Une API pour PrestaSHOP?

Salut les gars,

À l’OpenSource Summit, j’ai rencontré le gars de PrestaShop, plate-forme de e-commerce n1 en europe.

Sa plate-forme gère toutes les monnaies, et le mec m’a assuré que la G1 était implémentable si on développait une API pour ça.

Ça pourrait nous intéresser ou pas du tout ?

4 J'aimes

Oui ça le ferait grave!!
Mais ce n’est pas commode, parce que l’API d’une transaction « CB », n’a rien à voir avec une agglomération de sources dans une blockchain…

Je pense qu’on pourra plus facilement réaliser cela avec les G1Tag dans IPFS…
Tu demanderai au gars de PrestaShop un exemple d’API simple qu’il voudrait avoir?

Aïe, j’ai pas pris son contact et je le retrouve pas sur leur site. Je vais tâcher de demander ça…

Cher @Attilax, mon premier réflexe : https://github.com/PrestaShop/PrestaShop/blob/develop/LICENCE.md

Petit à petit, je t’engage à regarder la licence de l’outil que tu proposes… pour vérifié qu’il soit libre. Ce n’est pas le cas ici.

Bien sur, je peux me trompé, n’étant pas spécialiste de la licence OSL (Oepn Source License). mais… Ces types veulent peut-etre visé une monopole, en attirant par le coté « open source » (mais pas libre). Puis, il change la licence et hop…

1 J'aime

Oui, on était entouré de grands fauves. Le plus gros stand était celui de microsoft, mdr, comment ils nous prennent pour des cons ! Ce qui m’a fait plaisir, c’est que les stands type framasoft ou picasoft ou mozilla étaient « gratuits » alors que les stands des sociétés ont craché au bassinet (1500€ le petit stand + les options payantes -moquette, panneaux, murs, connections, tout). C’est pour ça que les libristes sont quand même venus.
PrestaShop a été récompensé en tant qu’acteur du Libre, je pensais donc que leur code l’était, mais cette saloperie de summit ne sert en fait qu’à une chose : mélanger OpenSource et Libre pour faire croire que c’est pareil, un peu comme « république » et « démocratie ».

Bravo pour ta vigilance, cela dit, cette plate-forme de e-commerce étant n°1 en europe, cela ne vaudrait-il pas le coup de l’utiliser malgré tout ? Faut voir comment développer l’API et si le truc nous pique des infos majeures ou pas, mais si c’est pas le cas et qu’on peut avoir une plateforme en plus, pourquoi s’en priver ? Par contre effectivement, si ça met en péril notre monnaie c’est hors de question.

J’ai demandé leur contact au mec qui organisait le truc, je vais voir s’ils me répondent…

De ce que j’ai senti en parlant au gars de presta, c’est qu’ils font du cash, certes, mais ne sont pas fermés à l’idée que la plateforme soit utilisée pour des systèmes alternatifs sur lesquels ils ne feraient pas de profit, tant que c’est marginal, bien sûr. À checker parcimonieusement si jamais on veut s’y lancer. T’as drôlement raison d’être un minimum parano.

6 J'aimes

J’ai fait remarquer à l’organisateur qu’il était étrange pour un « acteur du libre » de proposer une license qui ne l’était pas. Il n’a pas apprécié et m’a demandé de préciser, je me suis fait une joie de lui renvoyer le lien github avec la license. Suite au prochain numéro.

1 J'aime

réponse du gars : « Peut-etre pour les puristes gpl, mais l’osi reconnait l’osl comme une licence libre. Tu parles peut-être plus spécifiquement du souci de compatibilité d’osl avec gpl ? »

J’adore.

:slight_smile:

1 J'aime

Effectivement, la FSF spécifie que c’est une « free license » !!??? mais qu’elle est incompatible avec la GPL et qu’il ne faut surtout pas développer avec. Par contre on peut utiliser les logiciels sous cette licence sans être foudroyer par le courou-coucou du tout-puissant.

Pfff, les privateurs embrouillent tout le monde avec l’open source, et maintenant ils nomment leurs licences des licences « libres » les salauds. Il faudrait copyrighter le mot « libre », avec un brevet et tout. Nom d’une pipe !

2 J'aimes