Un bureau de change: de Ğ1 vers un billet de monnaie locale


#34

En fait, il faut bien voir qu’on est au début de Duniter, et que les conditions sont très particulières:

  • la masse monétaire en Ğ1 aujourd’hui est d’environ 16.000 Ğ1. À supposer que nous restions 70 (ce qui est très peu probable), à 10 Ğ1 par personne et par jour, la masse monétaire dans 6 mois serait d’environ 140.000 Ğ1. Soit presque x10. Et à supposer qu’on continue sur notre lancée de croissance de la TdC de 10% par mois, on se retrouvera à 124 personnes avec 215.000 Ğ1 dans 6 mois. Rien que ça, c’est un facteur important dans l’appréciation du prix de la baguette de pain.
  • comme on vit une expérience sans précédent dans l’histoire de l’humanité, il est impossible d’avoir le moindre repère pour fixer le prix de la baguette de pain en Ğ1, du coup ça va se faire au pifomètre, qui est loin d’être une science exacte, et il est quasiment certain que les prix vont faire du yoyo pendant… un certain temps.
  • étant aussi au début de l’expérience « monnaie libre », il y a fort à parier que des périodes d’engouement pour la monnaie libre (débat démocratique informant les citoyens des avantages de la monnaie libre, crise économique de la monnaie-dette, etc.) ainsi que peut-être des périodes de rejet (propagande anti-monnaie libre relayée en masse, procès faisant fuir les enthousiasmes, etc.), vont aussi participer à alimenter les effets de yoyo.
  • dans 40 ans, en admettant que la taille de la TdC soit à peu près stabilisée, on aura espoir de voir à l’horizon une certaine stabilisation des prix de la baguette de pain, et en l’absence d’événements exceptionnels (mauvaise récolte, publication scientifique avertissant des dangers pour la santé de la baguette de pain, guerre, grève des boulangers, découverte de la baguette de colza OGM ayant des qualités infiniment meilleures que la baguette de pain au blé, et j’en passe), alors on peut espérer voir une croissance d’une année sur l’autre du prix de la baguette de pain en Ğ1 de l’ordre de 10%. Mais c’est lié à tellement de facteurs qu’une croissance réelle et régulière de 10% est très hypothétique et en tout cas très lointaine. :slight_smile:

Alors, avec tout ça, le « pouvoir d’achat » d’un billet Ğ1 en baguette de pain entre aujourd’hui et dans 6 mois… ben personne n’en sait rien (et seuls des soit-disant « économistes » se risqueraient à faire des pronostics foireux, comme à leur habitude). :slight_smile:

Et pour terminer, libeller les billets en DU ne règle aucun de ces problèmes, puisque dans 6 mois le rapport Ğ1/DU aura bougé de 4,8%, probablement une broutille comparé aux variations des prix… pour comparer ce qui n’est pas comparable mais donne une idée de ce qui peut arriver, en 1 mois, bitcoin (qui a quand même 8 ans d’existence et dont la masse monétaire ne varie aujourd’hui plus beaucoup, en tout cas moins de 10% par an maintenant) fait encore des fois du ±30% en un mois par rapport à l’euro…


#36

Pas pour moi. C’est relatif…


#37

Il aura-t-il encore des baguettes dans 40 ans?

???


#38

J’ai écrit cela parce qu’il m’a semblé que @SebasC pensait résoudre les problèmes inhérents à la « fonte » du Ğ1 dans le temps en libellant ses billets en DU. Je faisais juste remarquer que le libellé en DU souffrira des mêmes aléas que celui en Ğ1, tout en posant de sérieux problèmes par ailleurs et qu’on a exposés dans cette discussion.
Quant à savoir s’il y aura encore des baguettes de pain dans 40 ans ou plutôt du Soylent Vert vendu à 10x le prix de la baguette actuellement, personne ne peut le dire à l’heure actuelle. Qui vivra verra!

PS : on vient de regarder un film, « Free State of Jones ». C’est très dur, et on y prend bien conscience du prix de la liberté.


