Décision des investissements

Bonjour les Ucoiners
j’ai une question qui me taraude l’esprit.
Dans l’hypothese qu’une communaute ayant adopte une monnaie libre ( modele ucoin) veuille financer un projet d’utilite publique comment va t elle :
1) proceder a la prise de decision?
2) creer de la monnaie necessaire ?

salutations

Je te conseille le visionnage de cette vidéo (la partie interviews) qui répond à une partie de tes questions :
http://www.creationmonetaire.info/2015/06/video-geconomicus-la-corbeille-aux-5emes-rencontres-des-monnaies-libres.html

merci
j’y vais de suite

Tu vas surement être déçu :smile:
C’est juste pour illustrer le fait que ce que tu évoques c’est un projet politique.
C’est pas une question de monnaie.

Mais que, par contre, une monnaie libre favorise la coopération humaine.

Reste à créer des institutions pour des projets à grande échelle.
Et là je te conseille de te pencher sur ce qu’est une constitution. Etienne Chouard l’explique très bien.

okaayyy.
Etienne je le suis depuis pas mal de temps.
Et lui meme dit qu’il est tres difficile de dissocier la question politique de celle de la monnaie.
La cooperation humaine ne se manifeste t elle pas par la conduite de projets en communs?

Je dirais même que ça en est sa définition.
Comme en témoigne les participants dans la vidéo, un système monétaire basé sur la TRM permet aux hommes de réinvestir leur créativité dans une autre activité que “gagner du pognon”.
Et donc de penser et réaliser ensemble des projets.

Néanmoins, les projets à grande échelle nécessite une coordination qui ne peut se réaliser qu’à travers des institutions.

Pour répondre plus directement à ta question, il faut bien voir qu’il n’est pas question dans la TRM de créer de la monnaie pour réaliser des projets.
Sinon, tu déséquilibres le système. Chacun doit être égal devant la création monétaire.
Le financement peut se faire de différentes manières (impôts, fonds participatifs, autre …).
Et c’est aux hommes de se mettre d’accord. Et c’est là où la constitution est utile puisqu’elle va définir les règles qui assureront que les décisions sont prises pour le bien commun.

Les ucoiners pour le moment sont un petit groupe qui n’a pas besoin d’institutions.
Mais à granche échelle, c’est inévitable (selon moi :slight_smile: )

Ma vision allait justement " a grande echelle".
Il serait bien qu’etant un petit groupe que l’on y reflechisse pendant c’est encore possible. ( voir cas des institutions de l’UE)

A petite ou grande échelle , le trésorier d’une asso loi de 1901 collecte des fonds, ensuite il va l’investir et le dépenser.

Le principe me semble rester valable avec ucoin.

Dans un systeme decentralise
qui est le " tresorier" ?
qui et comment a t il ete investi ?
a quel est il entre en fonction ?
qui le controle et comment ? etc…
juste quelques pistes .

La monnaie est décentralisée. Il ne faut pas confondre la topologie de la monnaie et les choix d’associations des individus qui prennent part à cette monnaie.

Ainsi que des individus choisissent de se constituer en associations, entreprises, groupements vastes ou moins vastes, ne dépent absolument pas de la monnaie qu’ils ont librement établie entre eux ou avec d’autres.

Ces deux sujets sont parfaitement indépendants, et ce d’autant plus quand on a compris l’essence du principe de relativité.

Personnellement, je penses que les monnaies libres vont accélérer l’engouement actuel du micro-financement / crowdfunding.
La monnaie étant plus disponible, des applications de crowdfunding permettront de faire des micro-dons réguliers, y compris pour des projets collectifs (une route, un hôpital, etc) comme gratipay : cela permet payer les entreprises au fur et à mesure. Bien sur, l’épargne permettra aussi (via des banques) de financer des projets d’un coup (acquisition de biens, etc) via des mécanismes de crédit mutuel qui resteront possible (un crédit, mais sans la création monetaire contre intérêts, que l’on connaît aujourd’hui).
…mais comme l’a dit Galuel, tout cela ne dépends pas du système de monnaie.
A nous de bosser pour que cela advienne ! Reste donc à creer ces plateformes de crowdfunding compatibles avec les monnaies libres. Avec des amis, nous allons débuter un projet dans ce sens, dans les mois qui viennent. On tiendra au courant sur le forum, démarche libre oblige ! :wink:

3 « J'aime »

C’etait aussi le sens de mon appel a la reflexion .
L’adoption d’une monnaie libre ouvre des champs de possibilites immenses. Je reste a l’ecoute sur le developpement de nouvelles plateformes

@galuel ai je raison d’avoir l’impression qu’avec une monnaie libre il serait possible pour une communautė ( constituee d’individus vivant dans differents pays avec des monnaies differentes) qui l’adopte d’effacer l’injustice liee a la conversion des devises?
Car a mon avis dans le code actuel des monnaies un dentiste en france a un avantage sur un dentiste au senegal lors de leur deplacement dans ces pays.
le pouvoir d’achat du dentiste de france sera superieur au senegal par contre celui du senegal sera inferieur pour lui une fois en france.
Mon idee est donc qu’une communaute pourrais retablir la parite de la valorisation du travail grace a la monnaie libre.

