Réflections sur l'épargne et l'emprunt

Cela fait un certain temps que je pense a la manière juste pour financer des achats lourds qui ne peuvent pas s’acheter avec un seul diviende universel. Par exemple une voiture. (la question de l’immobilier est un peu plus complexe, on a un ordre de grandeur de plus).

Il y a toujours la possibilité de fractionner un gros achat en plusieurs petits achats. Si on imagine une voiture Open Source DIY, on pourrait acheter séparément le châssis, le moteur, les roues… C’est une manière de contourner le problème.

Sinon, pour acheter une voiture qui coûterait par exemple 10DU en une fois, il y a classiquement deux solutions :

  • l’épargne : avec le principe des monnaies libres, l’épargne n’est pas encouragée dans la mesure où les prix des marchandises seront probablement indexées sur le DU. Mois après mois, la somme déjà épargnée va diminuer si on est dans le référentiel DU.

  • l’emprunt : l’emprunt est une solution qui a l’inconvénient de permettre aux personnes ayant du capital de pouvoir l’augmenter, et d’en avoir toujours plus. Et les personnes n’en ayant pas d’être obligées de passer par l’emprunt pour accéder a certains biens de consommation, ce qui leur coûtera plus cher que de l’acheter sans emprunt.

Chaque solution a ses inconvénients, et il me semblait qu’une manière de balancer les deux serait de fixer un taux d’intérêt “légal”. Ne pas suivre ce taux reviendrait a léser une des deux parties.

A mon sens, cet intérêt idéal serait le taux du dividende universel, ou un peu moins. Si le taux est a 0%, la personne qui prête de l’argent est déficitaire. Non seulement elle n’a pas son argent a disposition, mais au terme de l’emprunt, la quantité de monnaie dont elle dispose sera la même que si elle n’avait pas prêté.

Si le taux est supérieur au taux du dividende universel, la personne qui contracte le prêt se retrouve a payer plus cher son bien lorsqu’on convertit les versements en dividende universel. C’est a mon sens assimilable a du vol / de l’escroquerie.

Petit exemple :

Le bon taux, serait donc le taux du dividende universel exactement. Par exemple, la personne A a épargné 12DU (pour remplacer sa voiture lorsqu’il faudra la changer), et la personne B souhaite acheter une voiture valant 12DU, mais n’a pas épargné. la personne A va donc prêter les 12DU a la personne B. Le remboursement sera de 0.5DU par mois pendant 24 mois. Chaque mois la mensualité sera légèrement plus élevée, suivant le taux du dividende universel.

Au terme de la transaction, 24 mois plus tard, la personne A aura sur son compte plus d’unités de compte en valeur absolue qu’au départ, mais leur valeur sera toujours de 12DU. Si elle souhaite remplacer sa voiture, ce sera possible. Si elle n’avait pas prêté de l’argent, elle aurait eu moins de 12DU sur son compte et le remplacement de la voiture avec l’argent qu’elle a épargné aurait été plus difficile. Pour la personne A, la transaction a été bénéfique parce qu’elle a gardé la même valeur exprimée en DU.

Pour la personne B, elle a également profité de la transaction. Elle a acheté une voiture 12DU, et elle a remboursé 12DU pendant deux ans. Sa voiture ne lui a pas vraiment coûté plus cher, et elle a pu l’acheter sans épargner.

Conclusion :

Dans la mesure où le tau d’intérêt idéal est connu, je pense que dans une économie utilisant une monnaie libre, il serait souhaitable d’avoir un système automatisé qui valide ce taux, afin d’éviter que des personnes contractent des prêts a d’autre taux qui lèseront une des parties.

On pourrait imaginer un compte d’épargne sur lequel chacun pourrait placer de la monnaie avec une condition de retour dans le temps. Au terme de ce délai, la personne pourrait retirer autant exprimé en DU que ce qu’elle avait mis au départ.

