Licence Ğ1 et détection des double-comptes

Un point notable, c’est la capacité a pouvoir vérifier ,

“… être en mesure de repérer un double compte…”

a une petite echelle c’est faisable,

lorsqu’il y a aura une masse critique d’individus,
des personnes a plus forte mobilité seront plus enclin à pouvoir jouer au jeu d’aller chercher toujours plus.


Je garde a l’esprit la nécessite que la licence et les logiciels restent ouvert - sans contre partie pécuniaire - et qu’il est important qu’ils puissent faire des petits, cela ouvrira d’autres “outils économique” :slight_smile:

1 « J'aime »

Ğ1 est agnostique en terme de reconnaissance, Ğ1 attend juste 5 certifications et ne dit pas comment la bonne connaissance est réalisée (sa définition étant vérifiable par le fait que 2 membres de Ğ1 connaissant une même personne, la description par l’un doit pouvoir être identifiée par l’autre, expérimentalement c’est mesurable).

Dès lors absolument rien n’empêche un groupe de membres de Ğ1 de mettre au point un processus de vérification de bonne connaissance et de se plier à ce processus avant toute certification effective. Si le processus est estimé comme bon par d’autres membres de Ğ1 alors il sera adopté, s’il est estimé incorrect il ne sera pas adopté, il n’y a donc pas lieu de ne pas mettre en oeuvre soi-même ce que l’on estime bon pour soi-même, sans attendre.

4 « J'aime »

Rien de concret. Totalement irrationnel. Ce n’est qu’ une “impression”. Donc invérifiable, sauf à revoir tout ou presque les 277 comptes. J’ai autre chose à faire, d’autant plus qu’il y a une probabilité non négligeable que ce soit une “vue de l’esprit” :wink:

Si j’avais eu une certitude ou un doute sur un compte en particulier, j’aurais immédiatement contacté les 5 certificateurs pour les prévenir ou lever le doute.
Ceci dit, ce n’est pas suffisant (la complicité existe), je ne m’en serais pas contenté…

Par ailleurs et de mon point de vue, il est déjà impossible de connaitre, comme cela a été dit plus haut, toute la WoT. C’est non seulement impossible mais aussi inutile par “nature”.

Pour finir, toujours de mon point de vue, je pense que chacun est individuellement responsable et que la vie dans son ensemble n’est pas un “long fleuve tranquille”. Elle est, en permanence faite de prises de risques, même si certains le réfute ou n’en sont pas conscients.

@Inso j’apprécie ta réaction pragmatique et rationnelle… comme toujours :wink:

2 « J'aime »

Sois le changement que tu veux pour le monde ! (oui oui, je cite Gandhi là comme ça, si je veux d’abord).

1 « J'aime »

D’accord mais n’y a t-il pas un risque pour G1 de se faire doubler par une monnaie clone qui proposerait une certification avec inscription sur un registre Pseudo+empreinte vocale?
Le 1er certificateur ferait lire une phrase aléatoire à l’impétrant pour son ouverture de compte; les autres certificateurs pourraient eux témoigner que la personne arrive bien à se connecter à son compte grâce à la reconnaissance vocale (tjrs avec une phrase aléatoire).
Une tentative d’ouverture d’une double compte signalerait que cette empreinte vocale est déjà inscrite.
La valeur d’une monnaie est aussi adossée à son infalsibilté.

Dans ce cas, l’euro, le dollars et consorts doivent avoir 0 valeur --’

Que veut dire “se faire doubler” ? Quelle monnaie autre as-tu à nous proposer qui soit libre ?

Dans ce cas, l’euro, le dollars et consorts doivent avoir 0 valeur --’

OUI vu la planche à billet et le non adossement à l’or ou à l’argent, ces monnaies ne valent rien. Elles sont adossées au crétinisme de ceux qui les acceptent.

Quelle monnaie autre as-tu à nous proposer qui soit libre ?

J’avais cru comprendre que Duniter permettait de créer une monnaie sur le modèle du G1.

Et si la voix est celle d’un robot ?

1 « J'aime »

Le 1er certificateur est là physiquement pour s’assurer qu’il est bien avec un être humain.

Qui peut assurer que le 1er certificateur a bien été là physiquement, et que l’enregistrement de la voix n’est pas un faux ?

