Préciser la licence Ğ1?

Je vous rappelle que l’acte de certification engage le certifieur vis à vis de toute la communauté Ğ1 quant au respect de la licence Ğ1 et notamment :

  • tout certifieur étant garant de la bonne connaissance de ses certifiés est donc en mesure de recouper des informations quant à des doubles comptes via ses connaissances directes.

  • tout certifieur est en mesure de pouvoir contacter ses certifiés par plusieurs moyens, qui incluent des connaissances communes, des moyens directs ou indirects.

Il serait erroné de penser que le non respect de la licence Ğ1 n’aura pas de conséquences sur les renouvellements des certifieurs pour la partie locale, et sur la monnaie elle même pour la partie globale.

Vous êtes co-responsables de la stabilité ou de l’effondrement de Ğ1. Exactement dans la meme ampleur que tous les autres membres, mais plus précisément concernant vos propres actes dont les plus sensibles sont ceux relatifs à vos propres certifieurs, vos certifiés et les certifiés de vos certifiés.

Il y a des cas où la personne elle même n’est pas contactable (exemple : un comas).

Une bonne connaissance est donc aussi liée au fait de bien connaître plusieurs personnes qui connaissent bien la personne.

1 « J'aime »

Je ne comprends pas bien… Dans le cas d’un comas, c’est quoi le soucis ? C’est triste pour le membre mais en quoi ça impacte la toile de confiance ? Et même dans le cas où on connait bien la personne, ça apporte quoi pour la WoT ?

Après, on apprend aussi à connaitre les gens. Par exemple je ne connaissais pas “bien” @HgO mais on parle régulièrement via Mastodon ou Matrix, on apprend l’Esperanto ensemble, il a rencontré des membres de ma famille à la dernière réunion, je vais rencontrer des amis à lui à la prochaine, … Je ne pense pas que le certifier était une mauvaise chose ou contraire à la licence.

2 « J'aime »

La frontière entre besoin de faire confiance et faire vraiment confiance est fine, surtout pour démarrer quelque chose d’aussi révolutionnaire qu’une monnaie aux racines profondément plus libre que d’autres crypto-thunes incluant ce mécanisme du DU qui secoue pas mal les conceptions!

Pi, cette première réunion du Ğdi (qui se fait un Ğcredi :upside_down_face: ) est faite pour amorcer, une éventuelle régularité pour se rencontrer (et apprendre à se connaître et se reconnaître). Tantôt pour causer chiffons, tantôt pour certifier je suppose.

Je peux dire que je fais confiance à bon nombre des duniterriens qui seront là et j’en fréquente régulièrement plusieurs (on se comprends hein!? :stuck_out_tongue_winking_eye: :heart_eyes:)

Et la confiance, ça se travaille, s’est pas un acquis, d’ailleurs sa se perd aussi.

Seeyou ce soir pour qui sera là! :kissing_heart:

1 « J'aime »

Si la WoT te demande de vérifier des informations concernant le membre et que celui-ci n’est pas joignable directement, la bonne connaissance implique que la connaissance de tierces personnes permettra d’obtenir des informations.

Contact direct par plusieurs moyens, mais internet seulement est peu diversifié (et s’il se déconnecte pendant 3 ans ?).

Il te connaît déjà alors assez bien au minimum par des contacts indirects (si tant est qu’il sait contacter ces personnes)

Tu le connaîtras alors mieux via ces contacts indirects, si tant est qu’il s’agira de personnes contactables.

1 « J'aime »

@Galuel, j’entends bien tes arguments, mais encore une fois, je ne vois pas en quoi un comas ou une déconnexion pendant 3 ans impacte la toile de confiance… Ça le même effet que si un membre oublie ses accès, autrement dit, aucun… Ou alors je rate un détail ?

Selon toi, il faudrait aller jusqu’où ? Numéro de téléphone ? Adresse postale ? Prénoms des enfants ? Arbre généalogique ? Carte d’identité ? Mensurations ? Faire venir une personne assermentée en réunion pour contrôler les informations ? (Je pousse à l’extrême mais c’est une vraie question : jusqu’où aller ?)

Quand vous avez lancé la toile de confiance, en mars 2017, quelles sont les informations que vous avez demandées aux membres initiaux ? Comment les avez-vous vérifiées ? Est-ce que vous vous “connaissiez vraiment” tous ?

