Donner un pouvoir égal à chacun en ce qui concerne tout le monde? Vraiment?

Je vous invite à lire le message très pertinent de Laurent dans le fil de discussion suivant sur le forum de la monnaie libre: Ouverture d'un cercle communication pour le lancement de Duniter V2 - #33 par Lumiere - Communication - Forum Monnaie Libre

En règle général d’inviter l’avis des autres sur ce que l’on entreprend au lieu de suivre sagesse et coeur c’est auto-destructeur / inviter le diable chez les autres à nous pointer dans la mauvaise direction.

Écouter tout le monde oui, pour mieux servir l’intérêt d’autant de personnes que possible et pour s’ouvrir à la possibilité de prendre en compte des angles qu’on n’aurait pas pu prendre en compte de notre point de vue individuel. Mais de demander à tout le monde à part égale de vous dire quoi faire, c’est un manque d’amour (propre: c’est autodestructeur, mais aussi d’amour pour ces mêmes autres à qui vous voudriez donner un droit égal de décision, car comme vous ces autres en subiraient les conséquences).

Demander aux autres (surtout au plus grand nombre!) de vous dire quoi faire, en l’absence d’autre justification (cf. redondance / décentralisation spirituelle, ci-après), serait un manque de courage terrible (c’est bien plus facile d’aller vers le précipice sachant qu’on aura l’excuse de dire “j’ai suivi ce que les gens voulaient” que de suivre sa sagesse et son coeur au risque si l’on faisait erreur d’en être seul(s) responsable(s)).

Le plus étonnant dans tout ça c’est de le faire quand à priori ces autres avaient assez d’amour pour vous pour ne pas vous en faire la demande. Programmés comme chacun d’entre nous, vous pensez avoir bon coeur en donnant pouvoir (ici sur tous!) à tout le monde et j’en ai fait moi-même l’expérience / l’erreur dans la vie: Quand on pense aider les autres en leur donnant un pouvoir qu’ils n’ont même pas osé demander on fait la pire chose à la fois pour soi, pour ce que l’on construit et pour eux.

Les anciens avaient cette sagesse de savoir nous dire dans les cas où l’on penserait faire un bien en faisant ce que l’on ne nous a pas demandé: “Mais QUI, QUI?! t’as demandé de faire ça? Et s’ils ne te l’ont pas demandé, même si ça te parait être pour leur bien, pourquoi est-ce que tu le fais, POURQUOI?” Et je vous invite à méditer sur le pourquoi.

Alors Pourquoi?

Une partie de la réponse est là:

D’abord parce qu’on nous a tellement brisé l’esprit à vouloir paraître bon pour les autres plus qu’à réfléchir à l’être réellement pour eux (malgré les apparences que le chemin que l’on prend puisse donner). Nous sommes à une époque où l’on nous a lobotomisé à paraitre et non à être et si l’on veut contribuer à l’humanité il convient de chacun, individuellement, se (re-)construire de manière à corriger ce virus spirituel. Ça c’est une part.

La seconde part est que pour affaiblir le peuple, on a institutionnalisé de casser l’esprit de chacun dès l’enfance, à travers l’école, pour les faire fuir ce qui est le plus grand moteur de croissance / puissance individuelle et de capacité à faire ce qui est bon pour la majorité des gens: l’erreur.

Non seulement l’erreur est tout à fait naturelle et inhérente à la vie (on fait tous de multiples erreurs chaque jour, que l’on s’en rende compte ou non, il suffit de voir le nombre d’édits à ce message!) mais elle est nécessaire à toute croissance (elle fait partie du cycle de croissance partout dans la nature). Tout être qui veut croitre doit le plus intensément possible embrasser le fait de s’exposer à l’erreur, ainsi que le fait d’apprendre de ses erreurs le plus rapidement possible pour changer de chemin à la première occasion. Plus souvent on fait des erreurs, plus on en fait et plus on en fait (qu’on ne reproduit pas), plus ce que l’on est et ce que l’on crée est puissant et bénéfique pour soi et pour les autres.

Dans la silicon valley on dit “Fail Often. Fail Fast.” C’est à dire cherche à faire des erreurs le plus souvent possible et mets ton ego de côté pour te détacher / corriger le cap le plus tôt / rapidement possible sur le chemin de chaque erreur.

bref. Ce que j’écris, au fond de vous: vous le savez déjà. Je ne l’écrit que pour vous conforter dans ce savoir, dans le fait de vous rappeler à la réalité et de prendre l’habitude d’agir encore et encore suivant la lumière présente tout au fond de chacun d’entre vous et de vous détacher de tout ce que vous aviez l’habitude de laisser peser et venir troubler le jugement de votre être supérieur/intérieur.


Maintenant ce qui est écrit n’est pas contre le fait de demander de la gouvernance en soi: Une machine est faite de nombreuses pièces différentes et chacune a une fonction et une spécialité différente, et ce n’est que toutes ensembles qu’elles produisent toute la beauté et pleine fonction d’une machine saine. Quelqu’un a écrit récemment sur votre forum “les développeurs ont la tête dans le guidon.” C’est inhérent au fait de faire de la mécanique (de mettre en matière) et effectivement parce que les développeurs passent une grande partie de leur temps “under the water” il est tout à fait sensible que d’autres les complémentent, à la surface ou dans les airs, se spécialisant dans le fait de les orienter (gouvernance → gouvernail → sert à orienter un bateau: en parlant de gouvernance, que ce fût intentionnel ou non, vous avez demandé à ce que l’univers vous fournisse un gouvernail, plus ou moins dédié à cette fonction, à la mise en matière du bateau que vous construisez).

