Evolution asymptotique G1


#1

Bonjour,

C’est officiel, le groupe de Tours va postuler au TedX local !
Suite à l’écriture de notre résumé, une question me vient:
Ce graphe est-il toujours d’actualité avec le G1 ? Si non, à quelle valeur le G1 converge-t-il ?

Merci
Pierre


#2

Ha ! Nicolas démontre ici dans les 3800 DU.


#3

@jackflyer c’est très exactement 1/c * dtReeval/dt soit environ 3742.3156 DU comme expliqué sur g1-monit : https://g1-monit.librelois.fr/monetaryMass?lg=fr


#4

Merci elois. L’interface bug un peu chez moi: je ne peux pas augmenter le temps et si je mets en linéaire, les bâtonnets sont tous petits (ne prennent qu’une petite partie de l’écran en bas). Du coup j’imagine que le terme “monnaie pleine” veut dire “80 ans après sa mise en circulation ?”

Si on est d’accord, je me permets d’enchaîner avec une question sur la blockchain, liée à la nécessité de la preuve de travail:
Je ne comprends pas pourquoi on ne peux pas passer par un tirage aléatoire. Si tous les mineurs se déclarent aux autres, pourquoi ne peut-on pas fait un choix aléatoire suivant une règle fixée à l’avance et le même pour tous ?


#5

Il faut que tout le monde soit d’accord sur le “tirage aléatoire”, ce qui pose un problème de définition de “aléatoire”…

C’est ce que fait la PoW : on ne sait pas déterminer lequel des noeuds va trouver la prochaine preuve justement…

Mais il existe un procédé plus subtil qui s’appelle la “Proof of Stake”, qui consiste à attribuer à la signature de bloc la propriété d’être un nombre aléatoire, lequel tirage peut alors désigner lequel des noeuds (ou groupe de noeuds) aura le droit de proposer le prochain bloc.

Donc grosso modo, en signant, le noeud sait juste après s’il fait partie des noeuds pouvant signer… ou pas :slight_smile:


#6

Ce n’est pas un bug, g1-monit est un module de statistiques, pas de prévisions, tu ne peut donc pas aller dans le futur …

C’est normal et voulu, la haut du graphe correspond justement a la masse monétaire en monnaie pleine, cela permet de visualiser a quel point nous en somme encore loin :slight_smile:

Non ça veut dire que la masse monétaire moyenne atteindra son maximum dans le révérenciel DU, ce qui prendrai 40 ans à N stable, et si n varie la durée dépend de comment varie N.

Bien sur que si on peut, d’ailleurs on en a déjà discuté : [Idée] Clé déléguée au calcul de blocs


#7

Merci pour vos réponses, je vais approfondir le sujet Pow/Pos !


#8

Bonjour,
Je ne pense pas me tromper en disant qu’il reste une inégalité dans Duniter qui est liée à la date d’entrée dans la toile. Pourquoi ne pas donner aux nouveaux entrants le pactole qu’il n’ont pas eu parce qu’il ne connaissaient pas Duniter ? (ou parce qu’il ne connaissaient pas de validateurs). Ça nécessiterait de prouver sa date de naissance, ce qui est difficilement faisable sans se baser sur des documents officiels.

Le graphe est pour une toile de 1000 pers. mais ça n’a pas l’air de changer le résultat si elle croit.


#9

Une monnaie libre ne repose pas sur une “égalité” indéfinie, mais sur une propriété d’invariance : laquelle ?


#10

la durée de vie moyenne ?
Ou tu veux dire que si on fait ça, ça fou la merde dans le calcul de N et de M ?


#11

Non c’est pas ça. Il y a deux choses différentes :

1°) Une monnaie libre repose sur un invariant précis pas une “égalité” indéfinie. Quand tu dis “inégalité”, je réponds que tu peux me donner n’importe quel objet dans l’univers passé, présent ou à venir, et je trouverai un référentiel de définition de “égalité” où ton objet sera “inégalitaire”, et ça ne voudra rien dire du tout. Il est donc tout à fait fondamental de se pencher sur la définition de l’invariant qui est l’essence même du problème et de la solution établis par la TRM : de quoi la TRM établit-t-elle l’existence possible ?

2°) Tu peux établir tout type de monnaie que tu voudras, dont une qui par exemple se fondera sur “la date de naissance”, mais alors forcément, comme la solution de la TRM est unique tu violeras un des principes fondamentaux de la TRM, tu te placeras donc en le définissant ou pas dans un autre espace de recherche, et d’autres questions viendront assaillir ta solution (si c’est une solution d’un processus démonstratif) ou ta proposition (parmi une infinité de formes possibles).

Bref, tu peux donc soit te référer à l’invariance de la TRM et alors noter en quoi une forme de monnaie est une monnaie libre ou pas, soit “proposer” voire même démontrer, d’autres formes monétaires, mais dans ce cas tu dois la démontrer, la définir, la montrer, l’exposer, la développer, et enfin la développer et la tester pour passer en mode expérimental.

Dans le premier cas tu es dans le développement de Ğ1 ou d’une monnaie libre de forme équivalente, dans l’autre cas tu parles d’autre chose, et d’une monnaie dont la distance de forme et les questionnements seront tout autre chose.

Dans le deuxième cas et afin de ne pas faire perdre du temps à ceux qui développent Duniter/Ğ1 il vaut mieux développer d’autres espaces de travail en d’autres lieux.


#12

Merci, je vais faire comme ça.


#13

Honnêtement j’ai trouvé la réponse de Galuel un peu évasive.

L’invariant dans la G1, c’est le fait que chaque personne crée une part égale de monnaie à un temps t (invariance spatiale), et que cette part reste toujours le même pourcentage de la quantité globale de monnaie pour un nombre fixe de personne (invariance temporelle).


#14

Nooonn, ha bon? Il ne fait jamais ça pourtant! :rofl:

L’argumentation de Galuel est… invariante !