À propos des RML14

J’avoue que je suis un peu déçu par le programme des RML14.

Il est annoncé clairement comme étant la 14ème Rencontre des développeurs de la Monnaie Libre, avec comme à l’habitude, des présentations informatiques pures et des présentations pour les néophytes.

Je trouve qu’il manque un espace pour les autres développeurs, ceux qui passent du temps à expliquer la Ğ1, à développer la toile de confiance, à créer les Ğmarchés, etc, en un mot les groupes locaux. (les Ğgroupes locaux ou Ğroupes locaux?)

Ils sont annoncés au nombre de 24 dans la nouvelle présentation (en cours) de @Boris_Paing . Leur nombre va augmenter au fur et à mesure de l’expansion de la toile de confiance.

Ne serait-il pas temps de prévoir des réunions pour les animateurs de groupes locaux, de prévoir des discussions autour des méthodes de présentations, de leur permettre d’échanger et de faire des retours d’expérience, afin d’améliorer la qualité et l’homogénéité des présentations, la qualité et l’homogénéité des réponses apportées aux membres?
Si toutefois il était trop tard pour répondre à cette préoccupation pour les RML14, Il me semble qu’on devrait l’envisager sérieusement pour les RML15.

2 J'aimes

Pourquoi ne contactes-tu pas les organisateurs de cet évènement pour leur proposer ce que tu souhaites faire ?
Tu pourrais être le responsable de ce développement durant ces rencontres.

1 J'aime

J’ai essaye de contacter @yann en message privé sans succès. :frowning:

C’est une très bonne idée ! Et c’est vrai que cela se fait de manière informelle à chaque RML.
Tu peux peut-être faire des propositions sur un des framapad des RML14.

1 J'aime

Je trouve que c’est une bonne idée, et j’y pense pour les RML15.

J’aimerais que l’on puisse organiser des tables rondes, discussions, présentations, propositions afin que les contributeurs non-informatiques de la Ğ1 puissent aussi « s’améliorer » mutuellement, sous forme d’éducation populaire, et se former l’un-e et l’autre.

Exemples:

  • L’organisation de rencontres dans un lieu géographique, quelles sont les expériences de chacun en fonction de comment les choses sont organisées dans plusieurs villes, quelles idées pourraient être reproduites par d’autres dans le but de mieux s’organiser.

  • Lecture/commentaires et échanges autour de certains points de la TRM, afin de clarifier des idées parfois un peu floues (les libertés économiques, la symétrie spatio-temporelle, la notion d’unité de mesure…)

  • Comment organiser des Ğmarchés? Comment font ceux qui en organisent souvent?

  • Créer des cercles économiques simples pour commencer (l’exemple de @PiNguyen et sa bière, ou en mayenne avec les fruits-légumes )

  • Comment commencer à payer du travail en Ğ1 (l’exemple de @kimamila )

  • Comment favoriser la création d’antenne pour permettre à des utilisateurs d’un endroit reculé de pouvoir commencer à faire grandir une communauté sur place

  • Comment communiquer en ciblant les publics, car il est possible de présenter les ouvertures que rend possible une monnaie libre à différents auditoires en changeant l’approche: par exemple:

1/ pour un « public visant une décroissance de production matérielle », il est possible d’aborder la monnaie libre comme étant une solution rendant possible une décroissance matérielle sans décroissance économique.

2/ pour un « public axé sur l’économie et la production de valeur » il est possible d’aborder la monnaie libre et le DU comme nouvelle unité de mesure de la valeur, mesurée dans un champs économique d’une topologie différente, donc une nouvelle forme de champs de valeur

3/ pour un public informaticien, peut-être axer la présentation sur les innovations technologiques imbriquées dans la Ğ1 (difficultés personnalisée, TDC, et autres que je ne connais pas)

4/ pour un public « gilet jaune », il est possible d’axer la présentation sur ce que ça permet de manière concrète et immédiate, en ajoutant du « pouvoir d’achat » aux utilisateurs instantanément, du pouvoir d’émancipation que représente une structure décentralisée,

5/ Pour un public « d’atelier constituants », axer sur la symétrie des libertés à priori entre citoyens par rapport au pouvoir monétaire, qui est un des 5 pouvoirs principaux à partager entre tous les citoyens pour développer une démocratie (pour un démocrate)

6/ Pour un public non technique et dans un besoin de solution immédiate, peut-être axer sur des Ğmarchés et des rencontres concrètes solutionnant des problèmes sur le moment.

