Duniter pour une nouvelle monnaie


#21

@kimamila ne sais pas si tu parles de Solomo pour la côte d’Ivoire, si ce n’est pas le cas, il est lui aussi extrêmement motivé.
Il est possible de le PM sur l’autre forum: https://forum.monnaie-libre.fr/u/solomo/


#22

Pourquoi ne pas inviter une équipe de touriste français de duniter, qui pourront faire des certifications, ce serait quand même plus simple :wink:

Après le CFA, le G1 reprendra la succession.

Ça fera quelques jaloux à la banque de France, la G1 rentrera dans les livres d’histoire de la colonisation positives .

J’ai hâte de voir ça


#23

Les paramètres actuels de la Ğ1 ne permettraient pas d’absorber la population qui utilise le CFA sans un hard fork peut être trop risqué.
Il faudrait que le continent africain développe une ou plusieurs Ă1, Ă2… avec des paramètres correspondants à leurs critères.
Il y a encore tellement de travail sur la Ğ1 qu’il est difficile d’imaginer la maigre équipe actuelle maintenant deux monnaies.
L’idéal serait de voir émerger une équipe de devs Africains capables de libérer le berceau de l’humanité de cet archaïsme qu’est le franc CFA.
Toutefois il ne faut pas jouer non plus aux apprentis sorciers, car la Ğ1 est encore au stade expérimental, il est bon dans ce cas de modérer notre enthousiasme.


#24

Oui, enfin, il est tout a fait possible de certifier et de développer le G1 en afrique.

En France, il n’est pas possible possible de certifier tout le monde, mais on certifie des gens tout les jours, idem pour l’Afrique, les états-unis.

Chacun est libre d’être enthousiaste de soutenir la monnaie libre


#25

@gmteam c’est un problème de densité de toile de confiance.
Si on est sur des communautés trop distantes, il y a un risque de “cisaillement” qui étendera la toile de confiance (en largeur) d’un coup. Et cela pourrait empecher les nouveaux de rentrer, qu’ils soient ici ou ailleurs.

Nous avons précisément limité la taille maximale de la toile de confiance (max théorique 10 million - 1 million visé), afin que la monnaie reste “vérifiable” et aussi qu’il n’y est PAS qu’une seule monnaie libre, à terme, mais pleins. Cette résillience permettra de rendre les attaques beaucoup plus difficiles. Cependant, il faut des équipes d’informaticiens dans chaque communauté monétaire.

Un hard-fork, le moment venu, est aussi une solution… mais moins élégante :wink:


#26

Je ne comprends pas la notion de cisaillement et pourquoi cela empéchera les nouveaux de rentrer.
Si vous avez le temps de m’expliquer : fana.

Bien @ vous


#27

Nous ferons la 2eme édition de la formation “Toile de Confiance”, lors du Festi’Ğ1 en Mayenne.
J’essaierai de mettre ensuite au propre les exercices, afin que tu puisses franchir par toi même cette étape de compréhension, et la restituer ensuite autour de toi.


#28

Super merci beaucoup.


#29

Une réflexion est en cours pour plusieurs pays (côte d’Ivoire, Bénin,Togo…).
Je dois rencontrer un béninois, développeur de formation pour lui présenter le projet. C’est quelqu’un qui pense et comprend en un quart de tour.
À suivre donc…
Je ne manquerai pas de vous tenir au courant de la suite donnée…


#30

Franchement je suis très agréablement surpris de l’enthousiasme occasionné autour de la création de monnaies libre en Afrique. j’aimerais avoir les contact informaticiens développeur basés en Afrique.
Merci


#31

@Attilax, tu parlais peut être de cette discussion


#32

Exactement. Il me paraitrait excellent que la deuxième monnaie libre voit le jour en Afrique ! Je parie qu’elle se développera plus vite là-bas que chez nous. Le souci principal est de créer ce premier bloc fondateur pour duniter. Faudrait trouver et former une personne, qui là-bas pourrait en former d’autres pour lancer le truc.


#33

Peutêtre une piste de développement d’une monnaie libre au Brésil selon les retours que j’ai de Dominic Barter à l’origine du concept de cercles restauratifs.

