Pourquoi pas une seule monnaie libre?

Chacun est libre d’entrer (ou non ou même d’en sortir) dans une monnaie libre.
Mais pourquoi en créer une différente pour chaque communauté ?

Pour uCoin qui utilise la toile de confiance, le problème est justement la confiance. Passé une certaine taille, celle-ci risque fortement de s’effondrer, et la monnaie avec. Après si quelqu’un peut proposer une meilleure mécanique, pourquoi pas.

Mais il reste aussi la problématique du taux de croissance de la masse monétaire qui dépend de l’espérance de vie qui est très disparate a l’échelle mondiale.

C’est très juste, ou plutôt oui c’est une injustice notable, mais n’importe qui peut mourir à tout moment.
Du coup les personnes mortes prématurément toucheront moins que les autres. mais la monnaie libre ne peut pas pallier à l’injustice de la mort.
Et pour le taux de croissance, qu’on prenne l’espérance de vie moyenne du japon, de l’inde, ou de la France ou des trois, ça reste l’espérance de vie moyenne. Certaine mourront avant, d’autre après. Qu’est-ce que ça change ?
(et je croyais que à partir d’ev/2 ça ne changeait plus beaucoup ?)

Je veux bien une explication parce que pour moi plus de personne font confiance en une monnaie, plus il est facile de lui faire confiance. Et pour la toile de confiance plus il y a de monde plus on peut augmenter le nombre de confirmation ?

Ce qui est un raisonnement étrange. Beaucoup de personnes ont confiance dans l’or, et donc, qu’en déduis-tu ?

Tu devrais réfléchir à ce point crucial qui est l’illusion “avoir confiance”… Est-ce vraiment cela le sujet concernant une monnaie libre que “d’avoir confiance” ?! Avoir confiance en quoi exactement ? Où est le point crucial qu’il faut éclaircir ici précisément ?

Oui bien sûr, on veut qu’en moyenne, tout individu de la zone monétaire crée la même part de monnaie au cours de sa vie.

Je viens de vérifier, pour chaque ev on a respectivement:

ev | c
---|----
80 | 9,22%
70 | 10,16%
60 | 11,34%
50 | 12,88%
40 | 14,98%
30 | 18,05%

Donc oui entre ev = 80 et ev = 40 ça ne change “pas tant que ça”.

J’ai exploité aussi la liste des pays par espérance de vie, on trouve une moyenne à ~71 ans. En effet, la problématique du taux de croissance à l’échelle mondiale n’en est pas un :smile:

C’est parce que la toile de confiance est l’ensemble des relations de confiance des individus entre eux. Plus précisément, ce sont les relations de confiance en l’identité de chacun.

Le soucis c’est la distance. Plus il y a de monde, plus chaque personne est distante de l’ensemble de la toile pour la simple raison qu’on ne peut connaître (IRL ou sur le net) qu’un nombre limité de personnes à un instant t, qui est très en fait très limité (quelques centaines de personnes de mémoire) pour tout un tas de raisons.

Pourquoi ne pas introduire les logiciels de reconnaissance faciale.
Les USA le font lors du screening pour les candidats a la loterie de la green card. Chaque candidat doit fournir une photo d’identité respectant des normes precises

Rigolo, mais pas assez sûr… il n’y a pas que l’ADN qui serait unique pour chacun et invariable ?

Aucun systeme n’est infaillible.
De la meme facon q je pourrais fournir la photo d’une autre personne , il me sera egalement aussi facile de me proccurer l’ADN d’un etranger

Précisément parce qu’il y a 2 problématiques tout à fait différentes que l’on a tendance à confondre :

  • fournir un identifiant unique (par exemple via empreinte digitale, oculaire, vocale)
  • attester de la légitimité de cette identité

Le 1er point est très facile, pas besoin de machine, on peut très simplement attribuer un n° à chaque nouvel entrant, séquentiellement. On peut aussi leur laisser choisir un pseudo qui n’a pas encore été utilisé, etc. C’est le 2ème point qui est bien moins évident.

En effet, comment le système peut-il vérifier qu’une prétendue empreinte vient bien de telle machine en laquelle nous aurions confiance ? A-t-elle une signature particulière et infalsifiable permettant d’attester que c’est bien cette machine qui a émis cet identifiant et dans le cadre de l’identification d’un humain ? Si non, n’importe qui peut émettre de fausses identités à la volée qui seront toutes automatiquement acceptées.

Cette problématique se règle dans uCoin par le fait que ce sont les individus qui attestent des identités, car ils sont pourvus d’une clé cryptographique qui leur est propre, inscrite dans la base de données commune en même temps que leur inscription dans le système, et reconnaissable par lui. Ainsi, les toutes premières identités du système se reconnaissent mutuellement et se reconnaissent le droit d’en attester d’autres, qui pourront à leur tour en attester de nouvelles et même attester l’identité de leurs prédécesseurs.

Le tout formant alors un flux cohérent d’identités utilisables par le système.

Une question : de quel ordre d’idée est le nombre de personnes pouvant correspondre à la taille d’un groupe ou la confiance s’établit par reconnaissance mutuelle?