7/…

Et du coup en déduire ce qui serait efficace d’organiser en ce sens pour les RML « grand public » à venir.

J’aimerai venir pour le week end des RML14, et pouvoir en parler de vive voix avec les intéressés.

Super idée en tous cas !!

5 J'aimes

Merci pour ce « programme » :grinning:. J’ajouterais les stratégies de certifications, car ce qui remonte du terrain, c’est :

  • la difficulté d’avoir le premier membre avec une qualité supérieure à 1 dans un nouveau groupe
  • puis de sortir de la lenteur des certifications du premier membre en ayant d’autres membres avec une qualité supérieure à 1 et de répartir les certifications de ces membres sur les nouveaux entrants (les fameux impétrants :grinning:).
  • stratégie de recertification pour resserer la toile de confiance
1 J'aime

Sur vos conseils, je viens de proposer le premier atelier-débat sur le développement de la toile de confiance par les groupes locaux. pour les RML14

C’est aussi quelque chose que tu pourrais envisager d’organiser en plus en dehors des RML, via des groupes de travail en ligne, par visioconférence par exemple :slight_smile: Je voulais proposer ça à un moment, pour partager nos retours d’expériences, nos découvertes quant aux meilleurs moyens de communiquer au niveau local, mais il y avait plein d’autres choses que je pouvais faire et j’ai priorisé d’autres actions.

En tous cas tiens-moi au jus si tu organises ça, car ça me brancherait bien d’en être.

3 J'aimes

S’agissant de développer la toile de confiance le collectif MLO est à « l’avant garde».
N’hésites pas à venir découvrir comment ça se passe.
Nb: les collectifs ,à juste titre ,n’ont pas de représentant , chacun vient aux rml avec son bagage participatif …sans hiérarchie.

Il y aura chaque soir organisé des « rencontres monnaie libre » ouvertes évidemment.

J’espere que tu pourras venir participer à ces rml afin de voir comment on fait.

À propos de la journée table ronde sur le développement de la toile de confiance en « accessibilité universelle ».

https://toulouse.demosphere.net/rv/21095

Aussi :
formation à conférencer samedi et dimanche : «Ateliers de formation aux conférenciers TRM/G1 : Retour d’expérience et utilisation des supports de présentation existant ».

Je vais faire en sorte d’etre là le week end, voire le vendredi soir.

1 J'aime

je n’ai rien vu - sur quel support ?
Je reçois beaucoup de messages chaque semaine et chaque jour pendant la préparation des RML14 - il se peut que je zappe certains
il suffit d’insister et je fini par le voir ou m’en souvenir

N’oublions pas que les RML ne sont pas fait (par principe) pour autres choses que la rencontre des développeurs informaticiens (développeur au sens large) (informaticien au sens strict)
Ǧaluel a souvent dit que nous pouvions faire autant d’évènements que nous voulions en dehors des RMLs
Ce que nous faisons depuis 2018, au MLO : Ǧmarchés, FestiJune, Salon du Bien-être, etc…
Les RMLs ayant toujours pour but de faire avancer le code des logiciels libres de la Monnaie Libre.
Donc restons concentré sur cela.
Cela dit, on peut toujours nous proposer (à l’orga des RML14) et nous aviserons
Le meilleur moyen de nous joindre en ce moment est via l’app Telegram
Donc (par principe) c’est celui qui le dit qui y est,
qui veut lancer ce style d’événements ?
:wink:

P.S. : les grands esprits se rencontrent

Regardez le programme événements Public des RML14; c’est fait :

2 J'aimes

Tous ces propositions sont excellentes,
mais encore une fois, même si on peut à la volée peut-être inclure certaines propositions.
Les RMLs ne sont pas le bon endroit pour se faire.

De plus, certaines idées ne se résoudront pas en une fois, un lieu
Comme par exemple, enseigner sur le processus de certification et le développement de la Toile de Confiance

  • cela est traité plus efficacement par des cours en personne et un support via sites en ligne.
    Car la « fracture numérique » est une réalité - la population a besoin d’être enseignée.
    Nous avons donc lancé « l’Université du Libre » en janvier 2019 à Toulouse pour palier à cela.

P.S. Nous pouvons pour ce genre de partage de procédures et méthodes - nous retrouver sur Discord - et ne pas attendre d’être physiquement presents

1 J'aime