Vais-je produire des blocs avec mon Raspberry Pi?


#1

Salut à tous, maintenant que je suis membre je peux enfin installer un noeud!

J’en avais discuté rapidement avec Élois mais si j’ai bien compris il n’y a pas de course à la puissance de calcul puisqu’il n’y a pas de minage.

Je me suis dit, cool, c’est l’occasion de redonner vie à mon Raspberry Pi 3. J’ai donc installé Yunohost et Duniter, et depuis hier ça synchronise (j’en suis à 83% de la phase Apply, étonnant alors que le download est allé vite).

J’ai aussi lu dans un article qu’il y avait toujours un tiers des producteurs de blocs exclus pour faciliter le roulement. Mais ça n’empêche pas qu’étant donné la faible puissance de calcul du Raspberry Pi, même avec un tiers exclus je n’ai que très peu de chances de produire un bloc. Parmi les deux autres tiers il y aura très probablement une machine beaucoup plus puissante avec laquelle je ne peux pas rivaliser.

Du coup, ça voudrait dire que c’est quand même les plus costaux qui produisent des blocs, et moi avec mon Raspberry Pi je sers pas à grand chose à part avoir une copie de la blockchain?


#2

Pour la phase Apply, c’est Duniter 1.6 qui est devenu très lent avec la forte montée en activité de la Ğ1 depuis 1 an. La version 1.7 sera bien plus adapté, notamment pour les Raspberry.

Quant à trouver un bloc, avec un Raspberry PI 3 tu peux probablement en calculer 1 par jour actuellement, peut-être 2 voire 3, la PoW ça reste des probas. Aussi ça fait un moment que j’ai pas remis un Raspberry pour calculer. Je vais faire l’expérience.

Merci pour tes vidéos, btw :slight_smile:


#3

C’est sûr ça reste des probas, je me demandais si c’était pas un problème niveau sécurité.

Exemple : avec un certain nombre de complices, plus d’un tiers mais moins de 51%, j’achète des grosses machines qui ne laissent qu’un infime chance aux Raspberry Pi ou même aux ordis de bureau standards. J’augmente fortement la probabilité de trouver un bloc et j’ai à priori toujours un complice qui ne sera pas exclu par la règle du 1 tiers 2 tiers.
Donc potentiellement je peux prendre le contrôle de la production des prochains blocs avec moins de 51% des producteurs de blocs corrompus?

Est-ce que d’autres stratégies ont été étudiées (j’avoue que je n’ai pas lu tout le forum)? Par exemple augmenter la difficulté de l’algo aux personnes qui trouvent le plus de blocs.

En fait je suis en train de réfléchir à une vidéo dans laquelle je parle de la blockchain Duniter et la compare à celle de bitcoin. Je me penche principalement sur les questions écologiques et les compromis de sécurité.


#4

Salut @briced, je t’invite a lire mon article sur la difficulté personnalisée de Duniter : https://duniter.org/fr/wiki/duniter/preuve-de-travail/

C’est déjà ce qu’on fait en fait, on a un système de handicap, c’est détaillé dans l’article :wink:


En tout les cas notre algo de difficulté personnalisé n’est pas figé, et on peut le rendre plus restrictif si les circonstances nous montrent que c’est nécessaire :slight_smile:


#5

J’ajouterai qu’ @elois a justement proposé de rendre un peu plus sensible le handicap personnel pour une prochaine version du protocole, je suis d’accord avec lui là-dessus et je pense que ce sera effectif sur la Ğ1 à échéance moins de 6 mois.


#6

@briced Exemplification de la difficulté personnalisée, de l’exclusion et du handicap : colonne de droite sur http://remuniter.cgeek.fr.


#7

Pour te donner une idée : le niveau de preuve actuel est d’environ 5 zéros (c-à-d que la preuve doit démarrer par 5 zéros plus avoir le caractère suivant sous un certain niveau).

J’ai activé le calcul de bloc sur mon Raspberry PI 3 depuis hier midi, soit il y a 20h, à 80% de CPU. J’ai trouvé 4 preuves contenant 5 zéros dont une avait le niveau pour être acceptée par le réseau. Bon, elle n’a pas été acceptée car quelqu’un m’est peut-être passé devant, ou il y a eu un fork, je ne sais pas :slight_smile:

Mais on voit que même un Raspi 3 peut calculer des blocs actuellement, à raison d’un bloc / 24h.

Dans l’idée on aimerait aller plus loin en ajoutant des “bonus” de difficulté aux noeuds calculant le moins, ce qui rendrait encore moins intéressant l’utilisation de machines puissantes et horizontaliserait encore plus le calcul. Il faut toutefois étudier cette idée pour éviter les failles de sécurité.


#8

Salut les amis je n’y connais pas grand chose, pour temoigner, mon Pi calcule bien des blocs de temps à autres (à peu près tous les 2 jours), l’install m’a pris 24h. @briced si tu check les blocs calculés tu trouveras des traces du travail de mon Rasp. Le Pi de Pi semble bosser tranquillement.


#9

Je confirme. J’ai aussi un nœud tournant sur Raspberry Pi. Le nombre de blocs calculés est très variable. Le plus souvent il en sort entre 2 et 4 par tranche de 500, mais il arrive qu’il en sorte 5 voire 6… et parfois aucun :stuck_out_tongue: !


#10

Je confirme, mon Raspeberry Pi 3 avec 50% pour Duniter, calcule un bloc tous les 2 jours environ.


#11

Sinon il y a cette MR qui aide à cela en alignant par défaut les noeuds vers une difficulté raisonnable.
Est ce qu’il est toujours prévu de l’intégrer dans la 1.7 ?
Ou vous préférer partir sur le système de bonus sur les nœuds calculant le moins ?


#12

Ce n’est pas prévu, mais c’est possible.

Il y a peut-être juste une chose à préciser dans cette MR : la valeur 2 qui définit si l’on booste le CPU ou pas (si l’on a moins de 2 blocs émis par nous dans la fenêtre courante, on booste, sinon on diminue la puissance). Un critère un peu plus élaboré serait le bienvenu, car si cette valeur semble correcte pour un Raspberry PI actuellement, ce n’est pas vrai pour de plus grosses machines qui savent produire jusqu’à 10 blocs dans la fenêtre courante.

Or la valeur 2 serait gênante en cas d’attaque, car les grosses machines honnêtes ne feraient pas leur boulot de contre-balancier.

Mais sinon sur le principe, oui on peut prendre cette MR.