Systèmes de reconnaissance d'identité alternatifs (votez, s'il vous plait)

Il y a un facteur de hasard puisque tu ne sais pas dans quelle cryptoparty chacque personne va participer.
Aussi, les cryptoparties ne sont pas limittes en taille, puisque elles peuvent avoir lieu dans un stade fermé qui a des sièges numérotés.

C est vrai qu il y a une toile de confiance a ma proposition. La toile de confiance a ma proposition se trouve parmi les cryptoparties. Les participants de chacque cryptoparty signe toutes les autres cryptoparties comme légitimes. Et cela fait sens, puisque les habitants d’une ville (une ville c’est 80000 habitants qu’ils peuvent appliquer leur cryptoparty dans un stade) doivent accepter les habitants de la prochaine ville comme étant dans la même communauté.

Pour moi “Concurrence complète” sous-entend que tout le monde se rassemble au même moment, mais pas forcément au même endroit. Et même si ce n’est dans la même journée ça me semble une limitation physique importante.
Il faudrait instaurer la “journée mondiale du renouveau de certification”, tous les ans (car sinon tu peut avoir à attendre 4 ans avant d’entrer, et c’est très long). Faudra pas la rater.

Là où cela nécessite de la confiance, c’est dans le cas d’un petit village (disons 500 hab) qui déciderai d’émettre 50 certifs en + pour couvrir les frais de l’école. Vu que chacun est à sa cryptopartie, difficile de surveiller le voisin.
Le système par visio de @nanocryk fait que les groupes de rencontre sont aléatoire, donc pas moyen de se mettre d’accord avec ses voisins car impossible d’anticiper qui sera avec toi.

La solution est simple.

D abord, je veux clarifier que le nombre des participants dans chaque cryptoparty n est pas fixer mais peut être calculé en avance seulement approximativement et statistiquement. Cela signifie que dans ce petit village, la communauté peut envoyer quelques personnes qui ne sont pas du village, qui vont participez à la cryptoparty du village comme des membres ordinaires (même masqués si nécessaire), et bien sûr ils vont objecté en cas de fraude. L’objection est considérée comme alerte severe, toutes les crypto parties sont immédiatement informées et des millions de personnes regarderont la cryptoparty en direct via les caméras, en cas d’objection. Cettes personnes jugent, et cette cryptoparty est en danger de ne pas être signée a la toile de confianc de cryptoparties.

Dans tous les cas, les caméras en direct peux aider en cas de fraude et surtout en cas d objection.

Suite à une discution avec un collègue, j’ai une amélioration de ma proposition qui ne nécéssite pas à match avec 100% des membres reconnus, qui posait un très gros problème : il y aura regulièrement des personnes qui quiterons le système, empéchant ainsi les autres de rencontrer 100%, faisant s’éffondrer le système au bout de quelques conférences.

Par contre une autre propriété est utilisable : la présence à strictement plus de la moitié des conférences dans une fenêtre glissante (2 conférences par semaine, fenêtre de 9 conférences dont et 5 nécéssaires par exemple), qui empeche un individu de présenter 2 comptes en même temps et qui n’impose plus la rencontre avec un certain pourcentage du réseau.

Ta solution est très complèxe à mettre en oeuvre, tant au niveau de l’organisation des évenements, du déplacement des participants ainsi que des moyens techniques nécéssaires.

En tout cas pas plus complexe que les élections parliamantaire. La seule chose complexe est de convaincre et d’éduquer les gens à ce sujet.

Je ne pense pas que ça soit un bon exemple de simplicité :wink:

2 « J'aime »

Ma faute.
Je voulais dire “pas plus complexe que les elections parlementaire

Parliamantaire ? Tu peux developper ?

De même, ça me semble toujours plus contraignant qu’une visioconférence de 5 mins chez soi 2 fois par semaine, pour en plus toujours faire appel à une notion de confiance (alors que l’on cherche du no-trust).

Je trouve que les élection pour voter le gouvernement sont aussi complexe que ma système.

Rien ne peut remplacer une rencontre réelle. À l’avenir, les robots pourraient imiter les humains et ils seront méconnaissables derrière une caméra.

