Descrition pratique de la monnaie libre

Bonjour à tous,

Après moult lectures, discussions, présentations, création d’un collectif à Lille, productions de contenu informatifs (flyer, info, etc.) et organisation d’un geconomicus, je me rends compte que la question qui revient le plus souvent est :

à quoi sert la monnaie libre ?

Ainsi, la question pratique supplante littéralement les question théoriques et techniques chez la majorité des personnes que j’ai croisé !

Beaucoup de gens veulent du changement, et veulent surtout une solution rapide. Le « comment ça marche ? » pourra venir une fois qu’ils auront « joué » avec !

Du coup, je félicite les travaux comme le « feu » plugin d’échange de biens/services dans cesium+, gannonce, et le petit dernier gchange !

Et je propose un autre discours, qui se focalise sur ce qu’il est possible de faire avec la monnaie libre, en permettant aux utilisateurs de commencer par faire des échanges pour intégrer les principes de la monnaie libre naturellement après avoir perçu les atouts d’une plateforme d’échange (gratuité - sans euros -, historique des transactions, bugs :p, etc.).

Et si les personnes souhaitent devenir membre de la monnaie libre, elles devront passer par le « contrat » de la G1, et comprendre les règles de la toile de confiance. Et en pratiquant gchange, je suppose qu’elles verront ensuite d’autres applications possibles, surtout avec l’aspect indépendant de la monnaie libre vis à vis de gchange…

Voici un « flyer » que j’ai « croqué » hier avec un autre futur membre qui me rejoint dans l’idée que pour solliciter de l’intérêt, passer par la voie du pratique permettra à terme de faciliter l’intérêt pour la théorie et la technique :

mlex.pdf (49.9 KB)

Que pensez-vous de tout cela ?

J’en profite également pour passer le message aux développeurs des plateformes d’échange utilisant la monnaie libre de s’inspirer de mutum et de sharetribe qui ont des fonctionalités qui parlent aux « vrais » gens :wink: et qui seraient selon moi parfaites pour être complété du système de crowdfunding qu’a déjà gannonces.

Les bonnes idées sont partout, à nous de les améliorer !

Salut @b3j0f,

voici mon point de vu en tant que nouvel entrant,
quant à ma façon d’aborder le sujet pour communiquer autour de moi,

Dans un premier temps pour retenir l’attention:

  1. Définir le context:
    Le système monétaire tel qu’il est aujourd’hui et les problèmes sous-jacent.

  2. Des alternatives existent:
    Exemple du bitcoin

  3. Une réponse au problème (si ce n’est pas l’unique ?!):
    La license de la monnaie Ğ1

enfin dans un second temps, l’application pratique:

– Je participe déjà d’un système économique qu’est l’euro par le biais de ma banque:

J’effectue des transactions bancaires vers des sites marchands, des virements vers d’autres comptes, en cela je peux utiliser la monnaie Ğ1 de la même façon.

Pour celui qui pratique online ca coule de source.

Ce qui est moins évident pour l’individu qui se rend à sa banque, demande a rétirer de l’argent en liquide en passant par un/une hôte(sse), dans la mesure où on est bien, dans le cadre de Ğ1 sur une monnaie purement numérique.

C’est a mon avis ici le + compliqué pour argumenter dû à la numérisation de la monnaie.
Je pense à ceux qui n’ont soit :
-pas d’accès internet, (ex: zone non couverte par le reseau)
-pas d’accès à la technologie, (ex: ordi/smartphone/tablette ca a un coût)
-pas la competence dans l’utilisation de celle ci… (une question de pratique / de pouvoir s’en servir pour appréhender l’outil)

Pour revenir a tes propos:

oui, je suis d’accord d’avoir a insisté sur ce point.
De mon côté et d’après ce que je viens de décrire, ce qu’il est possible de faire ? absolument la même chose qu’avec l’euro… :slight_smile:

Merci pour ton retour.

Oui, ta façon d’aborder le sujet fonctionne bien à condition que celui qui t’écoute ait du temps à la fois pour écouter et pour accepter de comprendre comment fonctionne la monnaie sans se braquer, et surtout de participer à ce nouveau système économique. Ce qui concerne peu de personnes parmi celles que j’ai rencontré.

Et en voulant être plus efficace, je cherche à répondre à la question que j’entends le plus souvent. Surtout venant de gens qui n’ont “rien compris” après avoir accepté de passer 5mn pour partir avec une solution clef en main sans trop réfléchir.

Ce qui me fait penser que nous nous y prenons mal pour intéresser la grande majorité des gens, c’est que d’autres plateformes proposent la même offre, par le biais d’une monnaie numérique (tipimi, mutum, etc.) en disant que les échanges sont gratuits.

En passant par une plateforme, les gens comprennent ce qu’est cette monnaie une fois qu’ils ont procédé aux échanges. Et pour avoir déjà rencontré ces utilisateurs, je sais qu’ils se contrefichent de la monnaie numérique, tant qu’elle leur garantit de pouvoir échanger.

De plus, les concepteurs de ces plateformes m’ont prévenu que le bon axe de communication n’était pas de proposer une nouvelle monnaie mais que le vrai besoin direct était un nouvel usage ! Les gens ont besoin de faire des échanges. La monnaie est un moyen, parmi d’autres ! Donc parler de monnaie, c’est imposer une réflexion qui ne répond pas au besoin primaire qui sont les échanges. C’est pourquoi c’est certainement plus simple de parler d’échanges “gratuits, sans euros”.

Quitte donc à dire une contre-vérité, car les échanges en monnaie libre ne sont pas gratuits. Précisément. Et des échanges sans euros on peut en faire partout : notamment sur mytroc.fr. Alors pourquoi les faire en monnaie libre ?

Eh bien parce que c’est bien cet élément fondamental qui change tout ! Pourquoi vouloir “forcer” l’adoption de la monnaie libre, en vendant des histoires de “échange sans euro” ? La monnaie libre ne s’impose pas, et même si je souhaite fortement son adoption, je ne souhaite pas qu’elle le soit pour de mauvaises raisons.

Car ce cheminement est le meilleur moyen de mener au quiproquo, et finalement à l’impression de s’être fait floué sur le contenu. Ce qui peut d’ailleurs provoquer le rejet (“quoi mais c’est quoi cette histoire de certifications ?! je croyais qu’on pouvait faire des échanges facilement et sans euros !”).

C’est confondre but et conséquence tout cela.

En fait c’est le même raisonnement que la compétition sportive : le cadre “il faut gagner” incite les compétiteurs non plus à exercer leur talent de joueur, mais à tout faire pour gagner. Ce qui implique la triche.

Ce ne semble pas du tout être la bonne voie.

4 « J'aime »

Oui, je comprends, tel que j’ai pas besoin de connaître le fonctionnement d’une voiture / du moteur, pour apprendre à conduire et m’en servir.

J’entends, je pense que c’est une question de pédagogie et de capacité de celui qui promeut son projet à être compréhensible - pour cela, faire dans la simplicité - ainsi y a pas de secret, c’est lié au travail et le temps consacré à cet effort. Cela consiste a répeter / re-formuler pour soi son message / confronter les points de vues, voir les éléments impactants et les plus difficiles à transmettre.
Maintenant on sera tjs confronté à des individus qui ne comprenne pas et ne comprendront jamais.

Si tel est le cas, comme quoi leur communication / marketing est bien rodé et de mon côté j’ai toujours du mal a supporter ce genre de discours, c’est soit de l’incompétence (dont je doute, cela à était pensé et maitrisé) soit de la supercherie a mes yeux.
Je m’explique “le besoin d’un nouvel usage” je ne sais pas depuis quand date le premier cheque / la premiere carte bleue / le premier compte bancaire en ligne , leur utilisation est loin d’être nouvelle. Ces plateformes n’ont absolument rien d’innovant à mes yeux. Le bitcoin fut une innovation quand au système monétaire qu’il représente, cependant les transactions numérique existait déjà. Ce sont là des stratégies qui ne prennent pas en compte le besoin , je pense que c’est une création trés superficielle , personne n’a besoin d’une nouvelle plateforme d’échange, une seule pourrait suffire.

Oui - j’aime la simplicité - j’aime aussi penser que si j’ai à communiquer a une personne jeune ou plus agée (je pense a mon ptit neveu / ma grand-mère), essayer de faire en sorte que ces personnes comprennent tout de suite. [revoir ce que j’explique précèdemment sur la pédagogie]

  1. “gratuits” -> ca c’est impactant et vrai pour G1 [je pense a l’adhésion au système et aux transactions, quid du G1 et de la taxe sur les transactions boursiere ?] ! Insister sur ce point, chercher des synonymes / des formules equivalentes pour agrémenter le vocabulaire. [Edit : par ailleurs, la gratuité dans ce genre de service numérique est somme tout relative, “Quand c’est gratuit, ca veut dire que c’est toi le produit” — il s’agit de prendre en compte la valeur des données personnelles que les gens souscrivant a ce type de service leur donne en méconnaissance de cause, il existe un marché bien réel de ces informations]

  2. “sans euros” -> j’emets des reserves quant a la facon d’interpreter le message pour notre interlocuteur liées aux inquietudes quant a un changement probable de monnaie et dans la mesure où le système monétaire mis en place ici est très différent… et au vu egalement des propos tenus par @cgeek quant a la liberté d’adoption de la monnaie…

1 « J'aime »

Comme je pense l’avoir dit, il ne s’agit pas de forcer mais de répondre à un besoin qui touche une très forte proportion des personnes que j’ai rencontré. Ne pas les écouter c’est faire de l’entre-soi, et ça n’est pas ce qui m’intéresse.

Je te rejoins, je me rends compte que j’ai été un peu loin avec le “gratuit, sans euros”, alors que le document que j’ai partagé ne contient pas le mot “gratuit”, pourtant bien mis en avant par les techniques marketing de mutum ou tipimi qui utilisent bien le mot “gratuit” car il est souvent prononcé par beaucoup de personnes qui attachent de la valeur à l’euro, et aucune valeur aux monnaies numériques (mutum impose même de la valeur aux biens, en fonction de leur prix en euros, sans revenu de base, et ça ne dérange pas tant que ça les utilisateurs toujours plus présents, et aujourd’hui, des ONGs leur demande même d’intervenir dans des villages qui ont connu la guerre pour reconstruire les liens sociaux).

Dans les faits, la “gratuité”, (qui donne l’impression de “pouvoir respirer, et de prendre du temps pour tester”), comprise par les utilisateurs (je n’utilise jamais ce mot, mais il revient très souvent sur la table, et je préviens tout de même que non, ça a un coût en monnaie libre) leur permet de facilement braver cette histoire de certification ! Sauf que techniquement parlant, il faut quand même avouer que pouvoir certifier quelqu’un 1 fois par semaine rend le début très très long pour des gens qui veulent avant tout s’échanger des choses avec le principe du DU.

Au fait, est-ce que vous avez déjà pensé à rendre cette latence d’une semaine de délai de certification relative à la taille de la WOT, comme ce qui est fait pour le calcul des membres référents ? Ou bien, c’est vraiment le meilleur choix pour vous (je sais que vous y avez longuement réfléchi, et je n’ai pas tout lu à ce sujet) ?

Même si idéalement, je rejoins cette remarque, je n’ai pas d’exemple dans l’histoire qui la justifie, bien au contraire. Ne serait-ce que la récupération des entreprises des produits bio, open-source, etc. qui eux utilisent des codes qui nous correspondent ici, pour amener vers autre chose.

Pourquoi ne ferait-ton pas pareil ? Il s’agît juste des outils de communication qui diffèrent de ceux des militants, et qui sont plus écoutés par une masse de la population qui aujourd’hui a le plus de poids dans les décisions politiques (celle qui vote le plus massivement en somme). Attention, ce que je propose est juste le discours d’accroche, derrière, c’est la monnaie libre dont je parle.

Par ailleurs, comme j’en parlais dans un autre poste sur les banques, je pense que si on ne fait pas ça, et que la monnaie libre gagne en nombre de membres, des entreprises pourraient s’accaparer une grande partie de ces membres et d’autres comme ils le font bien déjà avec les activités éthiques (comme mettre en place des méthodes de fidélisation avec des points basés donnés sous la forme de “DU”).

“Eux” s’inspirent de “nous” pour détourner des idées, pourquoi ne fait-t-on pas le contraire ?

Je penche plus pour de la supercherie, et à la fois, ça découle d’une étude sociologique des utilisateurs qui sont encouragés pour prendre de moins en moins de temps pour prendre du recul sur leur propre vie, donc ça fait du mal de l’admettre, mais ça doit être aussi bien rôdé.

Du coup, j’ai l’impression qu’ils sont plus à l’écoute que la plupart des solutions militantes actuelles.

Après, je trouve que la France Insoumise me donne en grande partie tort, avec l’excellent score qu’ils ont fait lors du premier tour des présidentielles x) D’où mon questionnement sur ma propre impatience. Quoi qu’ils ont eux aussi utilisé des techniques de marketing et de communication comme les autres partis, pour faire passer leur programme politique… :stuck_out_tongue:

De quoi renommer ce post en “la fin justifie les moyens ?” ^^’

Bref, je vais essayer ça sur un petit nombre de personnes, histoire de voir ce que ça provoque comme réaction… Mais déjà hier soir, j’ai eu beaucoup de succès, en m’inspirant notamment du SEL qui propose avant tout de mettre en place un système d’échange, avant de parler de moyen d’échange.

Je reste vigilant sur les études / sondages,
d’une part celles-ci sont financées par qui ? si tenté qu’elle le soit.
Le conflit d’intérêt est possible avec le commanditaire de cette étude.
Il y a des instituts bancaires de notations, il y a des laboratoires qui font des analyses sur des médicaments, il y a des instituts de sondage,etc… dans ces organisations, d’où vient l’argent pour faire vivre ces individus et faire tourner la machine?
Elles ont pour objets de démontrer quoi, dans quel contexte sont elles produites ?
Il y a des conclusions qui peuvent tendrent vers certains intérêts et l’on peut omettre de communiquer des informations…
Je pense au sondage, combien de personnes vont-elle réellement répondre honnetement ? Existe-t-il un intérêt quelconque (des cadeaux/remise) pour le sondé ?

Tout un tas de point a analyser pour établir la légitimité / véracité de ces données que ca en devient délicat…

Disons que le sujet c’est d’utiliser des techniques de marketing de ces entreprises et qui fonctionnent. Bien sûr , si une méthode est jugée efficace , ce serait bête de ne pas l’employer. Maintenant faut être créatif :slight_smile:

2 « J'aime »

On peut s’en méfier et à la fois constater que les techniques de la grande distribution qui en découlent fonctionnent à merveille, et restent continuellement à l’écoute des besoins des consommateurs

Attention il ne faut pas mentir pour attirer plus de monde, la monnaie libre n’est pas gratuite et chaque fois que quelqu’un emploi ce mots lors d’un apéro je le reprend immédiatement, si la gratuité attire effectivement elle incite a croire que la Ğ1 n’a pas de valeur, que ce n’est pas une monnaie aussi sérieuse que l’euro, et cela fait donc adhérer les gens pour de mauvaises raisons !!

On peut dire la vérité tout en donnant envie, personnellement je dit aux gens qu’il vont créer de l’argent tout les jours sans rien faire une fois membre, ça sa donne envie croyez moi !
Je leur dit aussi que chaque jour les banques créer 21€ à leur place qu’elles donnent aux multinationales alors que cette part leur reviens, c’est une sorte de vol, la personne sens alors l’injustice et comprend qu’elle a un droit légitime et naturel a créer sa part, et la crois moi elle est prête a t’écouter pour l’avoir sa part héhé :slight_smile:

4 « J'aime »

On est d’accord, je vois pas sur quel point l’on pourrait sciemment mentir a quelqu’un pour le convaincre de s’intéresser au projet / d’adhérer…

Il me semble entrevoir pourquoi tu “alertes” sur ce point.
C’est un amalgame de considérer la License G1 en tant que produit, ce que je suppose peuvent pensés les personnes à qui tu fais référence et peuvent se dire, “cool c’est gratuit” tel un echange de bien de consommation / un nouveau service.

Maintenant, sur le volet “Communication” pour la propagation du projet, oui, il est nécessaire de la considérée comme un “produit” - tu dois “vendre” a ton interlocuteur l’experience unique qu’elle represente et sa “plus value” vis à vis des systemes prédominants…

Ceci étant :
Dois je payer pour avoir accès a cette monnaie ?
Dois je payer pour effectuer une transaction avec cette monnaie ?
Dois je payer pour avoir un portefeuille ?
Dois je payer des frais pour entretenir mon portefeuille ?
Dois je payer des frais pour entretenir l’infrastructure qui supporte la monnaie ?
Dois je résider dans une zone géographique pour utiliser cette monnaie ?

Donc selon ta réponse a cette suite de question, je reprendrais mes propos suivant :


?? Ah bon ? des sources pour étudier ca ?

Oui il te faut te payer du temps et de l’attention pour lire étudier et accepter la licence Ğ1, cela représente un investissement personnel, or pour beaucoup de gens le temps c’est de l’argent, donc ce n’est pas gratuit :slight_smile:

Tu doit également payer des frais pour entretenir ta machine et ta connexion internet, ton tu a besoin pour utiliser ta monnaie, et si tu veut porter la monnaie tu paye la consommation electrique de ton nœud duniter, donc oui rien n’est “gratuit” dans la vie, je trouve que ce mots est un non-sens et qu’il ne devrait pas exister, car quoi que tu fasse dans la vie cela a toujours a coûts.

21,57 € par jour en juillet 2017, c’est la part de monnaie que co-créerai chaque citoyen européenne si l’euro était co-créer par tout les citoyens via un dividende universel qui vaudrait 10% de la masse monétaire : http://www.creationmonetaire.info/2017/07/masse-monetaire-e-juillet-2017-le-rsa-descendra-t-il-sous-les-9.html

2 « J'aime »

En fait il suffit de préciser son unité pour dire que c’est « gratuit », non ? Par exemple un paquet de riz à 0,00 Ğ1 est bel et bien gratuit en Ğ1 pour son acheteur.

Merci, tu m’as inspiré ce micro-billet ! https://blog.cgeek.fr/la-monnaie-libre-en-une-phrase.html

3 « J'aime »

Je comprends très bien ce que tu veux dire @elois

tout est relatif :slight_smile:

La connexion internet, je peux l’avoir a disposition -d’un point de vu utilisateur “gratuitement” dans le sens sans - abonnement internet -l’accès à internet - qui a le sentiment de payer pour ce service ?
Tel qu’il est proposé par exemple par les hotspots dans certains restaurants (où la on peut facilement penser que le prix est répercuté sur la note)…dans certaines bibliotheques et autres batiments public (et ici c’est bel est bien une question politique quant à ces frais)

La machine, pour l’utilisation (tablette/smartphone/ordinateur), c’est un frais incompressible à l’achat- effectivement, maintenant et tant mieux pour les systemes monetaire basé sur le numerique, le coût de la technologie baisse (d’ailleurs a quel prix ? au prix du pillage des ressources en Afrique ou encore de la main d’oeuvre dans les pays Asiatiques ? --choix politique --)

L’utilisateur lambda est il dans l’obligation ?! C’est un point à préciser et mettre en avant.
Et parlons de celui qui fait ce choix librement de porter la monnaie avec son noeud, sur lequel les frais sont imputables au regard des autres, en ce qui concerne la conso electrique, qu’en est il de celui qui utilise les energies “verte” (solaire/eolien). On en revient au frais d’achat du matériel (et le sujet que je soulevé précédemment concernant la machine), cependant une fois dit “rentabilisé” ce coût, peut on parlé d’une conso éléctrique gratuite ?

Donc concernant les frais de la machine, comme je disais précèdemment :

Cependant , dixit wikipedia :

La gratuité est, en économie, un concept qui recouvre le fait qu’un bien ou un service peut être obtenu sans aucune contrepartie apparente, en particulier pécuniaire."

d’où mon questionnement :

pour lequel j’ai tendance a pensé que :


Autant dire que cette page je l’ai visité, je l’ai lu.
Et dans le choix de la publication de cet article, malgré l’encadré vert qui porte l’attention
si les informations était présentés comme cela:

j’aurais tout de suite compris !

Edit: @cgeek,
« Si l’Euro était une monnaie libre, chacun d’entre nous aurait le droit de créditer son compte de 21,57€ chaque jour¹ et sans contrepartie. »
Voila tout est dit :slight_smile:

Oh là, attention aux quiproquos et aux raccourcis justement…

En comparant cette production de 21€ par jour, tu montres que la monnaie libre est insuffisante pour la société actuelle qui a fixé un SMIC à un tôt horraire de moins de 10€, qui fait que la monnaie libre couvrirait environ 2h de travail par jour payé au SMIC.

Les gens vont plus rapidement faire le parrallèle car tu les insites à le faire en le faisant toi-même, plutôt que de se poser des questions de fond. Et je pense que c’est le genre de discours qui va permettre de rapidement discréditer la monnaie libre, comme monnaie insuffisante pour répondre aux problèmes de répartition de richesse de notre société, dans le cas où on ne cherche pas à changer de paradigme pour réfléchir.

Nous pourrons convenir tous les deux que si tu prends un peu de temps pour comprendre la monnaie libre, alors ce que tu dis a du sens, mais cette idée, peut être du pain bénit pour un contradicteur mal intentionné à mon avis !

Non ?

Mais c’est quoi encore que cette histoire de suffisance … c’est totalement hors sujet.

1 « J'aime »

Non @b3j0f tu confond création et revenu. Ces 21€ par jour se cumulerait au revenue de chacun, il ne remplacerai pas le smic ni aucun allocation donc. C’est que du bonus :slight_smile:

1 « J'aime »

@cgeek et @elois j’ai dit que votre argumentaire pousse l’auditoire à faire le parallèle avec la monnaie traditionnelle, hors, le SMIC est un indicateur important puisqu’aujourd’hui, le travail = l’emploi rémunéré.

Du coup, votre exemple peut être du pain béni pour dénigrer la valeur insuffisante de la monnaie si elle ne devait pas être complémentaire.

En tant que monnaie complémentaire, ça fait bien plus de 500€ en plus par mois ! C’est “cadeau” ou “bonus”.

Mais je vais aller plus loin dans la contradiction : en pronant la monnaie libre comme monnaie de substitution (car c’est le cas pour beaucoup de défenseur de la monnaie libre), dire que la monnaie libre va permettre de rapporter moins de valeur que le SMIC est problématique auprès de gens vers qui vous poussez à faire le parallère et pas à voir les choses autrement.

Mettez-vous à la place de quelqu’un qui voit la monnaie comme un bien, qui donne de la valeur aux biens, et qui laisse le SMIC et le PIB faire autorité.

Tu devrais réellement relire le commentaire d’@elois ci-dessus. À aucun moment on ne dit que la création monétaire se substitue au revenu.

Ce serait d’ailleurs complètement idiot de notre part, car alors la monnaie ne sert plus à rien.

2 « J'aime »

Ce que je dis se contrefiche que l’on parle de revenu ou de création monétaire, mais bien de ce qui va parvenir dans la poche des gens à la fin de la journée.

Et je trouve que votre phrase qui fait un gros raccourci de style et de forme, avec la difficulté de sortir difficilement de sortir du paradigme “monnaie-dette”, fais qu’un contradicteur se servira facilement de ça pour dire qu’au final, les gens vont finir avec 21€/jour.

Il y avait le même type d’argument pour dire qu’avec un revenu de base à 500€/mois, ça ne changerait pas grand chose, vu qu’il faudrait continuer à être l’employé de quelqu’un, sans penser aux personnes qui auraient besoin de financement sociaux pour mieux vivre.