De la thermodynamique à l'économie

Comme @Galuel qui applique ses connaissances sur la théorie de la relativité à la création monétaire, François Roddier applique ses connaissances de la thermodynamique à l’économie.

Je recommande la lecture de l’article l’équation de van der Waals appliquée à l’économie, et si ça vous plaît, du livre suivant, que je n’ai pas encore lu, mais qui m’a été vivement recommandé :

de la thermodynamique à l'économie

En espérant que cette suggestion trouve son lecteur :wink:

1 « J'aime »

Faire des analogies entre thermodynamique et économie est certainement tout à fait pertinent.

J’ai bien lu l’article, et je note que l’homme y est parfaitement absent, il y parle de société et de pays, mais pas d’individus. Les dimensions spatiales et temporelles en sont donc absents.

A noter donc ici la différence au sens fondamental, quand il est noté son équation de champ :

dG = -P.dV + T.dS

A comparer avec le champ de valeur défini par la TRM :

On y retrouve les termes négatifs de production et positifs d’apport monétaire, et on pourrait faire un rapprochement comparatif des deux.

Il n’y a fondamentalement qu’un terme qui apparaît dans la TRM et qu’on ne retrouve pas dans cette approche : le Dividende Universel noté dMx.

Il y a un terme qui apparaît dans son équation, mais n’apparaît pas dans le champ de valeur TRM : ce qu’il note « T » = Température = mesure le rendement monétaire de la production et joue le rôle dʼune «température économique»

La TRM réfute l’idée que l’on puisse mesurer un « rendement monétaire de la production », puisque la TRM nie toute production.

7 « J'aime »