Question: Migration substrate vs Migration vers Token sur Algorand?

Bonjour à tous,

La version courte de la question (bête?) est dans l’objet : Quels sont les bénéfices à migrer duniter vers une blockchain homemade sur framework Substrate plutôt que d’envisager de se reposer sur la blockchain Algorand en créant un token aux propriétés de la monnaie libre ?

Le contexte : Je ne connais que globalement le principe des blockchains et j’ai récemment pris connaissance des évolutions technologiques de ces dernières années sur le sujet. La blockchain Algorand semble être parmi les plus (ou la plus?) efficiente énergétiquement et disposer d’une des meilleures réponses au trilemme securité scalabilité décentralisation. La governance de son évolution est également en décentralisation je crois. Avec l’apport fonctionnel des smartcontracts et des NFTs, je me suis dit qu’à première vue il pourrait être possible de réaliser une cryptomonnaie basée sur algorand qui respecterait les principes de la monnaie libre (gestion du DU par contrats, mecanisme d’identification qui attribuerai un nft au membre pour débloqué la generation de DU, etc…). Cela apporterai aussi un lien aux mondes des cryptos accru par rapport à aujourd’hui et une visibilité plus grande de la monnaie libre (la fondation algorand semble soutenir beaucoup ce genre de projet). Algorand aujourd’hui semble de plus en plus « solide » avec une fondation technique solide éprouvée et des belles initiatives migrant sur cette blockchain, certaines même étant gouvernementale…

Et passer par un token plutot que redesigner une nouvelle blockchain pourrait alléger la charge de travail puisqu’à lire les posts sur la migration, la question des ressources de développement est toujours une donnée clé.
Merci pour vos avis sur la question !
Sofiann.

Bonjour,

Est-ce qu’Algorand garantit une égale part de gouvernance à tous ses utilisateurs ? C’est-à-dire si la politique et la sécurité du réseau dépend de proportions d’êtres humains (comme avec Duniter) et non de machines (comme avec Bitcoin).

Si non, les propriétés d’une ML basée là-dessus seraient directement à la merci d’on ne sait quels intérêts financiers et aléas du marché.

1 « J'aime »

Salut Sofiann :slight_smile:

On ne peut pas créer une monnaie libre sous la forme d’un token déployé sur une blockchain programmable, car les frais d’exécution doivent être payés dans le token natif de la blockchain programmable, qui n’est pas une monnaie libre.

De plus, déployer un token sur une blockchain programmable reste énormément de boulot qui demande toute une équipe à plein temps si on veut faire les choses correctement. Il faut développer le smart contract, les indexeurs, les wallet, les oracles pour calculer la distance (car on peut pas faire de calcul très coûteux dans un smart contract), etc.

La question des ressources de développement sera toujours une donnée clé, quelles que soient les solutions sur lesquelles on se repose.

C’est exactement ce que va nous apporter la migration sur substrate, c’est un écosystème fait pour l’interconnexion entre blockchains. On va déjà se faire connaître en enregistrant notre préfixe SS58, puis on pourrait être aidé très concrètement par des grant de la web3 fondation, j’ai déjà parlé de la Ğ1 à une personne qui travaille chez parity et qui pense qu’on est tout à fait dans les clous pour obtenir un grant.

Enfin, avoir notre propre blockchain c’est une garantie de liberté et d’indépendance, ce qui n’empêche pas de nous connecter avec d’autre blockchain à l’avenir, substrate est justement conçu pour ça avec son système cross-chain XCM.

Je connais bien Algorand puisse que mes collègues bossent dessus, je travaille pour Purestake, une boite qui bosse sur 2 crypto: Algorand et Moonbeam.

Je réponds parce que c’est toi, mais je t’avoue que j’en ai marre de ces gens qui débarquent avec toujours le message , « Hey, pourquoi vous utilisez pas tel solution X, ce serait beaucoup mieux », je pense que je ne vais plus répondre à ce genre de message, lassé d’expliquer que je connais déjà et qu’il n’y a pas de solution miracle, que ce serait quand même beaucoup de boulot, et que ça ne conviendrait pas mieux.

5 « J'aime »

Merci pour ce retour détaillé. La question des frais de transaction reposant sur le token natif était en effet un des problèmes que j’avais perçus à cette approche.

Ta réponse clarifie certains points en effet. Je ne vais pas lancer de débat car j’ai compris ton manque de temps pour ces échanges à répétition. Je laisse ci-dessous quelques réflexions liées si d’autres souhaitent y répondre.