Ce compte d’épargne serait automatiquement lié a un système de prêts automatisés qui garantirait un taux équitable.

Il reste un point a éclaircir : c’est la gestion du risque. Que faire si une personne ne peux pas rembourser ? (décès, insolvabilité). Il faudrait également limiter le taux d’endettement. Peut être que le système ne peux pas être complètement automatique…

Dans ma vision des choses, si tu n’as pas l’argent, tu n’achètes pas.
(Je n’ai pas de voiture, je loue mon appartement et je n’ai pas d’épargne. Je n’ai pas d’enfant qui m’auraient certainement demandé de voir les choses autrement).

Selon moi ;

  • l’emprunt avec taux d’intérêt c’est de la :hankey:
  • l’emprunt sans taux d’intérêt c’est ;
  • un prêt si c’est remboursé.
  • un don si c’est pas remboursé … et c’est à cause de ce risque qu’on invente l’idée de taux d’intérêts «par peur de ne jamais être remboursé» parce qu’on ne donne pas, on prête en imaginant prendre un risque. C’est débile dans un Univers d’abondance.

Un amis m’a dit ; «Rembourse moi si tu peux, si non c’est pas grave.» (et c’est moi et ma conscience qui répondrons à cette question et je me sens libre).

L’État veut toujours que je paie en temps et en heure et quand je ne sais pas, il me fixe des taux d’intérêts (et des amendes) qui me tuent économiquement. Une banque ou un prêteur qui n’est pas un ami en ferait de même. (et moi et ma conscience on a pas le choix et je ne me sens pas libre).

Dans ma compréhension actuelle des monnaies, qu’elles soient dette, libre, crypto ou que sais-je, je n’ai pas envie de savoir quel est le bon taux pour emprunter.

C’est un peu léger d’affirmer avec un “probablement” :slight_smile:

As-tu simulé cela dans un tableur ? Car un taux de 10% an, ça fait 0,73% / mois. Et ça ne veut pas dire que l’épargne diminuerai de 0,73 % par mois non plus.

Par ailleurs, as-tu évalué l’équivalent de 10 DU en zone euro ? Je l’ai fait hier : 10 DU euro (si l’euro était une monnaie libre) correspondent à ~72.000 euros. Donc 12 DU, ça correspond à environ 86.000 euros. Ça tape quand même dans de la belle voiture ! :slight_smile:

De plus, tu parles d’épargne mais tu ne parles pas d’échanges. Or, la monnaie est bien faite pour cela et donc les individus ne touchent pas seulement 1 DU par mois, mais aussi 2 ou 3 DU de revenu (salaire, facturation, …) si l’on regarde les employés et entrepreneurs d’aujourd’hui.

Autant demander des intérêts pour de la création de monnaie me paraît totalement immoral (ce que font les banques aujourd’hui), autant des intérêts pour rémunérer le service de prêt de monnaie me semble totalement justifié. Je ne me sentirai pas “lésé” à payer un service. :smile:

Si le taux est supérieur au taux du DU, c’est-à-dire si le contractant doit payer plus d’intérêts qu’il ne crée de monnaie, cela veut simplement dire qu’il devra trouver de la monnaie ailleurs que dans sa production de monnaie. Bref, il devra faire des échanges pour récupérer de la monnaie. Je ne trouve toujours pas cela immoral.

Par contre, il est vrai que cela peut mener à des situations de blocages comme évoqué dans la TRM : http://trm.creationmonetaire.info/comment-installer-une-monnaie-a-dividende-universel.html#reflexion-sur-le-pret-a-interets

Mais encore une fois, trouver plus de monnaie qu’il n’en est créé est possible. C’est la différence entre la quantité et le flux : http://trm.creationmonetaire.info/probleme-de-la-monnaie-dette.html#c-l-asservissement-par-l-interet-manquant

Par forcément : c’est un terme possible du contrat de prêt que de raisonner en DU actualisé, mais il est aussi possible d’avoir un contrat en DU de l’époque de la rédaction du contrat (ce qui revient à faire du quantitatif). Dans ton cas tu raisonnes en DU actualisé : peu importe le temps qui passe le contractant devra rembourser une somme de DU. Pourquoi pas, mais ce n’est pas la seule possibilité.