1 « J'aime »

Oui ce n’est pas le sujet. Si la WoT te demande des informations sur un membre que tu ne peux pas contacter, tu ne sauras pas dire pourquoi, tu ne sauras rien du fait qu’il est dans le comas, parti en vacances sans communication etc…

A contrario si j’ai besoin d’informations concernant mon cousin et qu’il ne répond pas à des contacts directs, c’est très facile, j’appelle des membres de ma famille s’ils savent pourquoi il ne me répond pas, ils sauront me dire ce qu’il en est et je saurai.

Concernant une personne dont je n’aurais qu’un contact direct, je ne le connaîtrai donc pas assez bien pour pouvoir répondre à une demande légitime concernant un problème quelconque relatif à la WoT.

Je connais suffisamment bien tous mes certifiés pour soit savoir les contacter directement, soit avoir des informations nécessaires s’ils sont injoignables via des contacts qui les connaissent bien.

Donc oui tout à fait, je connais bien tous mes certifiés.

Je pense que ce genre de définition pour « bien connaître » mériterait d’être dans la licence ou dans une page explicative de la licence.

3 « J'aime »

Oui, on peut enrichir la licence de ce point, mais il faut la garder la plus légère possible, et donc bien voir si ça n’alourdit rien avant d’en faire une nouvelle version.

1 « J'aime »

Une page d’explication sur le wiki serait peut-être appropriée dans ce cas.

Il n’y a plus qu’à… Avanti !

Au risque de paraître… désagréable ? je pense que cela mériterait son propre sujet discussion. Rien que pour éviter d’avoir la même conversation dans trois mois (il me semble que ce n’est pas la première fois qu’on parle de clarifier la licence sur ce point).

À la base, ce sujet concernait notre projet de rencontre mensuelle, et nous voilà à discuter des modifications à faire dans la licence :confused: Je ne pense pas que les éventuels nouveaux y comprennent grand chose pour le moment…

Pour finir, je connais @SimonLefort via @tierce également, donc je pense qu’on est suffisamment résilient à ce niveau-là. Pour les nouveaux, l’idée est de se revoir et de tisser du lien. Donc même si je ne connais pas encore très bien @kindlyfire par exemple, j’espère que ce sera le cas à l’avenir :slight_smile:

1 « J'aime »

hop messages déplacés :wink:

1 « J'aime »

Dans la licence, trois règles simples devraient apparaître en premier :

En acceptant les termes de cette licence, vous vous engagez auprès des autres membres à :

  • Ne créer qu’un seul compte membre certifié et ainsi ne recevoir qu’un seul Dividende Universel.
  • A certifier uniquement des personnes que vous avez rencontrées physiquement.
  • Ne pas certifier une personne n’ayant pas respecté ces deux règles.

Cela me semble suffisamment clair pour lever les questions récurrentes des nouveaux venus.

Puis viendrait le paragraphe des recommandations…

Quelles sont les personnes ayant la permission de modifier la licence ?

6 « J'aime »

Pas forcement. Je peux très bien certifié un ami que j’ai rencontré il y a 10 ans sur internet, en qui je fais entierement confiance et dont j’ai des contacts de son entourage au cas où. Et ceux sans l’avoir jamais rencontré physiquement.

3 « J'aime »

Toi, tous ceux-là, ainsi qu’eux.

erreur 404, pour les deux liens ?
gitlab?

non les liens fonctionnent mais a condition d’être connecté a un compte github qui a les droits,ce sont des pages privés :wink:

1 « J'aime »

Essaie un peu de faire ça et tu verra la réaction du rédacteur en chef de la licence…

En tout cas, cette discussion sur l’obligation de rencontre physique revient à chaque nouvelle personne qui veut se faire certifier en étant isolé. Ce qui prouve bien que la licence est confuse sur ce point.

Alors je pose encore une dernière fois la question aux personnes qui ont rédigé cette licence :

  • Dois-t-on obligatoirement avoir rencontré physiquement au moins une fois la personne à certifier ?

Si c’est oui, j’ajouterai en tête de licence ma proposition d’une liste de règles simples, et je ferai donc une nouvelle version.

2 « J'aime »