Certifier simplement et sûrement

Bonjour,

Vous trouverez ci-dessous trois points que vous pouvez suivre pour réaliser des certifications à la fois efficaces et sûres !

N’hésitez pas à poser vos questions si vous en avez. A terme, ces éléments seront intégrés au wiki français et anglais, à voir sous quel format (FAQ, Guide des certifs, etc).


Certifier individuellement

Certifier des nouveaux venus va tendre la toile.

La conséquence est qu’en ne certifiant que des nouveaux venus, la toile peut devenir tellement tendue qu’elle ne permet plus à personne d’y rentrer !

Certifier des membres va détendre la toile tout en consolidant les liens qui la constitue

La toile est alors consolidée. Les chemins entre membres qui la constituent sont doublement renforcés. Elle se détend et peut alors accueillir de nouveaux membres.

Par courtoisie, lorsque l’on rejoint la toile de confiance, on peut contre-certifier ses certifieurs en priorité

On aide ainsi nos certifieurs à ne pas être placés sur les bords de la toile au fur et à mesure de l’arrivée des nouveaux. En effet, une fois que vous êtes membres référent, vos certifications peuvent exclure quelqu’un de la toile si il est trop éloigné de vous !

Les stratégies de certifications

Certifier que vers l’extérieur est une bonne stratégie pour contrer les attaques sybilles

Lorsque l’on certifie uniquement vers l’extérieur, la toile est de plus en plus tendue. La présence constante de membres à une distance de 5 d’autres membre va freiner et limiter l’arrivée de comptes sybilles en cas d’attaques.

Le rythme des certifications internes et externes fait respirer la toile

Lorsque la toile arrive a sa dimension maximum, certifier vers l’intérieur va la détendre. Lorsque les utilisateurs certifient vers l’extérieur, elle va se tendre. Un peu de la même manière respiration des êtres vivants !

7 « J'aime »

J’ai profité de ces éléments pour remplir un début de FAQ : https://duniter.org/fr/wiki/faq/ !

Par contre, ou est-ce que vous verriez un lien vers cette FAQ sur le site ?

1 « J'aime »

Je trouve très douteux et très dangereux de ne parler des certifications de la toile qu’en termes techniques, comme s’il suffisait de cliquer sur “certifier” dans Cesium (particulièrement dans Cesium où même l’étape de saisie de sa clé privée est oblitéré, permettant à n’importe qui ayant trop bu de certifier n’importe qui n’importe comment).

Notamment je ne vois pas en quoi l’application d’une pseudo “courtoisie” est correcte vis à vis de Ğ1. Par exemple je connais bien X, ne signifie absolument pas que X me connaisse bien en retour. C’est tout de même très curieux de pousser à ce type de comportement en utilisant un terme qui n’a rien à voir avec la WoT Ğ1…

Il me semble que la licence Ğ1 n’est véritablement pas comprise !

J’ai rajouté le minimum nécessaire concernant la dimension humaine de la WoT Ğ1 qui était totalement exclue.

3 « J'aime »

Oui, la FAQ présentait juste l’aspect “impact technique” des certifications (que les certifieurs ont du mal à comprendre).

Pour moi, savoir qu’on ne doit certifier que les gens que l’on connait suffisamment bien, c’est la règle n°1, qui prend le pas sur toutes les autres. Et c’est peut-être comme ça qu’on devrait la présenter !

1 « J'aime »

Tu parles de “ton” minimum nécessaire?

Il est vrai qu’une licence n’est pas faite pour conter fleurette. Mais à trop réduire la dimension humaine, n’élude t’on pas la finalité de la monnaie?

Personne n’élude quoi que ce soit. C’est totalement hors sujet.

Ainsi quand Peano pose :

  1. L’élément appelé zéro et noté 0, est un entier naturel.
  2. Tout entier naturel n a un unique successeur, noté s(n) ou Sn.
  3. Aucun entier naturel n’a 0 pour successeur.
  4. Deux entiers naturels ayant le même successeur sont égaux.
  5. Si un ensemble d’entiers naturels contient 0 et contient le successeur de chacun de ses éléments, alors cet ensemble est égal à N

Il n’élude pas : Z, R, C, la géométrie euclidienne, la géométrie différentielle, les espaces vectoriels, les formes quadratiques, le calcul matriciel, la machine de Turing, le Basic, Pascal, Cobol, Fortran, C, C++ et bien plus encore.

Non seulement il ne l’élude pas, en rien, mais bien au contraire il le permet, et il permet des univers en nombre et dimensions dépassant toute notion de mesure.

Alors que s’il avait rajouté du non-nécessaire, il aurait éliminé la plus grande part de tous ces possibles.

De sorte que la révolution Gaussienne n’a pas été d’éluder la géométrie en réduisant les axiomes euclides, mais bien au contraire d’ouvrir l’espace de la géométrie différentielle.

Ce qui donc est la finalité tout à l’opposé.

Maintenant imaginons qu’un seul homme comprenne cette réponse, en fasse l’explication, la commente, la transmette, alors on peut bien mesurer que la probabilité d’une monnaie libre tendra d’autant plus vers 1 tant son fondement aura été profondément établi dans des dimensions ni mesurables ni non-mesurables, ni mesurables et non-mesurables ni ni-mesurables ni non-mesurables, autrement dit Ğmesurables.