Pour le coup, il n’est pas connu. :slight_smile:

Je n’ai effectivement pas mené de simulations précises, et mon raisonnement est plus qualitatif que quantitatif. Et pour revenir sur la réponse de tierce, je suis partiellement d’accord avec lui. En effet, l’emprunt est bien souvent la cause de bien des problèmes, mais il me semble inévitable lorsqu’on veut échanger des biens de grande valeur.

Pour revenir sur le taux d’intérêt, j’ai envie de dire que tout dépend encore du référentiel. Un emprunt avec un taux d’intérêt nul exprimé en DU aura un taux d’intérêt positif non nul exprimés en unités de compte. C’est la base de mon raisonnement pour essayer de déterminer :

  • qu’un taux d’intérêt nul en unités de compte (négatf en DU) bénéficie a celui qui emprunte
  • qu’un taux d’intérêt nul en DU (positif en unités de compte) est a mon avis le plus juste
  • qu’un taux d’intérêt supérieur est de l’usure.

Par ailleurs, as-tu évalué l’équivalent de 10 DU en zone euro ?

J’ai naïvement calculé 1DU = 400€, je ne sais plus d’où je sors ce chiffre…

Si le taux est supérieur au taux du DU, c’est-à-dire si le contractant
doit payer plus d’intérêts qu’il ne crée de monnaie, cela veut
simplement dire qu’il devra trouver de la monnaie ailleurs que dans sa
production de monnaie. Bref, il devra faire des échanges pour récupérer
de la monnaie. Je ne trouve toujours pas cela immoral.

Pour moi, cela s’approche de l’usure dans la mesure où le référentiel du dividende universel correspond a une inflation de 0% (peut être que je me trompe, mais j’aime a penser ça).

Cela veut dire que si l’emprunt est a un taux supérieur, la personne qui prête l’argent va bénéficier d’une augmentation de son pouvoir d’achat. Une augmentation illégitime a mon avis dans la mesure où il n’a pas vraiment créé de richesse (il avait juste des unités de compte dans son portefeuille, ce n’est pas une valeur intrinsèque a mon avis).

Oui, c’est tout a fait possible, mais un tel prêt est a mon sens immoral.

Dans ton cas tu raisonnes en DU actualisé : peu importe le temps qui
passe le contractant devra rembourser une somme de DU. Pourquoi pas,
mais ce n’est pas la seule possibilité.

C’est juste la possibilité la plus morale a mon avis. Et donc ce qu’il faudrait encourager.

Tu peux tout à fait penser ça, mais à la limite ce n’est pas nos affaires : nous ne nous occupons que de la légitimité de la création monétaire.

Pour le reste de ton raisonnement, peut-être @Galuel aura-t-il envie de te répondre :slight_smile:

Un point de vue relatif ne fait pas une base valide de raisonnement concernant le développement d’une monnaie libre.

Une monnaie libre ne change rien à l’existant, mais définit une unité de mesure économique ayant des propriétés différentes de l’unité de mesure constituée sur la base d’une monnaie non-libre. Il ne s’agit donc pas d’une remise en question de ce qui est déjà là, mais d’une augmentation. Tout comme l’invention des logiciels libres n’a pas fait disparaître ni l’informatique non-libre, ni l’informatique en général, ni établi de hardware libre ce qui constitue un tout autre sujet.

C’est un raisonnement individuel, relatif, qui a une légitimité relative, qui n’impacte en rien le développement d’une monnaie libre.

Les hommes qui font tout autre chose que de développer une monnaie libre, qui discutent d’autre chose, qui raisonnent sur autre chose, qui se laissent disperser par d’autres sujets, ne participent pas de l’établissement d’une monnaie libre.