#39

C’est justement ça qui me passe au dessus de la tête, je ne vois pas le problème…


#40

Je suis très étonné de l’absence d’analyses ici du prix de la Ğ1 constatée, puisque notamment le restaurant Etrillum vient de mettre son prix de repas à 200 Ğ1 à ce jour alors qu’il était de 20 Ğ1 au 13 Mars dernier.

Où sont passés les raisonnements relatifs à 4,88% / 6 mois ? Comment se fait-il qu’on a là un prix qui a fait x10 en 3 mois ?

Ils sont où là les “théoriciens du taux de change Ğ1 /UNL ?” pourquoi ils ne la ramènent plus ?

Il se passe quoi là ?


#41

C’est vraiment pas évident cette histoire de prix ! Par exemple j’ai acheté 10 nems 20g1 au lieu de 8€, avec Pi (le fabricant de nems)on s’étaient basé sur le prix équivalent du restaurant . Après réflexion je trouve que c’est très peu, j’en suis presque à me dire que n’importe quel prix en G1 ne peut valoir ces 10 nems. Pourquoi ? parce que je n’ai rien fait pour créer cette monnaie, et en plus tant que Pi est obligé d’acheter sa matière première en euros et ben non seulement il paye de sa poche en euro mais en plus il bosse pour faire les nems et encore plus , il a un manque à gagner en euro et pour l’instant il ne peut rien acheter en g1. C’est donc pour moi difficile d’accepter d’acheter ces nems, ils ont une valeur quasi inquantifiable en g1. Voilà juste mon impression. Et aussi Pi n’a pas envie de se prendre à la tête à organiser une vente aux encheres… À combien est parti le billet de 5€ en g1 à la vente aux enchères des rml au Havre ?


#43

C’est Ğ1 le nom.

C’est faux, à Nantes il peut se payer un repas, en Belgique il peut passer des nuits en maison d’hôte, à Bruxelles il peut acheter des tomates, par ailleurs il peut aussi rémunérer les calculateurs de blocs Ğ1, ou encore financer directement le développement de Duniter/Sakia/Cesium/Silkaj qu’il utilise pour gérer ses Ğ1…

Il aurait aussi pu acheter un Rasperry PI, une carte SD 128 Go, un dessin signé Mario Draghi, la 1ère TRM signée datée Ğ1, aux enchères Ğ1 des RML9, il peut se préparer à de nouvelles enchères Ğ1 aux RML10 de Montpellier, se procurer ce que d’autres membres Ğ1 proposent par ailleurs sur le net ou hors du net en Ğ1…

Ce qui est très étonnant c’est que tu échanges des Ğ1 contre une valeur économique, mais que tu te demandes ce que valent les Ğ1 en retour pour le vendeur !? Pourtant qu’est-ce qui t’empêche donc de proposer un bien / service / autre chose qui soit un juste retour du prix que tu as accepté dans un sens !? Où est donc ta propre contre-partie de ce que tu as échangé d’un côté ?! Ne devrais-tu pas en toute logique te demander ce qui est ta propre contrepartie plutôt que de faire une réflexion générale sans te questionner avant tout toi-même ?

C’est très étonnant à vrai dire, je ne cesse de m’étonner…

Je t’invite à étudier en profondeur le problème des 3 producteurs.

C’est un fait qu’au moins 5 UNL ont été échangé en Ğ1 en public aux RML9 du Havre, cela ne préjuge pas que par ailleurs d’autres UNL aient pu être échangé en Ğ1 avant ou après.

A combien es-tu prêt toi-même de vendre 5 UNL en Ğ1, étant donné que tu as accepté un échange de Ğ1 contre des Nems ? Pourquoi demandes-tu aux autres ce que tu ne ferais pas toi-même ? Quel type de questionnement / raisonnement peut-donc mener à se questionner sur tout sauf sur soi-même ?

