Sur les financements participatifs

Depuis que la chouette barre de progression de financement est disponible, tout le monde l’utilise pour financer ses projets plus ou moins longs. Il semble que l’usage soit de libérer le code une fois le financement arrivé à son but.

:mag: Analyse

:+1: Avantages :

  • :abcd: Simple à mettre en place
    Solution technique et protocole à suivre très simples.
    ⇒ rapide à démarrer, faisable par tous
  • :gift: Incite à donner
    Pour avoir accès au produit, on doit donner.
    ⇒ financement accéléré

:-1: Inconvénients :

  • :construction_worker_man: Ne permet pas la collaboration
    Le code n’étant pas encore libre, je ne peux pas encore pleinement participer.
    ⇒ projet ralenti, travail centralisé
  • :derelict_house: Peut favoriser l’abandon
    En cas d’objectif financier non atteint, le projet commencé peut être abandonné alors qu’il aurait pu être publié dans un coin, ce qui est toujours utile pour plus tard.
    ⇒ risque de perte de temps
  • :moneybag: Immobilise l’argent
    Ce système incite à ne dépenser l’argent qu’à la fin du financement, ce qui bloque de la monnaie temporairement. Et si à la fin l’argent est reversé intégralement au premier travailleur, les futurs contributeurs n’auront plus rien.
    ⇒ thésaurisation, injustice aux autres contributeurs
  • :file_folder: Rédaction du dossier
    Comme pour chercher les subventions, il faut passer du temps à concevoir, expliquer et vanter le projet avant même d’être rémunéré. Si le projet est rejeté, le travail de recherche préalable ne sera jamais valorisé. (de la même manière qu’un chercheur échouant à montrer une thèse a pu faire avancer la science sans qu’on se souvienne de lui, et en ayant travaillé autant que celui qui a eu la chance de travailler sur la bonne thèse)
    ⇒ travail gratuit, perte de temps

J’admets avoir exagéré les inconvénients, mais c’est ce que donne le financement au projet dans le monde de la recherche…

:bulb: Proposition

:broccoli: Personnellement, je préfère ne pas demander de financement pour mes projets destinés à la communauté, tant que mon salaire de la caisse des contributeurs les recouvre. (je ne paie pas particulièrement mon prof pour un cours qu’il fait à toute la classe, mais seulement pour un cours particulier) Mais il faut tout de même rémunérer le travail non payé par ce salaire.

:free: Pour éviter les deux premiers inconvénients cités, il me semble préférable de libérer le code source dès que possible. Ainsi, la contribution est tout de suite possible, ce qui peut entre autres éviter au projet de partir dans une mauvaise direction à son commencement (après, c’est plus dur).

:left_speech_bubble: Je n’ai pas d’autre idée pour le moment, du coup à défaut de proposer grand chose on aura un thread pour discuter de ça. :slight_smile:

3 J'aimes

Une proposition, on pourrait expérimenter l’inverse :

  1. Un dev a une idée d’un truc a développer qui lui semblerais utile
  2. Il estime quelle charge de travail cela demande se développement, et en déduit le coût en Ğ1
  3. Il lance le financement participatif puis créer le projet en open source dés le départ et invite a la collaboration
  4. Le dev qui a lancé l’idée, et les autres contributeurs qui souhaitent le rejoindre, s’investissent dedans proportionnellement a la réussite du financement.
  5. Quand le développement a faire est fini, les différents contributeurs se partagent les gains actuel du financement participatif, et ceux même si la somme demandée initialement n’a pas été atteinte (dans ce dernier cas le financement continu et les sommes supplémentaires peuvent motiver a peaufiner le truc, corriger des anomalies, rajouter des features cool, etc).
  6. Si le financement rame trop cela peut démotiver les dev qui arrêterons alors en cours de route, mais cela est cohérent car ça si les utilisateurs ne financent pas c’est qu’il ne sont pas intéressé (le code étant libéré dés le départ quiconque trouverai dommage l’abandon peut reprendre le flambeau ou en tout cas se resservir de ce qui a déjà été fait).
6 J'aimes

Ce qui serait bien, c’est de regrouper les financements participatif réalisés au travers de cette barre (un peu comme faisait gannonce)… Que le code soit libre dès le départ ou non, ne sera qu’un critère de choix.
Mais au moins le donateur aurait une vision complète de ce qui est proposé.

Je ne sais pas si ce serait possible et si @Paidge aurait une idée de comment faire. mais ça dynamiserai encore mieux les DEV

Je pense que les développeurs manquent pas de boulot entre les UNL et les UL.
Je suis bien content de faire gonfler mon compte de Ğ1 grâce à un financement participatif. Ça montre que c’est un échange de valeur.
Mais, je fais quoi aujourd’hui mon tas de Ğ1 pour me libérer des UNL ?
Les non développeurs, du moins, devraient aussi fournir en échange des valeurs non-informatiques en échanges de ces Ğ1. Cet outil pourrait aussi servir dans ce sens.

2 J'aimes

C’est vrai qu’une plateforme de crowdfunding en monnaie libre utilisant la barre de progression (de type ulule ou kickstarter par ex) est un projet intéressant Par contre, en ce qui me concerne, je ne vais pas avoir bcp de temps libre ces prochains mois.

C’est vrai, qu’aujourd’hui il sont nombreux les gens à ne pas trop savoir quoi faire de leur Ğ1.
Je vous invite tous à faire connaitre vos besoins, quels qu’ils soient.
La plupart des gens ne savent pas les trésors qu’ils ont chez eux ou en eux, c’est ce qui est souvent constater dans les SEL.
Donc demander, vous serez exaucé! Ou pas. :wink:

1 J'aime