Ainsi bien que dès 1795 Thomas Paine ait établi des bases, puis Clifford Hugh Douglas, puis d’autres après eux, il n’existe toujours pas d’utilisation d’une monnaie libre. Pourquoi ? Parce que les hommes ayant depuis cette date passé du temps à réfléchir à cette possibilité, ont discuté de cette possibilité, écrit, parlé, gesticulé autour de cette possibilité.

Ce faisant ils n’ont pas agi conformément à la mise en place d’une monnaie libre.

De sorte que, la causalité étant ce qu’elle est, la non-action aboutit à la non-réalisation.

Pour cette raison bien comprise, l’homme ayant compris et souhaitant véritablement établir une monnaie libre participe activement au développement d’une monnaie libre, ne se disperse pas dans des activités tierces, et cesse tout bavardage inutile.

2 J'aimes

La monnaie libre est-elle une fin en soi ? Ou est elle un moyen vers plus de liberté pour ses utilisateurs ?

Pourquoi la FSF a-t-elle développé la GPL, et dernièrement la GPLv3, alors qu’il existait plein de licences BSD répondant au critère de liberté ? Parce que la GPL avait la propriété de favoriser une plus grande liberté des utilisateurs.

De même, un système de financement approprié (que ce soit de l’épargne ou du prêt) peut améliorer la liberté des utilisateurs d’une monnaie libre ou améliorer son attractivité, permettant a plus de personnes d’échanger des valeurs avec une monnaie libre.

Je suis d’accord que cette réflexion n’est pas en relation directe avec la monnaie, mais plus a voir avec l’utilisation de la monnaie, mais c’est tout de même lié.

On peut aussi réfléchir au sexe des anges alors qu’on a jamais vu d’ange. Ici le projet est de développer ce qui est nécessaire pour le déploiement d’une monnaie libre alors que personne n’a encore jamais vu de monnaie libre.

Il est ainsi inapproprié de spéculer sur la base d’un inexistant ici. Il est possible par contre de mettre en place un forum ailleurs, et de spéculer sur la science-fiction, aliens, objets volants, ou autres sujets concernant tout autre sujet spéculatif, de se disperser et ainsi faire en sortie de ne surtout pas participer au développement d’une monnaie libre.

Galuel, ça n’est pas de la science-fiction, et ça n’a rien à voir avec les aliens

Nous sommes plusieurs à essayer de comprendre les implications de l’utilisation d’une monnaie libre sur la société, et les règles économiques qui pourraient s’y appliquer (salaire, impôts, emprunts et prêts…)
Ça n’est certes pas le sujet de ce forum, qui se concentre sur le travail “fondamental” de rendre ces monnaies concrètement utilisables et de laisser la liberté aux communautés qui l’adopteront de fixer leur propres règles.

Mais ce sont des questions incontournables pour que les monnaies libres soient d’abord comprises puis utilisées par des communautés. À ton message, qui compare la réflexion sur un juste taux d’intérêt dans la TRM à la réflexion sur le sexe des anges, je ressens du mépris pour l’axe d’étude sociologique et pratique, et pour les questionnements sur les règles d’une économie basée sur une monnaie libre.

Réfléchir à ça n’est pas “faire en sorte de ne surtout pas participer au développement d’une monnaie libre”.
Je suis moi-même techniquement en incapacité de participer au développement, mais je me questionne, et travaille, sur comment présenter la TRM (à mes proches, et dans un collectif souhaitant développer une monnaie locale) et ce sont des questions (travail, salaire, prêts…) qui reviennent souvent.

Le travail de développement est nécessaire, mais le travail de compréhension, de diffusion, et d’établissement de règles économiques me paraît tout aussi important.