Pour les pistes d’écriture d’un bloc 0 valide, j’ai l’impression qu’il y a pas mal d’info là :

Je suis ça de loin, dès que j’ai l’impression qu’en m’y penchant d’un peu plus près je peux faire un assistant facile d’usage, alors je pense que je ferais quelquechose pour faciliter la chose.
En interface web et/ou en ligne de commande, où mettre un nom de monnaie, une liste de membres fondateurs, des paramètres monnétaire, et idéalement une licence monnétaire, et qui forge le bloc 0 et indique comment l’intégrer à un noeud (ou 3 ?) pour démarrer une monnaie.
Bref, c’est un sujet qui m’intéresse beaucoup aussi, j’aimerais que ce soit expérimentable sans un énorme bagage technique lors des RML12, mais je m’en demande peutêtre trop… L’avenir nous le dira :wink:


#34

De mon coté je compte bien lancer une monnaie de test via duniter-rs pour les rml13 ne serait-ce que pour prouver techniquement que ça marche, en tout cas je vois déjà totalement comment coder ça :slight_smile:
Après, un assistant en cli pour aider a générer le bloc zéro me semble bien, (et d’ailleurs cgeek en a fait un) mais je pense qu’il est souhaitable que lancer sa monnaie reste une action manuelle qui demande une bonne connaissance du logiciel car si cela deviens trop facile nous avons le risque de voir se lancer plein de monnaies qui s’arrêteront bien vite car sans développeurs pour les maintenir.


#35

Je préfère prévenir du risque et laisser les gens libre d’expérimenter que de leur dire : stop, t’es pas développeur, tes pas libre.


#36

@1000i100 ça n’a pas de sens, Duniter n’est pas du tout assez mature pour que de simples utilisateurs créer leur propre monnaie avec, de plus le protocole vas encore très fortement évolués sous peu (cela est nécessaire, notamment pour al montée en charge).

Et même, ne serait ce que pour les mises a jours de sécurité il faudra toujours des développeur chaque instance de crypto-monnaie, chaque communauté monétaire pouvant avoir ses propres besoins/choix, ses règles peuvent évoluer, et que fera alors le simple utilisateur qui aura lancer sa monnaie quand plus personne ne maintiendra sa version ?

Lancer une crypto-monnaie sans développeur c’est comme essayer de faire voler un avion sans pilote, avec un peu de chance il arrivera peut être a décoller mais il finira par se cracher a coup sur…


#37

Si tu pousses ce raisonnement à l’extrême : vas-tu laisser libre un enfant de traverser une rue seul, même en l’ayant “prévenu des dangers” ? Tu as beau le prévenir, cet enfant n’a pas les réflexes ni l’attention d’un adulte.

En l’occurrence si on laisse trop tôt la possibilité à d’autres de créer une monnaie via Duniter, ça va se finir en “on a essayé, mais le logiciel était plein de faille et on s’est fait piraté, ça marche pas”.

Et on repart pour 80 ans.


#38

On a jamais dit “stop”, ne le fait pas. On répond aux questions point par point.

Mais on veut que la personne voulant démarrer une monnaie connaisse bien son sujet et les entrailles de Duniter. Libre ne veut pas dire sans effort, étude, recherche, compréhension ET RESPONSABILITE.

Faire une application frontend c’est aider la personne à rester dans l’ignorance des difficultés à maintenir une monnaie, et finalement, il ira droit dans le mur. Ses utilisateurs lui mettront la pression et lui la mettra sur toi. Tu vas devenir le SAV des monnaies à la dérive.

Et comme le dit @cgeek : gare à la mauvaise pub. On a jamais une deuxième chance de faire une première impression !


#39

C’est un risque certain ! Et pendant que l’on débogues pour ces gens-là, on ne développe plus la Ğ1 mais leur monnaie. Bref on perd de vue notre objectif.

Car rappelons-le, Duniter est le logiciel spécifique à la Ğ1.


#40

Oui, je suis d’accord avec vous. Ce qu’il faudrait, c’est que des développeurs africains s’intéressent eux-même à la question, puis se mettent en relation avec vous pour un éventuel coup de main. Je vais “puber” à Montreuil, on a une grosse communauté malienne, il y aura peut-être quelques geeks intéressés…