1 « J'aime »

Le 1er certificateur doit faire la pré-ouverture avec ses propres identifiants (vocal+pseudo dans ce cas).
On peut envisager la présence d’au moins 2 certificateurs…

L’adossement à l’or ou à l’argent n’est pas une solution ! C’est une confusion !
Je ne parlais que de falsification. Beaucoup de fausse monnaie circule. Est-ce que ça diminue la valeur des UNL ?

Duniter permet de créer une monnaie libre en choisissant divers paramètres, basée sur une toile de confiance en choisissant divers paramètres.
C’est un logiciel libre qui peut-être modifié et redistribué.
Donc on en revient au “Sois le changement”. Si tu penses pouvoir faire une monnaie meilleure et que tu n’es pas entendu ici, lance toi !

C’est quoi les UNL?

Unité non libres, terme générique utilisé ici entre autre pour parler de monnaies telles que l’euro ou le dollar.

@florck
"Je ne parlais que de falsification. Beaucoup de fausse monnaie circule. Est-ce que ça diminue la valeur des UNL ? "

La monnaie fiduciaire ne représente quasiment rien dans les échanges donc la fausse monnaie ne peut plus être un gros problème de toute façon.

Et je remercie ceux qui répondent à mes interrogations qui ne sont en aucun cas des critiques, loin de là.

Croire que la technique peut résoudre intégralement ce problème humain me semble une erreur. Tu as toi-même vu tu propose un critère biométrique, et au final tu avances qu’il faut en plus de l’humain.

Donc au final qu’apporte le critère biométrique à part de la complexité technique ?
Comment assures-tu l’infalsifiabilité de ce critère biométrique? (utilisation d’une photographie, de traitement d’image, de traitement du son ou toute autre techinque) ?
Quid d’un changement dans les paramètres biométriques d’une personne (pouvant naître de milliers de raisons différentes) ?
Comment sécurises-tu les données biométriques de la personne ?

En répondant à toutes ces questions, mon choix est vite fait, cela n’apporte rien si ce n’est de la complexité.

La vraie solution est de certifier en toute connaissance de cause. Quid des rencontres apéro ? Pour moi ce n’est pas suffisant dans beaucoup de cas, mais ça peut, il n’y a pas de règles.

J’ai tendance aussi à utiliser comme indice qui connaît déjà cette personne par exemple. Si @gpsqueeek certifie une personne, que je la rencontre, j’aurais plus de simplicité à la certifier que quelqu’un jamais vu, inconnu de quiconque que je rencontre aussi pour la première fois. Et même là, ce n’est pas objectif.

Mais en tout cas, si le problème est “les rencontres monnaie libre permettent facilement de se créer un double compte” la réponse appropriée devrait-être à mon avis"faut-il certifier dès le premier soir" ( :wink: ), pas “mettons en place un traitement intrusif falsifiable” :wink:

1 « J'aime »

L’aspect technologique peut rassurer les utilisateurs potentiels qui seraient réfractaires à la cooptation avec tout ce que ça sous entend de péjoratif (justifié ou pas).
Et le mix techno+couche humaine est souhaitable je pense.
Les dApp qui tournent sur la blockchain sont “gouvernées” par des fondations. La crédibilité des personnes qui constituent ces fondations est un facteur important pour la réussite des ICO, indépendamment de la solidité technologique et théorique des projets.
Pour la complexité en plus…je ne suis pas compétent pour le dire.

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01451536/document

Qui assure que la voix du 1er certificateur en “pré-ouverture” n’est pas un enregistrement de voix ? Si 2 certificateurs par ailleurs, qui assure qu’il y a bien eu 2 certificateurs en présence ?

1 « J'aime »

Si la phrase à dire pour être reconnu est générée de façon aléatoire par la plateforme d’enregistrement , il me semble difficile d’utiliser un enregistrement.
Je crois qu’il ya des logiciels open source qui reconnaissent les mots (segmentation) en + de reconnaitre la voix, donc il doit être possible de demander la bonne phrase avec la bonne voix.

Et enfin la pré-ouverture peut exiger 2 authentifications vocales différentes, ou plus.

En fait ça revient à la question “qu’est-il le plus facile de tromper, un humain ou une machine ? Dans quels cas ?”

2 « J'aime »