1 J'aime

Ce qui signifie qu’il vous faut travailler le sujet encore plus en profondeur. Les concepts, questions et donc les réponses que l’on apporte au sein de l’astronomie de Ptolémée, ne sont pas les concepts, questions et donc les réponses que l’on donne au sein de l’astronomie de Galilée. Voir à ce sujet le Dialogue sur les deux grands systèmes du monde.

Ou encore que la question “mais que devient l’équation de la somme des angles d’un triangle au sein d’une géométrie sphérique” n’a pas de réponse (il n’y a pas d’équation résultante indépendante du lieu où se trouve le “triangle” cible, si encore on utilise le terme impropre “triangle”). Les concepts et les questions que l’on se pose pour étudier une sphère sont très différents de celles que l’on se pose pour étudier une surface plane.

Mais par ailleurs, tout comme l’ombre sur les murs de la caverne de Platon, l’ombre de la sphère sur le plan permet de mesurer quelque chose difficile à expliquer dans le plan, ceux qui ne voient que le mur plan considèrent toute autre valeur économique que leur propre unité de mesure comme étant une valeur économique tierce. Et de ce point de vue toute question à ce sujet est ainsi parfaitement résolue par ce changement de référentiel. Ceci clôturant donc toute perte de temps inutile sur la réflexion sur le sexe des anges.

Enfin et pour clore cette réponse (car s’en est une), il s’agit ici d’un forum dédié au développement d’une monnaie libre, monnaie sans laquelle il n’est pas d’unité de mesure, donc pas de mesure = pas de discours sur la mesure. De sorte que pour étudier des thèmes qui ne concernent pas la compréhension d’une monnaie libre, le développement, l’utilisation des logiciels fondés sur uCoin il vaut mieux créer un autre forum pour discuter de ces “questions” (dont les concepts sont sans fondement aucun) avec ceux qui veulent passer du temps de leur vie à discuter.

Je suis convaincu qu’il faut une autre approche pour expliquer tout cela, y compris pour expliquer en quoi telle ou telle question est sans fondement.

Ta méthode pour expliquer la TRM en passant par la relativité générale, Galilé, Copernic, Platon, la philosophie, la physique quantique et la programmation est fondamentale, mais très élitiste : j’ai fait un bas S et 5 ans d’études en sociologie, je suis curieux du fonctionnement de l’univers donc je me suis penché sur ces sujets. Pourtant il m’a fallut visionner plusieurs fois tes conférences et lire plusieurs textes pour réussir à conceptualiser la TRM, à comprendre son fonctionnement.

Quand je m’adresse à des personnes qui n’ont pas eu ni l’envie ni le temps d’étudier le fonctionnement actuel du système économique et que je réussi à éveiller leur curiosité sur l’importance de comprendre le système monétaire et de lui trouver une alternative, dire “bon le nouveau concept, c’est pas compliqué, c’est comme la théorie de la relativité générale, et toi tu vois que les ombres dans la caverne” c’est pas très attrayant, et ça n’est d’aucune aide pour comprendre (puisque ces théories ne sont elles-mêmes pas maîtrisées).

Quand tu proposes de créer un forum pour “discuter de ces questions sans fondement”, je me sens complètement découragé de participer, et méprisé dans cette démarche.

1 J'aime

Peut être alors n’ai-je pas bien compris ce qu’était le projet uCoin. Pour le moment j’avais saisi que la base théorique était forte, mais je ne savait pas que c’était l’unique but. Je pensait sincèrement que vous aviez a cœur de promouvoir un tel système monétaire, mais je devais me tromper.

On ne peut pas dissocier a mon sens une monnaie libre de la société qui l’utilise. Poser des principes (relativement arbitraires) et dérouler un raisonnement a partir de ces principes n’est pas suffisant. Il est important de comprendre les implications sociales et économiques et sur les usages de la monnaie.

Vous ne souhaitez pas faire ce travail ici, je vous l’accorde, même si je ne le comprends pas. Chacun est libre de faire ce qu’il veut chez lui après tout. J’espérais juste trouver ici une communauté visant a promouvoir un système monétaire alternatif.