Il s’avère qu’alors des générations ultérieures d’hommes essayant de comprendre comment et pourquoi, à quelle époque en quel lieu, des êtres humains les ayant précédé ont bien pu initialiser une monnaie libre, ils ne pourront pas établir de réponse à cette question.

OK, merci.

J’ai repris ce que Ğaluel a ajouté et remis en forme la page, hésitez pas à me dire ce que vous en pensez : https://duniter.org/fr/wiki/faq/#portefeuilles-et-identites

1 « J'aime »

Si une personne considère qu’elle ne me connaît pas assez bien pour me certifier en retour, je considère que je ne la connais pas assez bien.

La réciprocité est pour moi quelque chose d’essentiel dans la confiance.

1 « J'aime »

Tu ne certifiera donc que des personnes qui seront aussi en mesure de te certifié une fois devenue membre en vue de la licence Ğ1, c’est tout a fait ton droit et ça ne pose aucun problème, mais tu ne peut pas demander à tous d’avoir cette exigence de réciprocité que tu à toi :slight_smile:

Je parle d’exigence dans le sens ou a te lire tu ne peut faire confiance en quelqu’un que si cette personne te fait également confiance, personnellement ce n’est pas mon cas, j’ai plusieurs exemple de personnes en qui j’ai toute confiance et qui n’ont pas confiance en moi, et inversement de personnes qui ont une confiance aveugle en moi alors que moi je ne leur fais pas confiance, bref, la confiance est certes quelque chose de réciproque pour certains, mais pas pour tout le monde !

2 « J'aime »

Aller, un petit exemple pour la route, @florck : le jour où tu rencontres l’un des fondateurs/maîtres d’œuvre de Ğ1, penses-tu qu’il te faudra autant de temps à faire connaissance avec lui pour le certifier dans la toile Ğ1 qu’il ne lui en faudra pour te certifier? :slight_smile:

1 « J'aime »

Et bien…

Je ne pense pas que le fait qu’une personne soit “connue” (artiste, membre important d’une communauté) donne des garanties sur le fait qu’il n’a pas un autre compte à l’abri de sa célébrité !

De toute façon tout ça n’est qu’une histoire de risque acceptable où le seuil n’est pas le même pour chacun.

1 « J'aime »

Qui aurait certifié le compte “à l’abri” et comment !?

Des gens (amis, famille) n’ayant pas connaissance de l’aspect public et célèbre de cette personne. ça peut arriver, rien ne me le garanti si je ne connais pas personnellement cette personne.

Ca signifie 5 personnes n’ayant pas connaissance, ça fait beaucoup non !? Beaucoup se plaignent que 5 certifieurs “c’est beaucoup”, qu’en penses-tu ? Est-il probable qu’une personne certifiée par un nombre X de personnes, au sein d’une toile de confiance de distance 5, soit certifiée par les uns, nouvellement certifiée par les autres, ce qui signifie que 2X personnes ne se connaissent pas entre elles pour se rendre compte du sujet !?

Quelle serait donc la probabilité au sein de cette toile de distance maximale 5, pour que ceci soit possible avec :

  • X = 1 certification nécessaire pour devenir membre
  • X = 2 certifications
  • X = 3 certifications
  • X = 4 certifications
  • Nmax certifications où Nmax = le nombre total de membres de la WoT !?

Qu’en dis-tu ?! Pourrais-tu tracer une forme générale approximative en faisant quelques hypothèses simples, du graphe de probabilité qu’un tel phénomène arrive ? C’est à dire que parmi Nmax membres d’une WoT G1 de distance max = 5 (que vaut Nmax !?), on a une probabilité P(X) qui signifie que les 2X certifieurs ayant réalisé ainsi un double compte de bonne foi, ne se connaîtraient pas suffisamment (qu’il n’existe aucun parmi X certifieurs du premier compte ayant directement certifé l’un des X autres certifieurs du deuxième compte), et ne seraient donc pas en mesure de trouver rapidement le souci par croisement d’informations (puisqu’ils se connaissent bien, ils peuvent vérifier leurs certifications ensemble régulièrement, lors de leurs rencontres, ou communications).

Que vaut P(Nmax/2) ?

Que vaudrait P(1) sous hypothèse basse que, étant donné que la moyenne de personnes bien connues pour un individu donné est scientifiquement mesuré aux alentours de 50 personnes, en choisissant une fonction de densité de probabilité raisonnable ?

Là est de mon point de vue le cœur de la discussion. Et dans la mesure du « risque acceptable » rentrent en compte un paquet de paramètres, tous plus subjectifs les uns que les autres, dont l’aspect « célébrité ». :wink: C’est ça d’être humain.

2 « J'aime »

Elle même (son compte connu et donc validé), et ses 5 amis qui ferons de même.

Ces 5 faisant donc partie des 2X = 10 dans ce cas cités plus haut, entrant donc dans une probabilité conditionnelle explicitée précédemment.