Introduction de 2 niveaux de membres dans le protocole Duniter

Je fais ce poste pour vous proposer une idée d’évolution du protocole Duniter sur le fonctionnement du statut de membre.

Ce que je propose est totalement différent de la proposition de @cgeek détaillé dans ce poste: Liens faibles / intermédiaires / forts et semble moins complexifier l’usage de la WoT


Imaginons 2 niveaux de statut de membre en fonction du nombre de certification reçus:

  • N1: co-créer le DU (admettons 4 certifications reçus nécessaires)
  • N2: Peux certifier à son tour (imaginons 6 ou 7 certifications reçus pour cela par exemple)

L’objectif étant d’une part de simplifier l’accès à la monnaie libre en tant que co-créateur de monnaie, et donc de personne libéré, tout en augmentant la sécurité face aux attaques sybilles.

Le nombre de certifications nécessaires pour atteindre chacun de ces 2 niveaux nécessite d’être étudié, calculé et théorisé de la même manière qu’a été calculé le nombre de 5 certifications actuellement établit.

Que pensez-vous de cette proposition ?

1 J'aime

L’idée peut faire son débat.
Je vais rejoindre les dires de Ğaluel dans le lien listé.
Une question peut-être plus pertinente de savoir si le projet a le manpower pour effectuer ce changement (complexification du protocole et de l’implémentation) sur le cours terme.
Avec actuellement l’équivalent d’un (½ + ½) développeur sur le cœur, je ne crois pas que ça soit envisageable sur cette année.

1 J'aime

D’accords.
Du coup, pour que se soit envisageable cette année, il faut trouver 3 développeurs temps plein sur Dunitrust ?

Sur Duniter, implémenter un changement de protocole sur Duniter est nécessaire et suffisant pour qu’il s’applique en production :slight_smile:

On est encore loin de considérer l’implémentation des changements de protocole sur Dunitrust puisque cette implémentation n’est pas encore en production. Et ce ne sera pas le cas cette année 2020, sauf a ce qu’un événement inattendu dans ma vie augmente considérablement mon temps disponible pour coder Dunitrust.


Mais surtout vous mettez la charrue avant les bœufs moul et poka, il faudra déjà discuter de la pertinence ou non de cette proposition avant de discuter de quand est ce qu’on pourrait éventuellement l’implémentée :sweat_smile:


Perso je trouve que c’est une très bonne idée si l’on souhaitait simplifier l’entrée dans la toile (bien moins complexe que la proposition de plusieurs types de certif de cgeek).
Mais souhaitons nous simplifier l’entrée dans la toile ?

L’inertie de la toile de confiance nous protège actuellement contre une montée en charge trop rapide, on ne pourraient pas faire évoluer l’éco-système technique suffisamment rapidement pour supporter une montée en charge rapide.

Donc il me semble qu’avant d’essayer de simplifier l’entrée dans la toile il nous faut au préalable renforcer les équipes de développeurs, et plus particulièrement les développeurs de Duniter/Dunitrust :slight_smile:

En ce sens, je nous invite a prioriser les initiatives tel que :

  • Rédaction d’un whitepaper
  • Refonte du site duniter.org pour mieux accueillir les dev externes
  • Amélioration du SEO de duniter.org pour augmenter notre visibilité auprès des publics techniques
  • Migration de notre gitlab (pour coder dans de meilleurs conditions).
  • Augmentation de la rémunération des contributeurs via l’instauration d’une part variable
  • Et tout ce qui peut améliorer l’on boarding des contributeurs
6 J'aimes

Étonnant que tu me mettes dans le même sac. Avec mon message, j’étais justement en train d’expliquer à poka cette même chose.
C’est pas grave.

Pas tout a fait, tu parlais du manque de contributeurs pour implémenter cette proposition. Hors ce n’est pas le cas, comme le montre le passage à DUBP v12 qui arrive, si une proposition de changement de protocole nous semble pertinente et prioritaire, on est en capacité de l’implémentée.

Je parle de mon coté du manque de contributeurs pour envisager de simplifier l’entrée dans la toile, ça n’a rien a voir :slight_smile:

1 J'aime

Je pense qu’implémenter la proposition de ce post est assez conséquente.
Pas comme cette DUBP v12 qui est du correctif. Toucher aux règles de la WoT peut être sensible.

Certes @Moul mais tu résonne a l’envers, tu discute ici de la faisabilité de l’implémentation alors qu’on a même pas discuté de la pertinence ou non de la proposition.

