Augmenter le nombre de membres calculant


#42

J’avais oublié ce « détail ». Mais justement, est-ce que c’est réellement proportionnel ? Ou bien c’est un peu plus subtil que ça ?


#43

C’est certainement plus subtil oui :slight_smile:


#44

Proportionnelle non, les précisions sont ici :


#45

On peut prendre le sujet selon l’axe “être capable d’installer Linux”, le résultat sera toujours dans un ordre de grandeur tel que la réflexion qui n’en tient pas compte est un peu à côté de la réalité expérimentale ainsi que du besoin pratique.


#46

Et en relisant le document (merci Éloïs), je pense qu’un raspberry a actuellement peu de chances d’être au-dessus de la médiane. :slight_smile: Donc il ne subit de toute façon aucun handicap, et il va donc statistiquement trouver des blocs proportionnellement au nombre de cœurs qui calculent. Mais bon, on peut décider de lui faire utiliser moins de puissance, c’est sûr. À vrai dire, mon rêve est de voir une armée de membres armés de raspberry (ou autres équivalents) et aucune autre machine plus puissante pour faire avancer la chaîne Ğ1. :slight_smile:


#47

Apparemment, il faut que je m’explique un peu plus !
C’est un avis personnel qui ne concerne peut être que moi, mais j’essaye de faire attention à ma consommation énergétique. Du coup pour laisser allumer ma box et un mini ordi 24h/24h j’ai besoin d’une bonne raison. J’ai considéré de façon totalement arbitraire que le ratio nb_bloc/nb_watt n’était pas suffisant pour moi.
C’était pour donner une autre action possible à Inso : “Réduire l’empreinte énergétique des nœuds”.

En tout cas, si le nombre de noeuds calculant est trop faible, mon raspberry peut reprendre du service :slight_smile:


#48

Ma question n’était pas innocente, c’est simplement que la rentabilité est un rapport monétaire … or là tu injectes des watts et tu récupère des blocs à la fin, le mot n’était pas le bon. Mais surtout comme ici on produit de la monnaie, c’était l’occasion de rebondir sur le mot :slight_smile:


#49

Excuses mon piètre français, j’aurai effectivement du utiliser la notion rendement au lieu de rentabilité :slight_smile:


#50

Dans ce cas, pour faire un bilan de l’empreinte énergétique il est nécessaire de prendre tout les paramètres. Ne prendre que la consommation d’une carte n’est prendre qu’une partie de cette empreinte. Il ne faut pas oublier que la mise sous tension est un véritable “traumatisme” (overstress) pour une carte électronique et qui fait vieillir prématurément les composants électroniques… Il serait également nécessaire de regarder le bloc l’alimentation du Raspberry et de sont rendement, etc.


#51

Je vais programmer des ateliers à Paris mais pas tout de suite.

Il y a plusieurs niveaux pour gérer un noeud. Pour les moins techniques, pas besoin de rentrer dans les détails. Autrement dit, avec la version desktop c’est à la portée du plus grand nombre… avec de l’aide bien sûr.

L’atelier est bonne solution mais 2 jours c’est pour ceux qui veulent approfondir. Pour les autres une journée voire une demi-journée devrait suffire… à suivre.

On peut aussi faire des ateliers audio à distance…

Le mieux est d’en parler dès les premiers contacts pour sensibiliser les nouveaux…


#52

Encore faudrait-il en parler dès le début… ce que je fais moi-même. et ça marche! en expliquant simplement pourquoi nous en avons besoin et l’intérêt à s’exercer en toute sécurité avant d’utiliser G1.


#53

Bonjour,

J’ai un nœud depuis le début de G1 quasiment mais je ne suis malheureusement toujours pas certifié. J’habite non loin d’Angers, pas très loin du Mans, de la Mayenne ou encore de Tours. Cependant, c’est difficile pour moi de consacrer une journée pour me déplacer et faire la tournée des bars pour rencontrer d’autres membres. Par contre, je suis tout à fait disposé à échanger par vidéoconférence pour me faire reconnaître par la communauté…

Benoît


#54

Bin, quand on est au centre, on est loin des bords et quand on est au bord on est loin du centre :pensive:
A mon avis, rien de tel qu’un Bar :beers: pour déja régler ce point, hautement philosophique. :grinning::wink:
Blague mise à part, je te souhaite de bonnes rencontres pour devenir membre.
Antonio


#55

J’ai hâte d’être certifié (dans 1 ou 2 jours normalement) pour pouvoir essayer de lancer un noeud de calcul :slight_smile:


#56

Rien ne t’empêche déjà de faire tourner un nœud de calcul, simplement il n’écrira pas dans la blockchain.
En revanche il aidera à sécuriser la monnnaie.


#57

Se faire “reconnaître” est insuffisant, il convient d’être “bien connu” par 5. “bien connu” s’entend par exemple d’un cousin germain usuellement, d’un ami, de quelqu’un que l’on peut contacter directement par plusieurs moyens de communications différents, mais aussi indirectement par autant de personnes que possibles qui elles-mêmes “connaissent bien”. Bien connaître des connaissances de la personne constitue ainsi une bonne base de solidité de “bonne connaissance” de la personne elle-même.

Ce qui, conformément à la licence Ğ1 permet à la TdC Ğ1 de s’assurer de pouvoir déceler d’éventuels faux comptes, et donc d’assurer autant que faire se peut : 1 être humain <-> 1 compte membre co-producteur de Ğ1


#58

Donc si tu n’a tu ne fait pas parti du cercle fermé des amis de @Galuel il ne te prêtera pas son jouet…

Quelle asymétrie spaciale!

Ceci est la seule et unique contrainte d’une monnaie à création symétrique dans l’espace et dans le temps. Tout le restant n’étant peur et crainte de la part de certains, qui proclament une règle restrictive dénuée de toute pertinence quand à la symétrie spaciale…
La connaissance directe n’aide en rien pour vérifier l’unicité d’un compte, par contre elle exclu tout un tas d’humains et provoque de fait une asymétrie.


#59

Quels humains ? Prétends-tu savoir si une identité apparente est un humain ou un robot, ou si cette identité n’est pas un double , un triple, un quadruple, gérée par un humain ou un robot ?


#60

Comme je le prévoyais, depuis la correction du bug avec le cluster de pow, le nombre de membres calculant remonte en flèche, il n’y avait aucune raison de s’inquiéter :slight_smile:


#61

Sinon, peut-être que l’image Docker facilitera les installation. Je peux aussi regarder s’il est simple de prévoir une extension noobs pour faciliter l’installation d’un nœud sur Raspberry Pi.