Dans la silicon valley un principe spirituel que tous les grands magiciens connaissent c’est celui du processus de création de l’univers:

  • 1ère Étape: Tu demandes, même sans en avoir conscience, parfois à travers des mots, souvent à travers des choix ou des actions;

  • 2ème Étape: L’Univers répond (toujours) à ta demande (pas forcément sous la forme demandée / attendue, mais sous la meilleure forme qui correspond à la réalité profonde de ce que tu demandes, que ce soit positif ou négatif). Dans l’exemple négatif, si tu te balades dans la rue en crachant au visage de chaque personne que tu croise, l’une d’entre elles finira probablement par te mettre son poing dans la figure; et l’on te dira “you asked for it” (tu l’as demandé, sous-entendu, même si tout le monde ne le comprend pas: tu l’as demandé à l’univers). Même si ce que l’univers t’a donné n’est pas nécessairement ce que tu voulais voir venir à toi il t’a donné une réponse relativement juste correspondant à l’énergie que tu véhiculais. Ce que tu demandais dans ce cas, sans en avoir conscience, c’est une prise de conscience de la nature de cette énergie: l’univers te l’a montré.

  • 3ème Étape: L’étape que la plupart des personnes ne savent pas faire: Accepter à toi le présent que te fais l’univers. Si l’on veut avoir une réussite exceptionnelle, c’est sur ce point qu’il faut travailler le plus. La première chose étant d’avoir l’humilité de comprendre que l’univers ne répond pas à ta demande de manière à répondre à ce que tu crois être le mieux, mais d’une manière que souvent on ne comprend qu’en rétrospective, être merveilleusement plus à propos par rapport à ce dont on avait besoin.

Dans le cas présent. Vous parlez de gouvernance pour la monnaie libre, l’univers vous répond automatiquement et vous propose des solutions. De toutes part, parfois de manière inattendue ou miraculeuses, ces solutions, pas forcément celles auxquelles vous pensiez, pas forcément celles qui confortent le plus l’ego (source de toutes les peurs et insécurités), mais probablement, si vous voulez bien les accepter, bien meilleures que ce à quoi votre esprit était pré-programmé à croire juste et adapté, apparaissent à vous (que vous les voyez / reconnaissiez ou non). Vous n’êtes pas obligés d’accepter ces solutions, même si elles sont probablement dans l’intérêt de ce que vous faites.

L’univers ne punit personne et continue inlassablement à donner encore et encore. Ainsi vous pourriez omettre de voir / reconnaitre ce que vous propose l’univers, ou vous pourriez rejeter les personnes et les solutions qu’il fait apparaitre en réponse à votre demande et l’univers ne vous en punirait nullement. Vous ne vous puniriez que vous même, à minima en retardant le bien auquel vous pouvez avoir accès immédiatement et dans le pire des cas en manquant l’invisible fenêtre d’opportunité et ne recevant pas le bien que pourtant l’univers a produit pour vous en réponse à votre demande (si vous ne changiez pas de cap / n’acceptant pas de lui une solution différente de la forme escomptée de la solution à votre requête).


Je crois que ce qui motive aussi votre attente, outre l’aspect pratique (quand à travers son rôle on est voué à passer beaucoup de temps la tête sous l’eau: d’avoir des partenaires spécialisés dans le fait de rester élevés / “perchés” pour vous donner des indications de direction), est que vous reconnaissez au fond de vous ou même bien consciemment que ce que vous construisez n’est pas réellement décentralisé et ce tant que ça ne l’est pas aussi sur un plan spirituel. Et que donc, si ce n’est pas décentralisé en toutes matières, ça reste extrêmement vulnérable, vous mettant vous aussi personnellement en situation de vulnérabilité à l’avenir, si vous réussissez à faire une solution qui prend son envol, proportionnellement à cet envol / réussite. Ainsi vous reconnaissez le besoin de “décentraliser” l’orientation de l’évolution de la mise en application d’une monnaie / un paradigme d’organisation des choses servant au possible la liberté et la vie; et c’est en majeur partie de ça dont s’agit réellement la question.

Un grand obstacle dans le fait d’accéder à la meilleure version de nous même c’est la peur de réussir (ça parait bête comme peur mais c’est une des peurs les plus communes chez l’humain, sans être le plus souvent justifiée comme elle peut l’être, partiellement, ici). Et quand on a peur de réussir on commence à fuir dans tous les sens, faisant tout un tas de trucs non-nécessaires, au lieu de maintenir 100% de son être sur le droit chemin du plus essentiel. Si l’orientation spirituelle de la monnaie libre restait centralisée et que cette “monnaie libre” prenait son envol, ce serait son point faible car il suffirait d’exercer (pour le moins que l’on puisse écrire) sur le centre de prise de directions spirituelles pour la faire tomber. Si chacune des pièces de la machine est propre à sa partie de la machine et que chacune est redondante, alors non seulement chacune est plus efficiente et l’ensemble plus puissant, mais l’ensemble comme chacune est plus sûre: car pour nuire à l’ensemble il ne suffit plus d’exercer sur une pièce en particulier, mais au moins sur un ensemble d’entre elles.

2 Likes

Je t’invite à lire ce post qui répond à beaucoup de questions : Qu’en est il de la gouvernance de la Ǧ1

1 Like

Je retiendrai de ton message la nécessité d’expérimenter et de faire des erreurs, les monnaies test sont bien pour ça, l’expérimentation!