Quand un idée est émise, la moindre des choses me semble être d’abord d’évaluer la pertinence de cette idée, et seulement si elle nous semble pertinente alors dans un 2ème temps on se pose la question des moyens humains pour le faire, mais ça viens après.

Je voulais juste souligner qu’aborder les moyens humains pour implémenter une idée avant même de discuter de l’idée me semble être « mettre la charrue avant les bœufs » :slight_smile:

Je suis bien d’accord. Tu as bien raison.
Il me semble également pertinent d’évaluer la complexité de la tâche et les moyens qu’a le projet pour se le permettre dans les calculs d’une proposition.
Bon, du coup, je vous laisse discuter sur la pertinence de la proposition.

1 J'aime

Oui bien sur, après ça c’est plus de la priorisation. Une proposition pertinente mais complexe a implémentée peut simplement être remise a plus tard, c’est déjà ce qu’on a fait avec plusieurs propositions : https://git.duniter.org/nodes/common/doc/issues/7#validated-in-principle-specification-not-yet-drafted

Pour moi c’est fait. Si on se fixe pour objectif de faciliter l’entrée dans la toile, alors cette idée me semble pertinente et mérite d’être creusée :slight_smile:
Mais je pense que ce n’est pas une bonne idée de faciliter l’entrée dans la toile pour le moment :sweat_smile:

1 J'aime

Oui, enfin je crois qu’on a officiellement commencé à stagner. Qu’en-dis l’oracle @gerard94 ?

3 J'aimes

Je vais peut être dire une bêtise :

Et un N3 pour l’écriture de blocs ?

Oui, je pensais aussi à ce droit de membre. Pour moi on peut le mettre dans N2. Ça complexifie déjà.
Faudra définir le droit de certifier et d’écrire des blocs dans le protocole et dans les implémentations des nœuds. Chose pas anecdotique.

1 J'aime

Pour moi non. La question du droit de forger est une tous autre problématique, un autre besoin, la réponse ne peut pas être similaire.

Le nombre de certification n’apporte aucune réponse au problèmes de sécurité induits par le droit de forger trop large, j’ai déjà fait une proposition détaillée concernant la manière dont devrait être attribué le droit de forger :

Pour moi la question de droit de forger n’est pas le plus prioritaire, il y a déjà beaucoup de choses plus prioritaires pour DUBPv13. Mais je vais clairement pousser cette proposition quand Dunitrust sera en prod, sauf si une meilleure proposition est faite d’ici la, mais pour l’instant ce n’est pas le cas.

2 J'aimes

Le taux d’arrivée de nouveaux membres (e) par membre (n) est relativement stable et assez élevé (autour de 5% par mois actuellement).


Par contre les départs (p) (en général, un non-renouvellement de l’adhésion au bout d’un an) sont nombreux (entre 1 et 6,5% par mois dans la dernière période) et leur taux est assez chaotique.

Ce qui donne un taux de croissance chaotique de la toile autour de 2% par mois en ce moment.

10 J'aimes

Faciliter l’entrée dans la Toile de Confiance induit l’arrivée de personnes « en touriste », qui veulent soutenir, mais pas vraiment se servir de la monnaie. Cela va engendrer par corrélation, des pertes nombreuses de ces mêmes touristes qui ne renouvelleront pas leur adhésion, par oubli ou désintérêt.

1 J'aime

S’agit-il d’une comparaison de la variation du nombre de membres du mois actuel (ΔN = N(t) - N(t-1)) par rapport au nombre de membre (N(t-1)) au mois précédent ?
% = (N(t) - N(t-1))/N(t-1) × 100

1 J'aime

En gros, oui. C’est une méthode de dérivation avec lissage classique (https://en.wikipedia.org/wiki/Savitzky–Golay_filter).

1 J'aime

Je pense que tant qu’une économie utilisant la G1 ne se sera pas suffisamment développée ce phénomène de « tourisme monétaire » restera fort. Cela me paraît indépendant de la facilité ou pas d’entrer dans la monnaie.

6 J'aimes

Cette proposition permet également de résoudre le problème souvent soulevé de la responsabilité des enfants à certifier.

Beaucoup de parents Junistes certifient leurs enfants car en tant qu’êtres humains ils ont droit à leur DU, mais leur interdise solennellement de certifier à leur tour avant un certain age.

Dans une WoT N1/N2, ils suffit aux parents de ne chercher que N1 certificateurs pour leurs enfants.

2 J'aimes