Aider au démarrage de la monnaie libre dans d'autres pays

Bonjour à tous,

Je vais essayer de clarifier quelque chose qui tourne dans ma tête depuis quelques jours. Comment aider le démarrage de la monnaie libre dans d’autres pays ?

Je m’explique :

  • J’ai un collègue Sénégalais et en discutant avec lui, j’apprends qu’il y a beaucoup de tensions autour du Franc CFA. Je trouve qu’il serait génial que la monnaie libre soit adoptée au Sénégal, ça me semble le bon moment.

  • Aujourd’hui, j’ai été contacté par zuanazzi sur Mastodon. C’est un brésilien qui cherche à comprendre la monnaie libre. Au Brésil aussi, la monnaie libre pourrait avoir un impact important. [edit: zuanazzi s’est aussi présenté sur le forum, il vit actuellement en Belgique. Ça va simplifier les choses. /edit]

Je suis partagé sur l’attitude à adopter. J’ai lu avec attention le post Soupçon de faux compte et/ou mauvaises certifications et je me demande comment faire les choses dans les règles.

  • Faut-il attendre que la toile de confiance de Ğ1 grandisse, doucement, jusqu’à atteindre ces pays ?
  • Faut-il proposer aux Africains de lancer une monnaie libre “Ğ2” et aux sud-Américains de lancer une “Ğ3” ?
  • Faut-il attendre qu’une délégation de sénégalais viennent en France/Belgique pour obtenir des certifications IRL ?
  • Quelles sont les précautions à prendre pour certifier “à distance” ?

Voilà, j’ai lancé sur le clavier quelques pistes de réflexions. Je suis curieux de lire vos réponses. :slight_smile:

6 « J'aime »

Est-ce que tu viens aux RML10 de montpellier?

J’aimerais beaucoup, mais je pense que ça va être compliqué pour moi… Ça doit être un super moment.

Elle ne les atteindra pas, enfin pas en quantité suffisante étant donnée que la toile Ğ1 est dimensionnée pour environ un million de membres ! Il faut accepter le fait que la Ğ1 restera donc européano-centrée, ce n’est pas volontaire c’est une conséquence de le toile de confiance, et de l’histoire tel qu’elle s’écrie :slight_smile:

Oui mais pas avant plusieurs années le temps que le projets Duniter fasse ses preuves !

-> Relire la licence Ğ1

3 « J'aime »

heu, qui pourrait empêcher un groupe de lancer une Ğ2 ?
Et si une dizaine de personnes arrivent à être certifié en Ğ1 dans un autre continent, pourquoi cela ne pourrait-il pas suivre ? Je pense au Québec en disant cela où il pourrait y avoir des intéressés. Et au Brésil oui, il y a d’ailleurs le prochain forum social mondial à Salvador, où je serai peut-être et où je compte parler de la monnaie libre. Pourquoi ne pourrait-on expérimenter que dans un petit cercle franco centré ? Certes, il est peut-être trop tôt, pour la sécurité, toussa, mais alors il faut le dire haut et fort, non, non, vous les africains, les américains, etc … pas maintenant. On parlera de cela j’espère à Montpellier, parce que il va falloir s’accorder pour les discours et confs à suivre.

4 « J'aime »

On n’interdit rien à personne… Mais lancer une autre monnaie libre nécessitera une autre équipe de développeurs et informaticiens. C’est surtout la ou le bas blesse !

2 « J'aime »

oui je sais bien mais c’est loin d’être impossible hein, y’a des codeurs dév partout dans le monde … A moment donné, il y aura bien des devs d’ailleurs qui vont s’intéresser au truc, non ? Surtout si on commence à en parler plus loin que la France … d’où ma question, faut-il arrêter de parler de la monnaie libre hors de notre territoire restreint ? Ou alors en précisant bien que la volonté est pour l’instant de ne surtout pas développer cette monnaie ailleurs ? Perso, ce sont des questions qui m’importent, ne me sentant pas attachée à un territoire physique et ayant envie de faire connaître la monnaie libre ailleurs qu’en France.

2 « J'aime »

Tout à fait :slight_smile:

Tout ce qui permettra de baisser en dépendance sur l’équipe de développement actuelle est bon à prendre, à mon avis.
Tout ce qui ferait monter la dépendance sur l’équipe actuelle est dangereux.

3 « J'aime »

Même avis qu’Inso: s’ils arrivent à monter un groupe super motivé avec quelques devs pour assurer leurs arrières, rien ne les empêche de créer ĞAfrica et ĞLatina. :smiley: Je suis aussi persuadé qu’il y a moyen de monter d’autres monnaies (mais on n’oublie pas qu’en réalité on est encore en POC, quelque part… donc même chose si d’autres monnaies se montent). C’est juste encore un peu tôt, sauf s’ils ont une bonne équipe technique qui viendrait faire la maintenance de leur monnaie.

5 « J'aime »

Ce que dit Eloïs c’est qu’étant donné la règle de distance et la taille max technique de la toile, elle ne va pas s’étendre beaucoup mais plutôt avoir la majeure partie de ses membres proches géographiquement. Je ne sais pas moi, mettons 80% seront en France ou des pays limitrophes vu que pour l’instant ses membres sont majoritairement français et belges.

