Cesium.monnaie-libre.com

Salut,

J’ai le domaine monnaie-libre.com et je voudrais que Cesium soit dispo sur https://cesium.monnaie-libre.com. Devrais-je :

  1. Installer Cesium sur mon serveur ? Si oui, où puis-je trouver le code source ?
  2. Ou plutôt faire pointer le DNS vers un autre serveur ? Si oui, lequel ?

C’est pour quoi l’inscription ?

Ça serait bien aussi de mettre des liens vers les autres services et sites de vulgarisation…

Le .com, ça veut dire que c’est un site commercial ?

Merci

L’inscription sera pour créer des événements (présentations, apéros, Gmarchés).
Mais le site va changer, là j’ai simplement fais un copier coller d’un autre site https://www.simplementlibre.com pour aller plus vite. Le but est de permettre à n’importe qui de créer des événements autour de la G1, et que ces derniers soient bien référencés.
Le .com n’a pas de signification particulière

Personnellement le .com a pour moi une signification, un but commercial. Pour nos vitrines web, portées par des particuliers ou des collectifs ou associations, le .org serait plus approprié.

De plus, pour des raisons de sécurité, la mise en ligne d’un site Cesium utilisable dans un navigateur est à proscrire. Même un lien vers le Cesium en ligne actuel est déconseillé, il faut encourager l’installation locale.

3 J'aimes

Techniquement, la monnaie sert avant tout un but commercial ^^
Bon, si le but c’est de développer la communauté c’est effectivement pas ça mais dans l’absolu le .com est bien plus adapté à la Ğ1 qu’aux associations libristes par exemple.

De plus, pour des raisons de sécurité, la mise en ligne d’un site Cesium utilisable dans un navigateur est à proscrire. Même un lien vers le Cesium en ligne actuel est déconseillé, il faut encourager l’installation locale.

Selon toi quels sont les problèmes de sécurité causés par l’utilisation de Cesium via un navigateur ?

Ce n’est pas le fait de l’utiliser en navigateur qui pose problème en fait, mais de l’utiliser par Internet. Si on utilise Cesium via un site web, on risque que le propriétaire du site web ait modifié le code pour y ajouter, par exemple, un système qui récupère les mots de passe frauduleusement.

Si on télécharge Cesium sur sa machine, au moins on est sûr que le code source n’a pas été modifié depuis l’installation.

Je t’invite à lire ce post : Mettez-vous vos identifiants membre dans une instance hébergée de Césium ?

J’en rajouterai bien une couche en disant, il me semble, que c’est la première fois qu’une vraie cryptomonnaie distribue un client web modifiable et utilisé par une grande proportion de personnes non-techniques. Qu’en plus que cette monnaie incorpore une toile de confiance. Comment avoir confiance dans la monnaie, si on ne peut pas avoir confiance dans un outil qui en constitue actuellement la base ?

À ma connaissance, ni Bitcoin ni Ethereum ne distribuent ce type de client. Ces monnaies sont également utilisées par une plus faible proportion de personnes non-techniques.

2 J'aimes

Tu m’as pris de court @Moul, j’allais renvoyer sur le même mien…

Par contre je constate que bitcoin et ethereum, même s’il n’offre pas ce genre de client eux-mêmes,
sont très contents d’être populaires auprès de personnes non techniques, investisseurs et spéculateurs qui utilisent des plateformes d’échanges en ligne qui stockent les clefs privées. Sans ces plateformes qui sont une hérésie en terme de sécurité, bitcoin et ethereum serait encore des trucs de geeks. Donc ce ne sont pas des exemples à suivre non plus.

3 J'aimes