Je vous souhaite donc toute la réussite nécessaire dans votre entreprise qui reste malgré tout fondamentale pour l’évolution monétaire de notre société.

Cordialement

Je pense que ce que Galuel veut dire, c’est qu’on ne peut théoriser correctement tant qu’on a pas observé. Tant qu’une monnaie libre ne sera pas utilisée, on ne pourra pas répondre à vos questions. Donc, plutôt que de perdre de l’énergie à imaginer quelque chose qu’on ne peut observer (le fameux “sexe des anges”), on ferait mieux de chercher à développer en pratique une monnaie libre.

Fort heureusement, étant donné le principe de relativité chacun reste parfaitement libre d’expliquer la TRM autrement, notamment en publiant leurs propres points de vues sur leurs propres supports, participant ainsi de leur compréhension selon leur propre référentiel.

Croire a contrario qu’il faudrait que tout individu explique la chose de la même façon, c’est ne pas avoir compris le principe de relativité. Vouloir imposer qu’autrui explique la chose de la façon qu’on l’explique soi-même est aussi n’avoir pas compris le principe de relativité.

Pour cette raison bien comprise, on peut très bien donc expliquer la TRM sur son propre support tout en citant d’autres individus ayant réalisé leur propre démonstration et explication de la TRM selon leur propre référentiel.

De participer à quoi ? Pour participer au projet uCoin pleins de possibilités existent, participer aux RML7, proposer après y avoir participé d’organiser les RML9, RML10, tester Cutecoin, installer tester uCoin, participer au code, faire des graphiques, mettre au point un serveur préinstallé, développer une plateforme d’échange, tester uCoinApps, organiser un jeu Ğeconomicus en publiant les résultats etc…

Pour poster sur des sujets qui ne sont pas uCoin/Cutecoin il est possible de monter son propre blog, d’y développer ses propres contenus, de monter un forum sur d’autres sujets, et ne pas faire perdre de temps à ceux qui développent un système informatique libre permettant de générer une monnaie libre.

Tu devrais sur ce sujet rejoindre un forum qui traite de ces questions, et qui n’apporte rien au développement de uCoin/Cutecoin/uCoinApps. Ainsi parler de tout, de ce qui existe ou n’existe pas, des licornes présentes ou non sur la face cachée de la Lune ne permet en rien d’avancer dans la réalisation d’une fusée qui vise à aller sur Mars. Pour réaliser une fusée qui doit aller sur Mars parler, discuter, réfléchir sur des sujets qui ne permettent pas de réaliser le moteur, les étages, le circuit du carburant etc. ne permet en rien d’avancer sur quoi que ce soit qui approche l’objectif.

Ici il s’agit du projet informatique uCoin/Cutecoin/uCoinApps ou autres logiciels compatibles avec uCoin, système permettant de produire une monnaie libre.

Pour d’autres sujets vous devriez créer un forum, un blog, un chat, qui permettent de discuter, s’informer, développer ces autres sujets.

1 J'aime

Je me suis mal exprimé si c’est ce qui ressort de mon post.

Parce que justement, quand on propose un autre référentiel que le logiciel, ici un point de vue social, il est très désagréable de s’entendre répondre que ce sont des questions sans fondement, et que si on veut perdre notre temps avec ça, c’est notre droit. mais ailleurs.
Le principe de relativité, s’il est compris, ne me paraît pas bien appliqué

Sur le plan sociétal, il est certes super important de développer le moteur, mais il n’est peut-être pas inutile de savoir si on estime que c’est intéressant d’aller sur Mars, si il faut une base de lancement pour la fusée, qu’est-ce qu’on va manger à bord, combien ça va coûter à la communauté, quel est l’objectif de la mission, voire de quelle couleur elle sera.