Les élections du gouvernement ne sont clairement pas un exemple de simplicité, ni un bon exemple tout court selon moi :wink:

Je ne pense pas que l’on pourra avoir une simulation en temps réel de l’image et voix d’un humain répondant à une discution active avec d’autres personnes. Par contre la rencontre réelle locale (et donc non aléatoire) permet de potentielles collusions et donc des possibilités de triche, ce qu’une répartition aléatoire ne permet pas.

Pour compléter ma proposition avec ce qu’a proposé mon collègue, il ne faut pas que la réponse négative au vote après rencontre soit directement réprimée, sinon personne ne va oser le faire et laisseront passer tout le monde. Dans le cas où il n’y a pas unanimité sur l’unicité d’un interlocuteur, la vision conférence doit être éxaminée par un plus grand nombre de membres non présents dans le groupe et qui décideront si oui ou non la personne est éligible ou non, et c’est seulement après ça que les “mises” seront réparties.

Caméras intrusives veux dire qu’on va peut-être pouvoir filmer le QR code de participants non-paranoïaques AVANT qu’ils ne les mélangent aux autres. L’anonymat en prend un coup.

D’abord, les participants peut être masqué.
En suite, les caméras sont plutot situées à l’entrée et à la sortie de la salle fermee, et la où les objections sont faites.
Finallement en votant, bien sure vous pouvez mettre votre QR code dans une enveloppe, puis le déposez dans l’urne électorale.

Il va falloir creuser comment différencier un objecteur qui aurait repéré un arrangement, d’un fauteur de troubles.

Un système de revue par caméras à l’entrée qui compte les participants ? Et il suffirait que des membres d’autres communautés visionnent ces caméras et valident le nombre ? C’est bien ça ?
L’objection ne serait pas très coûteuse au reste de la communauté.

Vous pouvez aussi mettre une camera a l’urne électoral, puisque les QR code se trouves dans une envelope.

S’il y a un faiseur de problèmes, les gens dans la salle peuvent voter et l’expulser, pour qu’ils puissent terminer le processus.[1] Bien sur il y a le risque que les autres assemblées ne accepteront pas leur décision (surtout en cas que le “faiseur de problemes” est une personne connue aux autres assembles ou une personne qui n est pas masqué).

L’ objection ne sera pas très coûteuse au reste de la communauté, mais il sera couteuse pour l’ individu qui object en cas il est finallement expulser (puisque il n aura pas de dividend pour les annees suivantes)

Dans le pire des cas, au lieu d avoir une seule communauté mondiale, nous auront quelques communautes autonomes. Et cela e n’est pas nécessairement mauvais.

"C’est ici la sagesse : que celui qui a de l’intelligence, vote le nombre de la bête;"

Le coût pour le surveillant de bonne foi du coup est énorme : la personne du village voisin qui se rend dans cette communauté prend le risque de ne pas toucher de dividende.

A sa place, soit je n’irais pas (“un autre le fera bien”), soit j’accepte la combine du village.
La combine sera révélée mais après la validation, conduisant à une perte de confiance dans le système et/ou à l’obligation de recommencer le processus.

(Nota : à moins que tu ne sois prêt à coder ta solution, un vote n’a pas de sens)

La combine (qui sera revele apres la validation), aura pour conséquence la perte de dividende pour tout le village, sauf celui qui s’est opposé.

La découverte d une combine ne conduise pas à la perte de confiance dans le système.

Il ñ y a pas de code à la solution que je propose.
C’est une solution papier puisque le QR code est imprimé (chacun l imprime chez soi).

Comment en pratique cela est-il prévu ? Soit on rejette tous les QR codes, soit on n’en rejette aucun. Ou alors il faut une forme de “procès” c’est à dire une autorité centralisée.

Je parle de l’implémentation que tu demande ici :

Il n y a pas une autorité centralisée.
Ils seront quelques assemblées qui acceptent le village , et quelques autres qui accepteron celui qui a objectez (l’individu qui object peux montrer son QR code en caméra). En ce cas, nous auront deux communautes et deux dividends. Et cela n’est pas nécessairement mauvais, puisque que la globalisation n est pas nécessairement bonne.