Stockage de données dans la blockchain

Je suis tombé sur ça : http://www.zdnet.fr/actualites/tribune-blockchain-ethereum-et-le-non-droit-a-l-oubli-39841122.htm

J’ai remarqué que dans Cesium il y a un champ commentaire qui peut être rempli librement lors d’une transaction, je ne sais pas s’il est stocké dans la blockchain par Duniter, j’ai cru comprendre que oui mais pour en être certain je me permets de poser la question.

S’il est stocké ne serait-ce pas préférable de le neutraliser ? Je ne suis pas adepte des théories du complot, donc prenons un cas tout bête relevant de l’aléa, imaginons qu’un membre pendant un moment de rage ou d’égarement envoie une transaction avec un commentaire pénalement condamnable cela pourrait signifier la mort du système de monnaie libre mis en place en cas de condamnation par un tribunal au retrait de l’information.

Ce n’est pas un champ “commentaire”, c’est un champ binaire. Le fait de lire ce champ binaire en ASCII ou en caractères chinois, azéris ou Mayas n’engage que le lecteur.

1 « J'aime »

Dans Cesium il est écrit “Comment (optional)” sauf à le renommer c’est donc un champ “commentaire”. Et tu ne réponds pas à la question qui est de savoir si ce champ est stocké ou non dans la blockchain.

S’il est stocké alors celui que tu nommes le lecteur ce sera le juge et il te dira avec ses mots à lui ce que je te dis avec mes mots à moi “game over”. Mais tu peux bien sûr ignorer tout ça car tu es certain de t’en sortir avec une pirouette rhétorique c’est pour ça que plus personne en France ne sera condamné pour propos racistes par exemple, il lui suffira de dire au juge qu’il s’est exprimé en chinois, azéris ou Mayas et que par le plus grand des hasards cela représente des mots en français qui ne sont pas du tout le propos qu’il a voulu tenir.

Le champ est bien enregistré en blockchain. De toute façon, les clients type Cesium/Sakia vont certainements retiret ce champ sous sa forme actuelle pour le rendre à vocation technique.

Quoi qu’il en soit, 2 choses :

  • On ne peut pas empêcher les humains d’inscrire un message, il peut par exemple jouer avec les transactions et inscrire une suite de montants qui, interprétes en ASCII, forment un mot. On peut toujours tout détourner.
  • La blockchain est un flux. Aujourd’hui on conserve toutes les données car on est encore à petite échelle de temps et les données sont encore soutenables en volume, mais à terme il vaut mieux enregistrer le flux et non pas conserver tout l’historique. Donc même en blockchain, on peut oublier.
1 « J'aime »

On peut être condamné pour des propos diffamatoires, cela ne signifie pas que la trace doivent être détruite.
La preuve: https://www.youtube.com/watch?v=HUKGqhlRXH0

Toutefois il existe des cas ou la survivance d’une vidéo peut nuire à l’image/réputation/honneur d’une personne (ex laure manaudou et sa sextape) Mais que je sache, Duniter n’est pas paramétré et ne le sera pas pour stocker de la vidéo.
Si un fork venait à intégrer une telle fonctionnalité, ce n’est pas duniter qui disparait, mais le Fork. Cela ne remet en rien en cause la pérennité de duniter. Chacun est responsable de ses actes, y compris les créateurs de monnaies kikoolol, fantaisistes ou irréfléchies.

Je plussoie tout à fait @cgeek et d’ailleurs je me permet de rajouter que ce fameux droit à l’oubli c’est du bullshittage total, c’est un non-débat créé par des gens qui savent très bien que ça ne veut rien dire mais qui veulent animer la galerie avec des polémiques. On ne peut pas détruire l’information et l’arrivée de l’informatique n’a absolument rien changé à ça. C’est aussi crétin que de dire quelque chose à quelqu’un puis de lui dire “euh en fait non, oublie et oublie aussi que je t’ai dit d’oublier”. Ca ne marche juste pas, conceptuellement, l’information ne peut pas être détruite. L’information c’est quelque chose d’assez bizarre, quand on la donne à quelqu’un, on l’a encore, c’est même la seule opération qu’on peut faire avec. De la même manière tout les algorithmes de DRM (les téléphones bridés, canal+ en crypté ou les formats de fichier qui s’autodétruisent) n’ont aucun sens, au mieux c’est de la bêtise, au pire de l’arnaque… La seule chose possible en pratique c’est rendre l’information difficilement compréhensible, mais même ça c’est très dur.