la j’ai juste eu beaucoup de chances sur les dernières 24h mais normalement je me retrouve à 6/7 blocs dans la fenêtre courante, ce qui n’arrivais jamais avant.
D’ailleurs sur la semaine on vois bien l’écart :
tmp1

au regard de ce benchmark,
ton odroid est + performant qu’un RPI3
http://wiki.glidernet.org/cpu-boards

Peux-tu me donner ta définition de ton 2eme tiercile pour que l’on parle bien de la même chose.
Peut-être pouvons nous nous “calquer” sur les “control card” ou sur la méthode des 3 sigmas comme limite.

Mais plus cher…

2ème tiercile = éléments d’une liste ordonnée tel que les deux tiers des éléments sont au dessus.

Par exemple actuellement nous avons 33 membres dans la fenêtre courante, le membre médiant est le 16ème et le membre du 2ème tiercile est le 22 ème.
le 2ème tiercile vaut donc 3 alors que la médiane vaut 5 :slight_smile:

Ta définition donne le premier tiercile, en fonction ou l’on se place, d’où ma question pour être sur :slight_smile:
Je vais faire des simulations, si j’ai un peu de temps, pour comparer d’autres approches.
As-tu fait des simulations avec les quartiles?

En fait il s’agit simplement de la continuité de la règle du tier exclu. Puisqu’a tout instant t, un tiers des membres calculant sont exclus, se sont les deux tiers restants qui se battent pour calculer le prochain bloc. Si l’on veut une écriture équilibrée c’est donc la médiane de ces deux tiers qu’il faut viser et pas la médiane de l’ensemble de la fenêtre courante.
Or dans le pire des cas la médiane des membres non-exclus vaudra au moins le 2ème tiercile, si seul le 1er tiers de la fenêtre courante est exclu ont est dans le cas le plus faible possible pour la médiane des membres non-exclus.

1 J'aime

je suppose que tu prends le niveau de difficulté de chaque membre pour ton calcul?

Non le nombre de blocs que chaque membre a écrit dans le fenêtre courante, la diff étant la conséquence de ce nombre et non l’inverse.

D’accord.
Dans tous les cas, ça fait bientôt 3 jours que je reste à 1017 blocs résolus…

Contrairement à ce qui est mis en avant dans les conférences, la puissance de calcul a une influence sur le nombre de blocs calculés.

Je suis d’accord. J’ai pendant un temps utilisé un PC avec une bonne configuration et je résolvais largement plus de blocs que maintenant avec mes deux raspberry pi.

Il faut tempérer ce jugement. Le nombre de blocs calculés est aussi fonction du nombre de noeuds calculants à cause de la concurrence.

Par exemple si on dit :

Ce n’est pas un argument correct, car si pendant le premier temps il y avait C noeuds calculants, et pendant le deuxième temps il y en a 10 C, alors on pourrait constater, toutes choses égales par ailleurs que l’on calculerait 10 fois moins de blocs qu’avant, et ça n’a rien à voir avec la puissance.