A mon avis, le problème n’est pas tant la conversion que le niveau artificiellement élevé des prix dans une monnaie donnée du fait de l’énorme privilège de création monétaire par son possesseur qui décide ce qui est valeur, et donc se voit injecté de monnaie, de ce qui ne l’est pas.

Par exemple le fait que le niveau général des prix de l’immobilier soit si haut est directement lié au fait que les banques créent arbitrairement de la monnaie pour ce secteur de l’économie.

Mais pour la conversion, le fait que pour 1€ l’on ait 0.005 Bitcoin ne nous dit absolument rien sur une possible “inégalité”. La seule chose que j’en conclurais, c’est que l’euro et le Bitcoin n’étant pas des monnaies libres, leurs utilisateurs se font flouer.

L’inegalite se manifeste lors des deplacement dans les zones monetaires differents.
Et je suis d’accord se sont les usagers qui se font flouer

L’euro est le pire des systèmes possible étant donné que la création monétaire est confiée à (comprendre à été volée par) des acteurs privés et sert donc des intérêts privés. Le pouvoir de création monétaire est massivement injecté dans des secteurs de l’économie arbitrairement comme l’immobilier.

Je préférerais 100x une monnaie créée par une puissance publique, comme il y a pu y avoir après la 2nd guerre mondiale jusque dans les années 70. Même si ce n’est pas une monnaie libre, elle a au moins le mérite d’être utilisée dans l’intérêt général. (ex: financement d’un hôpital par création monétaire, etc…)

Ceci dit, la TRM est clairement le système le plus abouti de création monétaire car il met l’homme au centre de la création monétaire (pas d’homme = pas d’économie). Et il est imperméable à la corruption.

Les valeurs sont toutes relatives, selon l’individu qui la juge, selon où il se trouve (dans le temps et dans l’espace). Peut être qu’un dentiste Sénégalais aura plus de pouvoir d’achat arrivé en France car c’est une compétence plus rare qu’en France et donc qui a plus de valeur qu’en France.

Oui … et dans l’hypothèse que cette entité décide effectivement de créer de la monnaie. :slight_smile: Car il y a pire que l’asymétrie monétaire : il y a la pénurie de monnaie. Sur ce point, le système actuel est complètement délirant puisqu’il décide arbitrairement de « détruire » de la monnaie au gré des remboursements, sans forcément en créer de nouvelle.

Voilà le résultat gentillet :

Le résultat moins gentillet pouvant aller jusqu’à la mort.

1 « J'aime »

Je faisais reference a la somme d’argent qu’aurait pu accumuler le dentiste au senegal ( grace a son cabinet)et venant la depenser en france.

Je suis du même avis que beaucoup, si la monnaie n’est plus rare, les financements collectifs (crowdfunding don et autre) tendront naturellement à se multiplier, surtout pour des projets qui iront réellement dans l’intérêt de beaucoup de monde.
Par ailleurs, la monnaie libre ne fait pas encore disparaitre l’état qui normalement finance les projets d’utilité publique. Après comment lui le finance ? Il taxe toujours ces citoyens.

On pourrait aussi avancer l’idée que la taxation étatique du travail par l’impôt et sur la valeur ajouté (TVA ) pour le financement publique n’est pas très juste, ni rentable (vu les abus, fraude, remise illégitime et contournement…).
Et pourquoi pas reprendre l’idée (de “Simon Thorpe” de la “monnaie honnête”) qu’avec une monnaie numérique (comme la monnaie libre) il suffirait de fixer une taxe de 0.2 % sur toutes les transactions monétaire pour ne plus avoir besoin d’aucune autre taxe ! (Plus de taxe d’impôt, de TVA, de redevance…).
Ne serait-ce pas un argument fort pour accélérer la mise en place d’une monnaie libre ?
(Que tout chef d’état s’empresserait de soutenir pour augmenter sa popularité, je sais je rêve un peu)

Ça me rappelle cette fois où je racontais mes découvertes sur la monnaie-dette à une connaissance, qui, abasourdie et de toute bonne foi réagit “mais si c’est aussi gros pourquoi ils ne le disent pas à la télé ?!”. En une micro phrase les conclusions devaient très lourdes, et 3 choix de pensée s’offraient à elle :

  • ou bien ce que je lui raconte est totalement faux
  • ou bien c’est le monde dans lequel elle vit qui est une illusion
  • ou bien elle décide tout simplement de ne pas tenir compte de ce qui je lui ai dit

Manifestement, elle a choisi la 3ème solution :blush:

Pourtant dans le 2ème cas, où l’on ne suppose plus que les grands médias, l’Etat, les banques et les grandes entreprises sont là “pour notre bien commun”, alors tout les discours prennent beaucoup plus de sens.

Comme dirait Galuel, on peut choisir de penser que c’est l’univers qui tourne autour de la Terre. Mais tout est alors bien plus compliqué, et on n’arrive pas à décrire les phénomènes aisément.

Je ne dis pas que tu es dans le même cas qu’elle, hein ! Sauf pour l’Etat, j’ai l’impression. :wink: