Comment se faire connaître pour être certifié en étant expatrié


#1

Bonjour,

A la lecture de la licence G1, je me pose une question sur le point souligné en caractère gras ci dessous dans l’extrait :

Certifier n’est pas uniquement s’assurer que vous avez rencontré la personne, c’est assurer à la communauté Ğ1 que **`vous connaissez suffisamment bien la personne certifiée`** et que vous saurez ainsi la contacter facilement, et être en mesure de repérer un double compte effectué par une personne certifiée par vous-même, ou d’autres types de problèmes (disparition…), en effectuant des recoupements qui permettront de révéler le problème le cas échéant.

-Je ne connais personne parmi les 731 membres actuelles.
-De fait, personne ne me connaît non plus.
-Je suis expatrié au Qatar depuis plus de 7 ans et donc loin de la France.

Compte tenu de ces éléments, comment puis-je avoir la chance d’être membre un jour ?
Comment 5 personnes auront l’idée de me certifier ?
Comment 5 personnes pourront-elles me rencontrer physiquement selon le point 3a de la licence (chapitre :Vous êtes vous assuré )

Pour mémoire : J’ai généré mon fichier de révocation et placé en lieu sûr.
Ma clé publique est la suivante : 7rVrzeuuy4HAkhqnfgyAPYMutyyQAiFbtBvRC3PNK3Mc
Mon numéro de téléphone, indiqué dans mon profil sur mon compte, est associé à IMO, WhatsApp ou encore Signal.
Je dispose de Skype également si besoin.
A savoir, que depuis les problèmes dans le GCC, les communications vers l’extérieur du Qatar ne peuvent être réalisées que par VPN.
Il faut donc me prévenir par message et me laisser le temps matériel de manipuler le VPN.

Je vous remercie, chers memres, de m’apporter votre éclairage sur les questions que je soulève.

Merci beaucoup, bien cordialement, très bonne journée.


Sakia 0.33.0 - Compatibilité WS2P
Demande de certification en hollande
#2

Bonjour Gas2000,
Envisages-tu de revenir en France dans un futur proche?
Parce que je me demande à quoi te servira d’être co-producteur de monnaie libre s’il ne t’es pas possible de réaliser des échanges avec.

La monnaie libre est basée sur la toile de confiance, c’est la méthode qui a été choisie pour assurer une forme de garantie sur l’unicité des êtres humain la composant. La contrainte associée est qu’elle se propage de proche en proche. Et les membres actuel·le·s sont majoritairement en France, quoi que certain·e·s membres certifié·e·s soient sur d’autres territoires.

Je t’inviterai donc à contacter ces membres. Tu les trouvera sur la carte associée au répertoire sur l’application Cesium.

Cordialement.


#3

Bonjour Candidesk8,

Merci pour votre réponse.
Je rentre en France une fois par an.
Je compte sur les membres pour me certifier selon le paragraphe 3b de la licence Ğ1.

3b°) Ou bien de vérifier à distance le lien personne / clé publique en contactant la personne par plusieurs moyens de communication différents, comme réseau social + forum + mail + vidéo conférence + téléphone (reconnaître la voix). Car si l’on peut pirater un compte mail ou un compte forum, il sera bien plus difficile d’imaginer pirater quatre moyens de communication distincts, et imiter l’apparence (vidéo) ainsi que la voix de la personne en plus.

Par ailleurs toujours selon la licence qui ne fait nulle part mention d’une position géographique, le plus important sont les points 1 et 2.

1°) D’avoir bien vérifié avec la personne concernée qu’elle a bien généré son document Duniter de révocation de compte, qui lui permettra le cas échéant de pouvoir annuler son compte (cas d’un vol de compte, d’un changement de ID, d’un compte créé à tort etc.).

2°) De suffisamment bien connaître (pas seulement de la connaître “de visu”) la personne qui déclare gérer cette clé publique (nouveau compte) et d’avoir personnellement vérifié avec elle qu’il s’agit bien de cette clé publique que vous vous apprêtez à certifier (voir les conseils fortement recommandés ci-dessus pour s’assurer de “bien connaître”).

Je souhaiterais comprendre comment la distance puisse être une contrainte à réaliser des échanges.
En effet, depuis le Qatar, je n’ai de cesse d’acheter sur la toile des produits bien français et cela depuis maintenant 7 ans. Mais cela se fait en Euro. Je souhaite être membre pour pouvoir participer.
Je mentionne ici qu’en juillet 2016 les membres de la monnaie libre m’avaient autorisé à faire partie de leur communauté pour les tests. Il n’a jamais été fait mention de ma position au Qatar.

Demain, pourquoi contraindre la monnaie libre à la France uniquement. N’est-elle pas libre ?
Devons nous donc commencer cette merveilleuse aventure avec, déjà, des contraintes qui ne sont pas mentionnées dans la licence ?

Ce n’est pas ce que j’ai compris de la TRM.

Vive la monnaie libre, et vive son expansion. La licence est tout à fait claire sur ce point en évoquant justement les moyens de communication différents, comme réseau social + forum + mail + vidéo conférence + téléphone (reconnaître la voix) pour pouvoir certifier de nouveaux membres.

Mon numéro de téléphone est indiqué sur mon profil et ce dernier est lié à IMO / WhatsApp / Signal. Un simple message sur WhatsApp et je me connecterai sur Skype pour une visio conférence.

Faisons donc connaissance et certifiez moi.

Bien chaleureusement.

Thierry


#4

il faudrait peut-être profiter de cette occasion pour assister à une Rencontre Monnaie Libre :wink:
Il y en a toutes les semaines dans quasi toute la France…
https://framacarte.org/fr/map/duniter-g1_8702


#5

Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation.
La monnaie n’a qu’une seule année d’existence… Or, nous le savons, la monnaie c’est une histoire de confiance.
Si on commence à certifier des gens que l’on ne voit jamais, qui nous dit que ce ne sont pas des machines ?
La toile de confiance est une affaire ardue. Elle doit être solide pour résister aux attaques. C’est donc important de prendre le temps de la tisser, pour qu’elle perdure.

Avons nous intérêt à aller trop vite, si la toile casse ? Il faudrait alors tout recommencer à zéro.
Le plus sûr chemin, c’est d’y aller étape par étape.

Sur la localisation, français. Sommes nous responsable du fait que d’autres zones ne s’y soient pas d’avantage intéressés en amont ? Devions nous attendre d’avantage pour le lancement ?
Bref, pas aussi simple qu’il n’y parait, me semble t il. Mais ne te fait pas d’illusion, ce n’est pas tellement plus simple pour les gens vivant en France, pour le moment. D’ailleurs, pourquoi ne pas demander à tes proches de se faire reconnaitre ? Une fois que tu en aurais 5, tu n’aurais plus le soucis.

Bref


#6

Bonsoir,

Je comprends votre analyse.

Je suis simplement frustré d’avoir participé aux tests depuis juillet 2016 et d’avoir vu mon compte réduit à néant en mars 2017.
J’ai pris part à ce projet après avoir lu la TRM de Stéphane Laborde.
Aujourd’hui je ne comprends pas pourquoi, je ne puis poursuivre cette aventure.

Ma clé publique était la suivante : “name”: “gas2000”,
“pubkey”: “FUefpXyVaLTLttj3rns2YRaZcL5af9wv5ttThiZFVDdG”,

Il est donc facile de vérifier mes dires.

Je souhaite simplement reprendre mon aventure. J’ai du réinstaller mon OS ubuntu car j’ai changé d’ordinateur. Et c’est lorsque j’ai réinstallé Sakia que je me suis rendu compte du bug.

Laisser moi simplement poursuivre une démarche qui date de juillet 2016 pour laquelle j’étais certififié et pour laquelle j’avais moi même certifié d’autres personnes.

J’espère que vous comprenez mon désarrois et que vous jugerez bon de réaliser une visioconférence sur FRAMATALK afin de me poser les questions que vous souhaitez et ainsi me certifier.

Bien @ vous


#7

Tu participais à une monnaie de test, sans licence, qui était vouée à disparaître. Mais avec la Ğ1 on n’est plus dans le test, il y a une licence à respecter et à transmettre.

À noter que seul le point 2) te bloque aujourd’hui, et déjà des solutions s’offrent à toi : participer à des rencontres lors de tes venues en France et inciter des personnes que tu connais à devenir eux-même membres.

Bref, c’est possible.


#8

Bonjour,
en 2016 c’était encore la monnaie de test, il n’y avait pas de licence, et les certifications n’avaient pas vocation à être “vraies”.
Mais lors de ces tests, tu as peut-être pu échanger avec des personnes. S’il y a eu des échanges et qu’une relation de confiance s’est créée, il te suffira de les recontacter.
La licence est claire : il faut être capable de contrôler l’unicité d’une personne. Pour moi, qui ne connaît que ce post de toi, je ne te connais pas assez. Les arguments que tu propose devraient permettre à l’ensemble des participants à ce forum à te certifier ? Ce serait léger ne penses-tu pas ?


#9

Bonjour,

Avant mars 2017, les monnaie étaient des tests, leur accès était simple et immédiat du fait qu’elle ne présentaient pas d’enjeux. Depuis l’arrivée de la Ǧ1 la monnaie libre est une monnaie de production. Les critères d’adhésion sont donc plus strict, notamment affin de parer aux possibles attaques sibylle.

As tu pris connaissance de la licence Ğ1
Je crois avoir lut que oui…

Tu dois donc comprendre que l’entrée n’est plus aussi simple.
Mais tu peux toujours poursuivre l’aventure en t’inscrivant sur Gtest

Cordialement,
Candide


#10

Bien évidemment que je ne cherche pas à être certifié sur les arguments du post précédent.

Mes arguments sont les suivant.

1 -il est facile de vérifier mon ancienne clé publique comme appartenant bien à GAS2000.
2 -je souhaite communiquer par visioconférence pour pouvoir discuter et expliquer ma motivation pour devenir membre conformément au point 3b de ladite licence . Et ceci afin de résoudre le point 2 de ladite licence.
3 -je confirme avoir étudié, compris la licence Ğ1. Je l’accepte complètement.
4 -j’ai généré mon fichier de révocation et l’ai placé en lieu sûr.
5 -j’ai également pris connaissance de l’article “Recommandations de sécurité v3 : A LIRE AVANT DE CRÉER VOTRE COMPTE Ğ1”

Je me suis mis en relation avec les trois personnes déjà certifiés sur l’île à l’Est de Madagascar pour comprendre comment elles étaient parvenues à se faire certifiés. L’une d’elle m’a répondu et indiqué un chat ou l’on discutait de monnaie libre.
https://chat.lescommuns.org/direct/tibor_reunion_co

Lors d’un chat ce jour, sur le site indiqué plus haut, quelqu’un m’a déjà indiqué vouloir me certifié en raison des échanges que nous avions eu en MP. Mais je suis sur liste d’attente, et à condition qu’il lui reste encore cette possibilité après les engagement qu’il a déjà pris.

Voilà, je suis motivé pour trouver des parrains, Quoi de plus normal quand on veut défendre ses idées et qu’on peut réaliser une partie qui peut demain changer la face du monde.

Cgeek, j’ai déjà échangé avec toi en 2016. C’est peut-être à une époque de test, mais nous restons bien sur le même sujet : la monaie libre.

Bien @ vous tous.


#11

Merci pour ta réponse Cgeek. J’ai déjà sensibilisé 4 personnes l’une d’elle à déjà franchi le pas. On peut d’ailleurs le voir dès à présent sur la carte des membres en ciblant la région Qatar.

Mais pour devenir membre, nous avons tous les cinq le même problème. Que nous soyons dans un petit village français ou au Qatar le problème reste le même. Il faut connaître du monde pour être coopté.

J’espère, néanmoins, ne pas vous ennuyer avec ma démarche.

Dans un tout autre registre, j’ai cherché à m’inscrire sur la G1test et le lien ne fonctionne pas pour moi au Qatar. C’est celui-ci : https://g1-test.duniter.org/cesium. Cela me répond : Cannot GET /cesium.
Est-ce momentané ?
Quelqu’un a-t-il une idée sur ce problème ?

Bien @ vous


#12

Le bon lien est le suivant :

https://g1-test.duniter.fr/#/app/home

Bien @ toi.


#13

Oui… Il faut bien comprendre que les premiers membres se sont régulièrement déplacés, parfois à plusieurs centaines de km, pour se rencontrer et se certifier. C’est inévitable à l’échelle actuelle de 700 membres. Ça sera probablement le cas jusqu’à une échelle d’environ 1000*18 Régions = 18000 personnes. En attendant, ça demande un effort de construire cette toile de confiance…
Si on a pas les moyens de les faire maintenant, il faut malheureusement patienter. Ce qui n’empêche pas de parler de monnaie libre, d’en diffuser le concept, pour participer indirectement à la croissance de la toile et simplifier une entrée ultérieure.


#14

La G1 existe depuis mars 2017. Pourquoi devrais-je attendre le mois d’août pour devenir membre ?

733 membres en 10 mois et je ne parviendrais pas a devenir membre avant le mois d’août ?

Par ailleurs quand je rentre au bout d’un an, j’ai trois enfants en train de faire des études en France qu’il faut régulièrement déménager au quatre coins de l’hexagone, j’ai des amis à visiter, j’ai la famille à visiter et mes parents qui ont à présent un certain age. C’est aujourd’hui difficile pour moi d’envisager de passer outre ces devoirs quand 11 mois sur 12 je suis à l’étranger.
Alors oui, je souhaiterais de tout mon cœur participer aux Rencontres des Monnaies Libres.
Rencontrer des membres avec qui je pourrais échanger avec passion. Mais je ne suis pas seul.
J’ai une contrainte pour le moment, et je ne sais pas m’y soustraire aujourd’hui.

Nous sommes une communauté de 4000 personnes en pleine expansion et je compte bien faire connaître la G1 aux expatriés français au Qatar.
Et pour lancer la machine, il me faut devenir membre. Merci à celles et ceux qui demanderont à me parler sur FRAMATALK pour mieux faire connaissance.

Sans transition aucune.
Comment fait-on quand on est membre et qu’on veut certifier une personne pour savoir si elle n’a pas déjà un compte certifié ?
Quelles investigations doit-on mener et quelles sont les moyens techniques ?
En effet la notion de KYC n’a pas été choisi pour la G1.
Know Your Customer.

Bien @ vous.


#15

Merci beaucoup vtexier. Belle soirée @ toi.


#16

Alors, tu as une stratégie simple à suivre : parle à tous ces proches de la monnaie libre, incite-les à se rendre à des rencontres avec des membres pour qu’ils se fassent certifier. Lorsque 5 d’entre-eux seront certifiés, ils te certifieront sans hésiter. :wink:


#17

Parce que tu es à 5000km, alors que les 733 membres actuels ont pu se voir et apprendre à se connaître, et ça demande du temps et souvent des déplacements.

Jytou te propose une méthode simple : des gens qui te connaissent bien (comme tes enfants et/ou tes proches) n’auront aucun mal à te faire confiance malgré la distance.

Il faut déjà la connaître suffisamment pour lui faire un peu confiance.

Avoir une réelle 2nde identité, qui soit complètement séparée de la 1ère, c’est beaucoup de travail. Il faut jauger “à partir de ce que je sais de X, à quel point il lui serait facile de créer une 2ème identité qui ne risque pas d’entrer dans mon champs de perceptions”.

Par exemple en cas de doute sur un compte, on peut facilement demander une photo à l’un des certificateurs de ce compte pour s’assurer que c’est une personne différente. Ça dépend de ta connaissance de la personne (ses habitudes, ses pseudos, ses relations, sa position géographique, etc…)


#18

Bonjour.

J’ai le même problème que toi, mais je réside au Québec.

Depuis mon inscription, je végète car personne ne veut me certifier.

Tout cela montre que le système a un défaut. Il faudrait pourvoir mettre en place un système de certification (peut-être avec des signatures cryptographiques) permettant d’entrer dans le système sans avoir à rencontrer des gens.

Parce-que la, on fait quoi ? Rien, on est coincé. ^^


#19

Licence Ğ1 version 0.2.8 amélioration et précision des conseils en TdC Ğ1 et séparation des points de vérification en 4 points https://duniter.org/fr/wiki/licence-g1/


#20

C’est relatif à ta situation, mais connaît tu le problème des attaques sybil ?
Si la réponse à cette question est non, je t’invite à faire une recherche dans ce forum.

Ensuite, plus généralement, il s’agit de donner confiance aux membres qui pourraient te certifier. Un post de présentation est une piste. Bonne continuation