The minsky software

I’ve just found this software used by the economist Steve Keen to analyse and predict economic behaviors

A short video which demonstrate the software:

I don’t have the skills in mathematics to try it. :smile:

May be someone will be interested to simulate a new economy using fair money and RTM…

Ce “modèle” simulant l’économie ignore totalement le rôle du type de monnaie utilisée, il prétend analyser les interactions économiques comme si elles étaient mesurables indépendamment de la monnaie utilisée pour la mesure. Ce qui revient, encore une fois, à faire de la physique Newtonienne (l’espace et le temps sont là, indiscutables), au lieu de la physique relativiste (l’espace-temps est une trame dont la courbure est interdépendante avec la répartition des masses qu’elle contient).

Pour continuer ce parallèle avec la physique, je trouve que faire de la physique Newtonienne est quand même plus intéressant que la physique relativiste qui semble tout de même très étrange. Surtout que depuis que Dayton Miller a découvert qu’il y avait un vent d’ether.

Oui, dans ce cas tu dois rejoindre ceux qui parmis les hommes n’acceptent pas les résultats théoriques et expérimentaux qui développent et confirment le principe de relativité, tout comme des hommes membres de l’église qui par exemple n’ont pas accepté le modèle de Galilée pendant 4 siècles.

La non-nuisance implique donc, en tant que domaine de liberté, de ne pas chercher à imposer des vues. La science dit de ne pas accepter quoi que ce soit sur un argument d’autorité, ou parce qu’un autre homme aurait dit ceci ou cela et que d’autres hommes le répèteraient… Mais si, après l’avoir analysé par vous-mêmes, après avoir constaté les résultats expérimentaux par vous-mêmes, vous concluez que telle cause produit tel effet, alors considérez cette causalité comme une loi. Et si après l’avoir analysé par vous-mêmes, après avoir établi les résultats expérimentaux par vous-mêmes, vous concluez que telle cause n’est pas productrice de tel effet, alors abandonnez les lois qui intègrent une telle causalité.

De sorte que ce n’est pas par des mots ou des réflexions que l’on accepte ou que l’on rejette telle ou telle loi comme vérifiée ou invérifiée, mais parce que soi-même on est en mesure d’établir une expérience falsifiable qui en révèle ou en confirme le principe de cause à effet, ou une expérience falsifiable qui en invalide ou réfute le principe de cause à effet.

Toute autre approche étant tout autre chose que la méthode scientifique. Ainsi celui qui prétend adopter une démarche scientifique ne peut en aucune manière adopter ou rejeter un principe ou une loi sans l’avoir soumis à l’épreuve expérimentale. Tandis que les approches non-scientifiques sont celles qui n’établissent pas de lien entre ce qu’elles professent ou ce qu’elles réfutent et un ensemble d’expériences falsifiables qui en sont les fondements.

Pas du tout, parce qu’en fait, les résultats expérimentaux peuvent s’interpréter de différentes manières. Il y a une interprétation relativiste, mais il y a également d’autres interprétations compatibles avec la notion d’Ether.

C’est bien ce que j’ai dit. Tu dois donc rejoindre ceux qui essaient de rendre l’Ether compatible avec les résultats expérimentaux, tandis que ceux qui interprètent les résultats en fonction du principe de relativité le font en conformité avec ce principe.

De sorte que tu n’as nulle obligation de suivre le principe de relativité, ne suivent le principe de relativité que ceux qui estiment que ce principe explique au mieux ce qu’il permet de décrire. Ainsi chacun est libre, comprends-tu ce principe de liberté ?