Quand tout ça est réuni, il y a une émulsion, tout le monde s’intéresse au travail de chacun, et les personnes qui bossent sur le moteur sont plus nombreuses, et ont plus de moyens, alors bossons ensemble, sans dénigrer les autres points de vue.

N’ayant pas les capacités pour réaliser ce que j’imagine : une plateforme qui permette d’exposer la TRM dans ses différentes applications, logiciels, économiques, sociétales, les initiatives en cours, une foire au question etc., et que chaque point de vue soit en dialogue avec les autres (genre "On veut lancer une monnaie locale à tel endroit, on veut en DU mensuel divisé en 1000, hey les développeurs, vous pouvez nous faire ça? et un tuto pour l’installer).

Pour reprendre la métaphore de la fusée, le projet est plus enrichissant si les mécaniciens s’intéressent au travail des artistes qui bossent sur les couleurs de la fusée, qu’ils leurs font une place dans leur atelier, et que tout le monde bouffe ensemble le midi.

J’imagine un wiki sur la TRM, et je lance un appel : Si quelqu’un trouve ça pertinent, et sait faire un beau wiki?

Le “logiciel” n’est pas un “référentiel”, et je ne connais pas de “référentiel social”. Pour le moins le fondement théorique d’une monnaie libre, la TRM, n’établit nulle part de “référentiel social” ce terme étant totalement absent de son développement et il s’agit bien d’un autre sujet que la TRM elle-même d’une part, et encore plus de uCoin, puisque même la TRM n’est pas un sujet dont toutes les parties ont une légitimité à être discutées ici.

Ici il s’agit du forum concernant le développement du logiciel uCoin et logiciels tiers compatibles, développant une monnaie selon la TRM, et qui n’a besoin pour être développé, en terme de fondement, que de la partie mathématique et relativiste de la TRM, notions résumées par l’appendice 2 de la TRM online, et qui donne des codes mathématiques précis concernant la génération ou l’affichage d’une monnaie libre et son interprétation économique.

Tout autre sujet devant être discuté ailleurs, y compris d’éventuelles enirichissements ou forks de la TRM elle-même, qui n’ont pas de liens techniques avec le développement de uCoin.

Puisque donc tu veux parler d’un “référentiel social” tu devrais développer ce dit “référentiel” sur ton propre blog, forum, chat, ou autre, comme l’ont fait tous ceux qui ont voulu inclure la TRM dans leur propre modèle conceptuel, technique ou non-technique, où tu expliquerais de quoi il s’agit, quels sont ses fondements, ses développements épistémologiques et logiques, et peut être que des hommes le trouveront pertinent, intéressant, ou que sais-je, et participeront à son développement, ou peut-être pas.

Tu réponds sur une erreur sémantique entre “point de vue” et “référentiel”, mais pas du tout sur le fond : le rejet des personnes qui s’intéressent à la TRM sans avoir de compétences techniques, et qui souhaiteraient pourtant mettre en place, EN COOPÉRATION avec les développeurs, la promotion des monnaies libres.

Je ressens une grande prétention, entre le travail “utile” de maths et développement logiciel, et les réflexions “sans fondements” qui émergent de la mise en place de ce projet.

Bref, c’est mon dernier message sur ce topic, je ne ressens que du mépris pour les idées et questionnements qui émergent, mais comme tu as pris le temps de me répondre, je me trompe probablement.

1 J'aime

Ce forum est consacré au développement de uCoin. Tu peux développer sur ton propre blog, un autre forum, ailleurs, des développement sur d’autres sujets. Y mettre un post ici avec un lien vers cet ailleurs permettra aux personnes intéressées de s’y retrouver pour en parler.

Tu peux par exemple aussi rejoindre la 7ème édition des rencontres des monnaies libres, qui n’est pas à proprement parler une rencontre spécifique à uCoin mais plus générale concernant la notion monnaie libre (et donc pas d’autres types de monnaies), et bien que uCoin y tienne une place centrale.

Tu peux ainsi participer à son organisation, ou encore développer d’autres événements.