Proposition d'amélioration de la sécurité de la toille de confiance


#41

Et pour contrecarrer ce que j’ai écrit car je trouve toutes ces pistes intéressantes de toute façon :

En considérant qu’on ne construit la toile de confiance que sur la confiance justement, et surtout sans papier d’identité, cela responsabilise vachement chacun d’entre nous. Tu acceptes de donner ta confiance à quelqu’un que tu ne connaissais pas à priori, et dont tu ne connais pas nécessairement l’identité. Cette personne devra également recevoir la confiance d’autres personnes etc… Si on considère que la plupart des gens sont dignes de confiance (et quelques uns profiteront du système mais seront marginaux) alors la toile de confiance fonctionnera, et ça c’est assez beau comme idée.

Donc comme certains l’ont déjà écrit, on peut garder cette hypothèse pour la G1 et la considérer comme une expérimentation : peut on baser un système monétaire simplement sur la confiance que les hommes et femmes donnent à d’autres hommes et femmes ?

Ca vaut le coût de tester !


#42

Et pourquoi donc ?

Parce-qu’un état ne prendra jamais un tel risque s’il n’est pas pas dans une situation de très forte menace. Car faire ça risquerai de la mener à sa perte, en lui retirant toute confiance et crédibilité.

Auprès des citoyen, l’état ne peut exister sans qu’un grand nombre d’humain à la base lui accorder une confiance, ou une crédibilité. Si la majorité des gens n’ont plus confiance, ou ne le considère plus comme une entité qui a un pouvoir crédible, et par conséquent l’ignore et refuse de lui obéir, alors il s’effondre immédiatement.

Un peu dans l’esprit “Soyez résolus de ne plus servir, et vous voilà libres”

Commet ça pourrait ce voir ?

S’il y a beaucoup plus d’identités dans la toile que d’humain réellement existant, désolé mais ça se remarque.


#43

Le problème c’est que théoriquement pour faire rentrer quelqu’un dans une monnaie libre, tu ne vérifie pas qu’il est digne de confiance mais simplement que c’est un vrai être humain unique. C’est précisément pour cela que j’ai proposé de séparer le comptes certificateurs, que l’on autorisera que si on pense qu’ils sont digne de confiance.


#44

Je te trouve bien prétencieux de présuposer ce qu’l feraient ou ne feraient pas, les politiciens font ce que ceux qui ont financés leur campagne leur demande, risque ou pas risque, tu est biennaïf…

haha non mais c’est trop drôle, si c’était le cas les dictatures n’existeraient pas :wink:

Chacun pouvant connaitre personnellement au plus 150 personnes, il est impossible de percevoir avec le seul nombre de membres si c’est membres sont légitimes ou non, c’est possible en étudiant al forme de la wot, mais c’est une autre question.
Imagine un exemple d’une wot a 3 millions de membres, comment savoir si dedans il n’y en a 500.000 ou 1 millions créer par l’état via des fausses identités et des commanditaires afin de faire de l’entrisme, ce qu’on percevra nous utilisateurs de la g1 c’est une asymétrie monétaire, mais ceux qui ne sont pas dans l’économie G1 ne percevront rien, et nous même on ne saura pas a quoi c’est du.

Pour le coup je te trouve paradoxal, car tu en fait pas confiance aux humains lambdas mai stu fait confiance en l’état… alors que c’est qui dirigent l’état sont par construction les plus pourris, lit Chouard a ce sujet, et les gens lambda, monsieur tout le monde, sons les plus honnêtes.


#45

Non, il faut aussi qu’il ai lu et accepté la licence.


#46

En fait quand je dis confiance, je dis pas forcement être d’accord avec son action . Je dis confiance en le fais qu’il est fort, stable qu’il va durer.

stu fait confiance en l’état…

Je ne fais pas confiance en l’état, je part du principe que dans cette situation il n’a pas intérêt à emmètre des grandes quantité de faux documents. Car ça serait envoyer un signal à tous le monde qu’il est faible et en danger.

Je connais très bien Chouard depuis des années, j’ai écouté quasiment toutes ses vidéos.


#47

Quand je dis que je fais confiance à qqn, cela signifie que je le crois quand il me dit qu’il n’a qu’un seul compte (et qu’il a lu et accepté la licence :wink:).


#48

Et donc sur la base de cette croyance ou devrait dépendre de lui pour notre crypto-monnaie ?
écoute si tu tiens absolument a faire une crypto-monnaie qui dépend de documents émis par un état il te faudra forker car pour nous c’est hors de question, nous tenons a rester indépendants :slight_smile:

En revanche comme le dit @kimamila tout sous-groupe de g1 peut se fixer ses propres règles plus strictes :wink:


#49

Oui, si dans quelque années, on se rend compte que le principe de la G1 ne peut marcher, les utilisateurs se diront peut-être qu’une monnaie libre basée sur les identités distribuées par l’état c’est mieux que rien. Pour l’instant ce n’est pas le moment propice pour forker.

Sinon quid du contrôle des naissances? Comment vois-tu cela dans un système de gestion d’identité débarrassé de l’état, puisque c’est ce que tu sembles souhaiter. On ne les contrôle pas?


#50

Dans un système avec beaucoup plus de membre, le développement d’oracles pourraient permettre de gérer ces “acquisitions d’information”. Je ne développerais pas trop sur comment ça fonctionnerait vu que c’est encore à l’étude sur d’autres cryptos et pour l’instant hors de porté pour Duniter à court ou moyen terme.


