[Cesium] Autres pistes pour un futur Cesium web non bridé : IPFS, autre?

Maintenant que l’échéance du 1er mai se peaufine sereinement (enfin je crois), on peut commencer à réfléchir à la suite.

Dans tous les cas, le site duniter.fr restera fermé, à mon avis. C’est plus clair de toute façon, de distinguer les choses.

Si on veut rouvrir un autre Cesium web « non bridé », on pourra le faire à partir du domaine cesium.app

Pensez vous utile d’avancer sur une solution de publication IPFS ?
C’est finalement un peu comme une web extension, sauf que l’on ne dépend que du point d’entrée (le gateway).
@Moul, j’imagines que les risques lié aux attaques HTTPS et noms de domaine sont les même ? ou pas ?

@Frederic_Renault y a t’il moyen que le navigateur qui ouvre une page IPFS vérifie que le contenu est bien inchangé via à vis du hash, pour ne pas dépendre du gateway ?

Au passage, j’utiliserai bien IPFS pour gérer les mises à jour dans Cesium-desktop :

  • un téléchargement de la nouvelle à partir du hash (signé par la clef de Cesium Team)
  • copie en locale
  • et en avant !
3 J'aimes

Il faudra de toute façon installer quelque chose côté client pour vérifier le hash. Il existe un module Firefox IPFS qui redirige les adresses ipfs vers une gateway, mais je ne pense pas qu’il vérifie le hash.

Edit: issue sur le dépôt du module IPFS

1 J'aime

A moins de conseiller l’usage d’un gateway sûr, non ? c’est à dire bien maintenu, en terme de sécurité SSL, etc.

Oui, mais cela reviendrait à utiliser un Cesium web sûr en HTTPS…

2 J'aimes

Franchement, Césium sous forme d’addon navigateur c’est déjà parfait pour monsieur tout le monde

Ce serait du gachis d’énergie que d’essayer de rendre accessible a tout à chacun un hébergement ipfs. Laissez le monde ipfs développer cet aspect, on pourra en profiter quand ça sera prêt !

2 J'aimes