Algorand ne serait en effet pas une baguette magique qui ferait disparaitre le problème des ressources en dev. Mais il est normal que certaines approches allègent plus ou moins fortement la charge. Substrate est une grande aide en ce sens par rapport à un redeveloppement de duniter from scratch.
De la même manière, Algorand qui est une blockchain réputée pour sa modularité, sa fiabilité et sa légèreté d’utilisation aurait pu être une solution. Et bien sûr il y aurait encore beaucoup de travail au dessus pour gérer les oracles, smart contract, etc. (wallet ?? ne pourrait on pas dans ce cas utiliser les wallet algorand ? ).
Il semble y avoir un certains nombre de projets en lien avec l’économie réelle qui choisissent Algorand pour ces raisons entre autres. Des pays comme les iles marshall ou le salvador par exemple. Il semble ainsi se dessiner le pourtoure d’une blockchain qui est là pour durer avec un fondement solide et fiable.
A l’inverse j’avais eu des échos plutôt de complexités sur l’écosystème Polkadot. Problèmes qui ne seront peut être pas là si un développement est fait maison à partir du framework Substrate. On dépasse de loin là mes compétences techniques.

L’approche « token sur Algorand » semble compromise en effet à cause des frais de transaction. Mais par exemple, j’ai entendu parlé des « co-chain » algorand où on peut bénéficier de la technologie de cette chaine et de ses mises à jour tout en étant détaché de l’Algo comme token de frais de transaction. ==> https://algorandcom.cdn.prismic.io/algorandcom/e9797285-04fd-4460-9a75-dba7e6f9c313_Co-Chain_04022020.pdf.

Avec ton dernier commentaire, il est utile de souligner que ma question était une question ouverte cherchant à comprendre un choix plutôt qu’un « vous avez fait fausse route ».

Salut Tuxmain,

Qu’entends tu par gouvernance du coup ? cela afin d’être sur que l’on parle de la même chose. Quand je parlais de gouvernance je faisais référence au futur choix d’évolution technologique de la blockchain. Si je tente un parallèle, je dirais l’équivalent de ce forum et des RML coté G1.
Un gros problème du bitcoin est que la validation des blocs dépendent de la puissance de calculs et donc de machines (du coup j’ai l’impression que tu fais référence à ça) ce qui entraine une centralisation de la décision des nouveaux blocs de la chaine. C’est une abération environnnementale et sécuritaire.
Sur ce plan là il semble que Algorand ait réussi et démontré le pari d’avoir un réseau qui ne repose pas sur la puissance de calcul ni de la quantité de token en main. Les transactions sur Algorand sont ainsi parmi les moins consommatrice, et les plus rapides à être menées.

Tout comme on peut utiliser les wallet substrate, dans les 2 cas c’est très bien pour les geek mais envisageable pour Mne. michu, et même pour les geeks ça devient compliqué dès qu’on ajoute des fonctionnalités custom (ce qui est notre cas).

Pas plus fiable que Polkadot, mes collègues gèrent des validateurs pour ces 2 réseaux et il y a pas mal de soucis avec Algorand en réalité.

Ce qui est complexe c’est la surcouche polkadot/cumulus et le système de parachain, tout ça n’est pas dans substrate et on ne s’en sert pas.

Exactement ce que permet déjà substrate sur lequel on bosse depuis déjà 8 mois, on ne va pas repartir de zéro, surtout que la stack d’algorand n’est pas aussi modulaire et customisable que celle de substrate.
Il y a plein de bonnes raisons pour lesquelles j’ai choisi substrate et pas une des nombreuses autres solutions blokchain, je ne vais pas les re-détailler ici, je t’invite à lire (ou relire attentivement), ce post: IMPORTANT : Proposition de migrer la Ğ1 sur une blockchain substrate

À propos de gouvernance justement, grâce à substrate et son système de runtime or peut très facilement mettre en place une gouvernance on-chain avec assemblée tirée au sort ou tout autre sytème que l’on souhaite, je compte bien pousser de la démocratie on-chain pour la Ğ1 à l’avenir (après la migration pour ne pas faire trop de choses en même temps).

5 « J'aime »

il n y a pas seulement le PoW=proof of Work
C est possible d avoir PouW=proof of Usefull Work
Lire ici
Pre-proposal: Sustainable Dash Research | Dash Forum