Sauf à développer immédiatement les membres à l’international, mais alors on peut se demander si l’on respecte la license en certifiant des personnes très éloignées physiquement de soi. Connait-on vraiment une personne qu’on ne fréquente plus ?

4 « J'aime »

C’est intéressant tout ça. Je dois me préparer mais je repasse ce soir répondre en détails. :slight_smile:

1 « J'aime »

ne concerne pas forcément une 2ème monnaie…

En quoi une 2ème monnaie serait une charge supplémentaire pour les développeurs?
Je pose la question car je pense que la mise en pratique d’une 2ème monnaie serait plutôt un plus pour la maintenance et l’évolution de duniter.
Perso, je sais qu’une monnaie africaine serait un vrai bonus… pour tout le monde, et aussi bien d’un point de vue technique que monétaire.

1 « J'aime »

Aucune raison d’en douter! Il n’est jamais trop tôt pour bien faire. Toutes ses remarques dénotent un manque de confiance en “G1” (ce n’est QUE mon point de vue :wink: )

1 « J'aime »

Connait-on vraiment une personne qu’on fréquente ?

Ceci dit je suis Ok avec le reste :slight_smile:

4 « J'aime »

Effectivement ça fonctionne dans les deux sens…

1 « J'aime »

Excuse mon anglais, :no_mouth:

I don’t think that the questions raised go in favor of global macrotrends.:thinking: It is inevitable that people from other countries will sooner or later get in touch with Duniter. To work abroad and meet people from different cultures is easier than ever and it will only get easier! By raising an artificial geographical barier Duniter will only isolate itself. If we want Duniter to successed the test of time, we should learn to adapt ourselves to a ever changing environment. (:ballot_box_with_check: Chiche phrase checked!)

That idea of having different currencies for different region goes quite against the principle of free money, right? I mean, shouldn’t it be incluseve dispite of any differences between human beings? We will only be creating a crypto version of curent fiat currencies where one’s is worth less than other just because of its location (which sounds quite unfair for me). Furthermore, there is nothing stoping people from other reagions to start their own currencies!

In summary my point is: if Duniter is about inclusion, why are we considering so many exclusion points? Shouldn’t we reverse those questions into: how can we include as many (and different) people as possible?:wink:

Mon français essai: :zipper_mouth_face:

Je pense que les questions soulevées soient en contre des macrotrends globales. Il est inévitable que les gens d’autres pays entreront en contact avec Duniter plus tôt ou plus tard. Travailler à l’étranger et rencontrer des personnes de différentes cultures est plus facile que avant et cela seulement sera plus et plus facile! Si nous élevons une barrière géographique artificielle, nous allons pousser Duniter dans l’isolement. Si nous voulons que Duniter réussisse le test du temps, nous devrions apprendre à nous adapter à un environnement en constante évolution.

Cette idée d’avoir des devises différentes pour différentes régions est contraire au principe de monnai libre, n’est-ce pas? Ne devrait-il pas être exclu de toute différence entre les êtres humains? Nous ne créerons qu’une version cryptoque de devises l’argent dont l’une vaut moins que d’autres simplement en raison de son emplacement (cela parait très injuste pour moi). En outre, rien n’empêche les gens d’autres réactions de démarrer leurs propres devises!

En résume: si Duniter est sur l’inclusion, pourquoi considérons-nous tant de points d’exclusion? Ne devrions-nous pas inverser ces questions: comment pouvons-nous inclure autant de personnes (et différentes) que possible?

Merci :grinning:

2 « J'aime »

Developping libre currencies worldwide certainly is the way to go, but maybe not Ğ1 because the WoT is roughly limited to 1 000 000 members or so.
If I remember correctly, a mechanism has been planned (and implemented, not sure there have been occasions to test it recently though) to exchange monney between different libre currencies, which takes the parameters into account (particularly the human life expectancy, which may vary quite a lot between different regions) to have a correct exchange rate.
Actually, having a single currency might be unfair to populations where the life expectancy is lower than what we have here in Europe.
Considering this point, I do not see why a motivated team could not

  1. manage more currencies
  2. help the current tech team
1 « J'aime »

The problem is about the Sybil attacks. It’s a pretty hard problem to solve. You have to ensure that anyone has only one identity in the accounts generating new money. If you can’t ensure this at 100%, you have, at least, to ensure that it is really difficult to create more than 1 account.

To do so, we used a Web of trust in Duniter (which is more about a Web of Identities). In this web of trust, anyone recognized by more than 5 members becomes a member. The weakness of these rules is that attackers could create as much identities as they would like to if they are at least 5.
That’s why there is the distance limit : any identity must be at 5 steps from all other identities. Thus, attackers cannot create infinitely new identities, and even better : the community is able to defend itself from the attackers by extending the web of trust. See : https://duniter.org/en/report-state-wot/

That’s why, right now, it is not advised to extend Ğ1 outside of France… But maybe another community could try another model for a Ğ2 :slight_smile:

3 « J'aime »

Davantage que si on ne la fréquente pas, c’est certain.

Pis y’a des gens à l’étranger qu’on connait très bien (dans mon cas, ma mère et mes frangins par exemple, et des bons potes aussi) :slight_smile:

4 « J'aime »