Puisque tu peux obtenir des Nems en Ğ1, ce qui te plaît apparemment (tout le monde ne considère pas les Nems comme une valeur économique), et que tu peux les obtenir en UNL d’autre part, il ne devrait pas être difficile de choisir de se procurer des Ğ1 en UNL à un taux intéressant, lequel ne laissera peut-être pas indifférent le vendeur de Nems, ce qui nous ramène là encore au problème des trois producteurs.

Il s’avère donc que tu es le mieux placé dans tout l’univers pour apporter une réponse tangible et manifeste à tes propres questions que pour le moment tu sembles diriger vers les autres au lieu de toi-même…

Décidément le développement de Ğ1 nous mène d’étonnements en étonnements !


Croissance de la toile de confiance
#44

Je me demande effectivement ce que je peux proposer de vendre en G1. Ça sera sûrement des prénoms en calligraphie, comme j’avais proposé en monnaie m.


#45

Pour établir une équivalence entre UNL et G1 je me suis basé sur l’un des premiers prix établit par le restaurant, après avoir effectué ce premier échange G1 / nems, j’ai décidé de donner plus que cette première équivalence, avant de savoir que le restaurant avait augmenté j’ai décidé de redonner 80G1 pour les nems en plus. Et j’ai aussi donné des UNL pour la matière première. Et aujourd’hui j’ai décidé d’arrêter de payer ces nems en G1 en tout cas au moins jusqu’à ce que Pi puisse s’acheter la matière première en monnaie libre.


#46

Je vais mieux regarder les 3 producteurs…
Alors à combien est combien est partit le billet de 5€ ?
Oui c’est vrai Pi pourrait faire des centaines de bornes pour acheter des trucs en G1, tout comme moi ou n’importe qui à Toulouse, mais perso je ne le ferais pas exprès pour ça et lui non plus je pense.

Galuel tu me fais vaguement penser à ça :


#47

Si ce producteur de nems décide de proposer une partie de sa production en Ğ1, tout comme le fait le restaurant Etrillum, pourquoi te soucies-tu du fait qu’il puisse acheter sa matière première en Ğ1, alors que si ça se trouve ce qui l’intéresse lui serait de se payer des bières en Ğ1 à un prix défiant toute concurrence ?

Peut-être même qu’il souhaite faire de la revente, considérant qu’une marge substantielle peut exister au vu du prix actuel de ces bières !

Tu préjuges de ce que voudrait ce producteurs de nems, à savoir “acheter sa matière première en Ğ1 puis réaliser sa vente en Ğ1”. Oui mais alors si le but n’est que celui-ci, il va en faire quoi de ses Ğ1 ensuite ? :confused:


#48

Observation n’est pas action petit scarabée.

Plutôt que de vainement tenter de savoir qui d’autre échange combien avec d’autres, que ne juges-tu pas de ta propre expérience qu’il est inutile de copier ou de répéter ?

Au lieu donc de moutonner autrui, agis selon ton propre jugement.


#49

Ah mais je ne prejuges pas de ce que lui veut, je juge ce que je ne veux pas…


#50

J’ai pris ma décision d’augmenter le prix initial sans savoir que le restaurant augmentait son prix, je n’ai donc pas eu besoin d’avoir cette info pour faire mon choix.


#51

Ah, donc tu le boycottes ?


#52

Ah non je ne boycotte pas les meilleurs nems de l’univers ! Et je dois avouer que les nems libres avaient une saveur particulière ! Je vais juste lui acheter en MNL, en attendant que le circuit soit bouclé…


#53

En attendant que quel circuit soit bouclé exactement ?


#54

Qu’il puisse payer sa matière première en monnaie libre. On espère que des personnes d’Amap rentre dans le coup…


#55

Eh bien, si tu refuses d’acheter ses nems quand il les vend en Ğ1 alors que tu acceptes s’il les vend en MNL, tu agis exactement comme ceux qui refusent d’acheter les produits de tel industriel parce qu’il se procurerait les ressources nécessaires dans des conditions qui ne leur conviennent pas : c’est bel et bien un boycott !

Donc non seulement tu fais une pub contre la monnaie libre, mais en plus tu fais ouvertement la pub de la MNL.

Est-ce vraiment ce que tu veux ?