#51

La monnaie libre n’a pas a contrôler les naissances, ce n’est pas son rôle :wink:


#52

Je dis ça car une monnaie libre a besoin de contrôler les identités, et que pour l’instant le moyen le plus efficace pour contrôler les identités est de contrôler les naissances.


#53

pas du tout, une monnaie libre a besoin de s’assurer que la plupart des humains n’ont qu’un seul compte membre, elle se fiche de leur identité. Ou alors ça dépend comment tu défini l’identité mais elle n’est pas définissable dans l’absolu.
Je considère qu’un humain est égal a lui même si ce qu’on me dit de lui colle avec mes souvenirs, si ça ne colle pas je penserais qu’on me parle de quelqu’un d’autre.


#54

Pour moi c’est la même chose. Je définie identité, par moyen d’identifier un humain physique de manière unique. Après que tu lui attribue un nom comme l’état, ou une clef de cryptographie, ça ne change pas grand chose au fond.

Je considère qu’un humain est égal a lui même si ce qu’on me dit de lui
colle avec mes souvenirs, si ça ne colle pas je penserais qu’on me parle de quelqu’un d’autre.

Pour moi ça ne tiens pas, on a le droit d’avoir une double vie, plusieurs personnalités.


#55

Et si son apparence physique change drastiquement suite a un accident grave ou a de la chirurgie esthétique, ou ujne chimio ou tout autre évenement par l’infinité des possibles, tu reconnaitre quand même cette personne si tu la connaissait personnellement avant, de part ce que vous aller vous dire et les souvenirs que ça t’évoque.
Tu voit bien que la seule façon fiable de reconnaitre un humain c’est les interactions sociales, ce n’est certainement pas un papier ni l’apparence…


#56

Demande a ceux qui ont essayer, en réalité c’est quasiment impossible dans notre monde d’aujourd’hui ou tout est connecté et tout le monde voit tout tout de suite.
De plus, de mon point de vue non ce n’est pas un “droit”, si par la tu entend étanchéité totale entre les 2 vies, en revanche ça ne pose aucun problème quand c’est assumé et pas caché.
Tout cela n’a aucun rapport avec les personnalités, je fréquente plusieurs cercles très différents aux ambiances très différentes, et ont peu m’y percevoir sous des personnalités qui n’ont rien a voir, et pourtant je n’appelle pas ça une double vie, c’est juste la diversité de la vie :blush:


#57

Est-ce que j’ai parlé d’apparence?
Si on part dans ce genre de chose, quid de si la personne souffre d’amnésie, est-ce que tu pourra reconnaître sa personnalité?

Tout cela n’a aucun rapport avec les personnalités, je fréquente
plusieurs cercles très différents aux ambiances très différentes, et ont peu m’y percevoir sous des >personnalités qui n’ont rien a voir

Oui exactement, moi aussi. Du coup deux personnes de ceux groupe très différents qui parleraient ensemble de toi n’auraient pas forcement l’impression de parler de la même personne.


#58

Dans les cas très très rare ou la personne deviendrais également amnésique alors oui elle ne reconnaitrait plus ces proches, ça arrive, mais eux reconnaitrait la personne, la reconnaissance peut etre a sens unique dans certains cas.

Oui la plupart du temps, sauf que rien n’est hermétique, et il suffit qu’un jour une personne soit dans les 2 cercles en question et découvre la supercherie et je sui grillé a vie ! Donc je ne prendrais jamais un tel risque, bon dans mon cas c’est aussi parce que je n’aurais pas le conscience tranquille, mais pour ceux qui n’ont aucun scrupule il reste quand même une chose qui les touchent : l’exclusion sociale.
Tout est inscrit at vitam eternam en blockchain, il n’y a pas prescription, donc même si ta tricherie est découverte des années plus tard, les certifs légitimes ne seront plus renouvelés et tu aura du mal a rester membre, et même si tu le arrivait a le rester, les gens ne voudrons plus échanger avec toi.
La pression sociale conditionne très profondément nos vies, bien plus que tout autre chose, c’est donc pour moi le meilleur contrôle possible :slight_smile:


#59

C’est vraiment malin. Ce n’est pas utile de “punir” par des règles dans la blockchain, car l’humain s’en charge déjà. Si tu fais quelque chose de “mal” et que d’autres s’en rendent compte, cette information est inéfaçable par la nature même de la blockchain et ce sont les autres membres humains qui vont t’exclure, pas le système informatique.


#60

Donc je ne prendrais jamais un tel risque,

Ok mais là on ne réponds plus à la question comment on définie une identité. On repart sur la supposition que les gens ne vont pas essayer de tricher.

Pour moi le meilleur moyen qui ressort de siècles de recherche, pour donner une identité aux humains, c’est à dire leur donner une identification unique, c’est l’attribution d’un certificat de naissance. Car il est difficile de faire croire qu’on a eu un enfant, alors qu’on en a pas eu, et on sait qu’une femme donnée ne peut avoir deux enfants à moins de 9 mois d’ intervalle, donc c’est difficile de créer des fausses identités. Donc si la communauté décentralisé ne fait pas le travail de certification des naissances, il faut se baser sur le travail de celui qui le fait s’est à dire l’état.

Ce n’est pas utile de “punir” par des règles dans la blockchain, car l’humain s’en charge déjà.

Ha bon? Quid de ces brouteurs qui s’affichent fièrement sur internet avec le magot de leur larcin, ou de gans qui on le meurtre pour rite de passage? Dans certains communauté le fait de tricher peut au contraire être bien-vu voir nécessaire pour s’intégrer.