Si je comprends bien - il est possible de valider ainsi les groupes et de les faire fonctionner ensemble - interagir - pour l’usage d’une seule et même monnaie électronique.

Cette reconnaissance peut inclure la nécessité, contrainte, d’une proximité réelle, géographique, gps - entre membres ect. et ceci pouvant faciliter la diffusion de l’idée - monnaie alternative.

Il y a aussi son usage accéléré avec l’association à des domaines d’activités spécifiques : je pense à la musique, l’idée de proposer des créations audio avec l’option de pouvoir les acquérir en utilisant une monnaie alternative… C’est une option que personnellement j’aimerai pouvoir proposer très bientôt! Non pas comme exclusive mais bien comme alternative supplémentaire - histoire aussi de propager le principe et de participer à sa viabilisation effective.

Pas de centre.
Pas de contrôle central.
Une égalité sur le partage de la masse monétaire globale, dans l’espace et surtout dans le temps. La dynamique de la course à l’enrichissement rendue anecdotique au profit d’une relation d’échange fondée sur la qualité de la part humaine qu’elle peut inclure. Une alternative au modèle économique institutionnel de la soumission. Etc. Oui! :wink:

les matheux a vos claviers

Pour les prochaines règles de WoT de ucoin, ça sera de l’ordre de ~1 Millions de personnes par communauté monétaire ( Sophisticated Sybil attacks )

1 « J'aime »

La discussion tourne de plus en plus sur la toile de confiance et donc le nombre d’adhérent pour une monnaie, c’est intéressant !
Mais je ne comprends pas bien sur quoi repose le problème de la confiance en une monnaie libre ?

  • Le fait qu’on pourra l’utiliser (donc sur sa pérennité) ? Pour ça il vaudrait mieux être nombreux et qu’il n’y ai pas cinquante mille monnaies différentes non ? (Et je relance pourquoi plusieurs monnaies ?)
  • Le fait que chaque inscrit soit réel et unique ?
    (S’il y a un petit nombre de fraudeurs, ça n’a pas une grande importance, il y en a dans tout les système et ça n’empêche pas un bon fonctionnement) La toile de confiance me parait pouvoir très bien jouer son rôle. On peut aussi donnée un numéro de carte d’identité qui est unique. Bref je ne vois pas le problème.

De plus, une communauté n’est pas forcement géographique. Un musicien fait souvent partie d’une communauté mondiale, et simplement internet nous permet souvent de rester en contact avec une communauté mondiale.

Donc pourquoi pas une monnaie libre officiel et des monnaies libres complémentaires ?
(D’autant plus qu’il faut prendre en compte “le pouvoir” pour qui une monnaie officielle est nécessaire au service de taxation publique).

Et vivant aussi :slight_smile: mais oui, c’est ce point là qui bloque principalement. Je te rejoins sur le fait qu’un “petit nombre de fraudeurs” n’est pas grave, ce qui arrivera d’ailleurs inévitablement et n’empêche en rien le système de tourner et d’être toujours plus libérateur qu’une monnaie non-libre. Même 2-3% de fraudeurs est soutenable et préférable à une monnaie non-libre (selon moi bien sûr).

La difficulté est de bien doser ces paramètres pour obtenir une toile empêchant la fraude massive (typiquement aisé si les règles sont trop permissives) tout en permettant d’avoir une taille de communauté suffisante. Et en sachant que, aujourd’hui nous faisons ça “au doigt mouillé” faute d’avancées théoriques sur les toiles de confiance, justement. C’est un premier prototype d’avion si tu veux :slight_smile: il est certainement possible de faire beaucoup mieux !

Complètement. D’où la possibilité de participer de plusieurs monnaies libres.

Le “pouvoir” peut créer une monnaie libre (enfin, quasiment libre). Il n’a pas besoin de nous pour ça.

Ici, on développe les technologies permettant l’implémentation d’une monnaie libre par le réseau Internet.

Libre à chacun d’initier un mouvement politique promouvant les monnaies libres pour les implémenter à un niveau étatique. De multiples implémentations de monnaies libres ne sont pas incompatibles, au contraire !

1 « J'aime »

C’est une logique de mouton.

Tout à fait ! (du mouton ou de la fourmi, ou de l’humain).
D’ailleur d’après toi quel pourcentage de la population mondiale tient du monton ? Combien du loup ? Et combien du bergé ? Tu vas la faire avec qui ta monnaie libre ?

Pour moi le pouvoir ne peut pas créer et imposer une monnaie libre sinon elle n’est plus libre (il ne peut même pas y adhérer, puisque ce n’est pas une personne avec une ev de 80 ans). Mais il pourrait commencer par accepter le paiement de l’impôt en monnaie libre (tout autant qu’en Euro). Voir même ensuite proposer de rembourser sa dette en monnaie libre (Ce serait drôle)

1 « J'aime »

Déjà aujourd’hui certain arnaque les retraites comme ça mais il n’y a pas une déclaration de décès officiel sur laquelle pourrait se brancher Ucoin ?