Certification entre membres déjà certifiés

En mai 2017, elois écrivait ceci : «depuis le lancement de Ğ1 il y a 79 jours 90% des certifications ne se font que vers l’extérieur de la toile, vers des nouveaux membres, ce qui est une très bonne chose pour étendre la toile, mais en même temps cela la dé-densifie ce qui fait que nous approchons aujourd’hui de la limite de distance.» (Il est temps de nous certifier entre membres déjà membres)

Qu’en est-il aujourd’hui ? Ma question va de pair avec le fait suivant : je suis membre référent avec 5 certif’, mais le nombre d’autres membres référents que je connais personnellement est très limité. Il va m’être donc difficile d’augmenter mon indice de qualité de membre afin d’assouplir la toile dans ma région. Pour l’instant, il n’y a dans notre groupe, au Vigan (Gard), qu’un seul référent avec une qualité supérieure à 1. Les autres ont leur propre groupe à Ganges, dans l’Hérault. Est-ce qu’on ne risque pas de se retrouver bloqués ? La licence de la monnaie libre stipule que seule une personne que l’on connait « en vrai » peut nous certifier, je trouve cela extrêmement rigide lorsque ça s’applique à des membres référents, qui ont des liens communs même s’ils ne se sont pas rencontrés. La toile de confiance ne risque-t-elle pas, par excès de prudence, à virer à la bureaucratie ? Quelle place est laissée au sentiment d’intuition personnelle, qui permet de sentir à qui on a affaire même si on n’a pas rencontré la personne ? Voilà mon questionnement d’aujourd’hui…

Je rajoute un addendum : mon propos ne concerne aucunement les certifications de nouveaux membres pour lesquelles la règle doit rester stricte, bien sûr.

A moins d’être mentaliste ou madame irma, sans rencontrer physiquement une personne et « sentir » ses réponses corporelles, faciales autant que verbales, on ne peut rien dire sur cette personne mais uniquement sur l’image qu’elle donne sur les réseaux numériques.

Ainsi, même si une personne est déjà membre, le fait de la certifier te rend responsable de ta certification pour 2 ans. C’est long ! Je te déconseille donc de certifier sans respecter la licence, et donc sans vérifier que la personne a bien sauvegardé son fichier de révocation, etc. Une certification t’engage, puisque c’est à toi que l’on va poser des questions en cas de problème.

Bientôt j’espère, des contributeurs créeront des logiciels qui détecteront la triche dans la toile de confiance, via des algorithmes dédiés. Mais également des outils comme mon processus de certification sécurisé ou des vérificateurs de fichier de révocation.

Personnellement, je pense que l’intuition peut se tromper, surtout si elle ne s’appuie pas sur des faits tangibles laissant peu de place à l’interprétation. Les débutants qui apprennent le ski se penchent en arrière en écartant les ski, intuitivement et se gaufrent. Leur intuition se plante grave car pour skier en sécurité, il faut se pencher vers l’avant et serrer ses skis. Méfions nous donc de nos intuitions…

3 J'aimes

Oui, moi aussi je souhaite cela. En attendant, je comprends bien l’engagement que l’on prend en certifiant quelqu’un sans l’avoir physiquement rencontré, mais des recoupements sur les réseaux sociaux, et le fait que la personne soit reliée à des gens que je connais, soit par lien amical, soit simplement sur la toile de confiance lorsqu’il s’agit d’une personne déjà membre référent, me parait assez fiable.

Ben pas forcement, en fait quelqu’un avec un certain charisme peut facilement se faire certifier, et du coup le fait qu’il a déjà plein de certif fait qu’il serait certifier plus facilement, et de plus en plus. Un nombre de certif important ne gage pas forcement de la fiabilité de la personne.
Donc le respect de la licence G1 me parait primordial.

1 J'aime

C’est vrai, mais il en est de même lors d’une rencontre réelle : un gars assez roublard et dépourvu de la plus élémentaire éthique peut rouler dans la farine tous ceux qu’il rencontre lors d’un apéro-G1 !

Je comprends la licence ainsi : je certifie :

  • les membres de ma famille, mes ami.e.s proches
  • qui ont compris la licence
  • qui souhaitent devenir membre, ou le sont déjà.

Il est évident que la licence appliquée à la lettre ne peut pas virer à la bureaucratie, elle n’est que la formalisation de relations déjà existantes.

Si maintenant certain.e.s souhaitent dépasser cette licence, iels doivent le faire avec la plus grande prudence et en ayant bien conscience qu’iels se mettent en porte-à-faux vis-à-vis de tous les autres membres. Leur responsabilité est bien de mettre en place des procédures de vérification fortes.


D’autre part, il est extrêmement facile de devenir membre référent aujourd’hui, vu qu’il suffit d’émettre 5 certifications après être devenu membre. Un compte membre référent n’est aucunement une garantie de probité.


La meilleure façon d’augmenter votre indice de qualité de membre est de convaincre des ami.e.s proches habitant loin de devenir membre de la Ğ1. Iels auront des certifications venant d’une région éloignée de la TdC (par rapport à vous), et vous joindrez ainsi plus facilement 80% des membres référents à 5 pas.

Notez également que la règle de distance ne stipule absolument pas que les 5 pas doivent comporter uniquement des comptes membres. 5 pas dont un compte non-membre non référent sont tout à fait valables. Avoir peu de liens avec des membres référents n’est donc pas un frein à avoir une qualité de membre élevée.

3 J'aimes

Merci matograine pour cette réponse qui me donne des pistes auxquelles je n’avais pas pensé.
C’est vrai qu’un compte référent n’est pas un indice de probité à lui tout seul. Pour moi, des « procédures de vérifications fortes » impliquent de visiter les sites et les réseaux sociaux relatifs à la personne. Si par exemple vous suivez les liens que je donne sur mon profil Cesium, je pense que tout doute concernant mon identité et mon sérieux seront levés. Mais cette option ne figurant pas dans la licence, je ne saurais insister ! Je vais donc explorer les pistes que vous m’avez indiquées. Merci encore…:slightly_smiling_face:

1 J'aime

Euh… il est question de la toile de confiance, et donc des liens de certification, lesquels ne peuvent se faire qu’entre membre, non ?.. Du coup tu m’expliqueras comment tu fais pour certifier ou te faire certifier par un compte non-membre ?!!

1 J'aime

Oui pardon, je voulais dire

Tiens je t’avais lu @matograine mais je croyais que ton post ne comportais pas d’erreur, car il est effectivement possible qu’un chemin entre deux membres passe par un compte qui n’est plus membre.

En effet, lorsqu’un membre perd son statut de membre (et ceux quel qu’en soit la raison), les certifications qu’il a émis par le passé restent valables jusqu’à 2 ans après leur inscription en blockchain.

1 J'aime

Ah bah oui, effectivement !..