[Présentation] AdRx

Bonjour,

Je me présente, Romain, électronicien.

J’ai appris PHP sql il y plus de 15ans. Puis je suis passé au c/c++, dans le contexte bas niveau des systèmes embarqués dans le cadre de mon travail. Pas sûr que ce soit très utile ici. Mais ce sont des bases pour appréhender le reste.

J’ai pris connaissance de l’existence de la g1 il y a maintenant 6-7ans il me semble. Mon ami Johan m’en a parlé après avoir participé à un/e atelier/présentation sûrement au alentour de Toulouse. J’étais intéressé par l’idée, mais je n’ai jamais pu réunir les 5 certifications.

Dernièrement je cherchais un système de vote, et je me suis dit que la toile de confiance du g1 serait une bonne alternative à l’identification formelle des personnes. Mais g1mixer serait il suffisant pour assurer le secret d’un vote (envoi de g1 vers le compte correspondant à un candidat, un choix), l’idée serait d’avoir un gvT dédié au vote et ayant ses propres règle de forge(1gvT/votant/vote) utilisant la toile du g1 pour certifier l’existence des votant. L’idée la plus proche que j’ai trouvé me semble être Kantpoll basé sur ethereum et monero.

Si ça intéresse certains, je serai ravi de pouvoir en discuter !

4 J'aime

On a déjà un peu discuté des question de vote sur ce forum. C’est compliqué de combiner un bon anonymat avec un système de vote. Sous certaines conditions on peut même montrer que c’est impossible. Mais en sacrifiant un peu l’anonymat, on peut arriver à des résultats satisfaisants pour certaines applications.

1 J'aime

Bienvenue !

Avec l’outil recherche :mag: vous pourrez trouver plusieurs discussions au sujet du vote.

Il y a effectivement une proposition utilisant ĞMixer qui permettrait d’avoir à la fois l’anonymat et la vérifiabilité, en envoyant 1 Ğ1 sur un certain compte, mais on doit pouvoir simplifier le protocole.

Il y aurait aussi un algo de crypto (autre que ed25519, qu’utilise Duniter) qui permet de signer un document en donnant une liste de clés publiques. On peut vérifier qu’une de ces clés a signé le document, mais on ne sait pas laquelle. Ce système pourrait fonctionner en-dehors de la Ğ1, et utiliser la TdC.

Parmi ce qui existe déjà, il y a aussi Belenios à explorer.

@tuxmain Oui, effectivement Belenios semble être bien avancé. J’étais tombé dessus, mais je cherchais quelques chose de plus « bas-niveau » dans mes idées. Mais c’est effectivement le meilleur point de départ. Kantpoll demanderais de remplacer l’API ethe.js relative à l’ethereum, facile à dire, et de faire tourner une crypto openmonero en plus.

Il me semble que le protocole crypto dont tu parle est le ring le encryption qui est utilisé dans monero (peut être un peut vite dit)

@HugoTrentesaux oui, c’est toujours un compromis.

Et donc en fouillant je suis arrivé du côté des pod et j’aimerais une confirmation.
Chaque « app » peut créer un pod sur le serveur où elle est installée, pour le moment il y a deux pod césium et gchange, mais les données des pods ne sont pas partagé par tout les nœuds duniter(server) un seul nœuds prends en charge « tout le réseau »? Césium et gchange pourraient être sur deux nœuds différents

1 J'aime

Les serveurs pods gchange et Cesium+ sont utilisés respectivement par les sites/applications gchange et Cesium, pas par les serveurs Duniter.

Les Pods récupèrent leurs informations sur les nœuds Duniter.

Les serveurs Duniter sont autonomes et ne dialoguent qu’entre eux.